Contre-édito du maire (avril 2019)

contre edito du maire avril 2019

Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril.

- T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu !

- Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir avec vos éditos.

- Giovanni !

- Désolé Monsieur le maire... Mais c'est qu'on entend tellement de critiques contre vous que moi ça me perturbe.

- Justement, pour avril, il faut un sujet bien puissant, bien fédérateur, quelque chose qui cloue le bec à tous ces oiseaux de mauvaise augure.

- Ben à part faire ce qu'on a promis de faire en 2014.

- Nous en avons déjà parlé Giovanni ! Ce n'est pas possible à cause de cette dette dont j'ai hérité le jour même de mon investiture. Elle rodait là dans les campagnes, attendant le moindre moment propice et paf !

- Ça fait des chocapics ?

- Non paf, sur ma gueule ! Non il faut parler d'autre chose qui fédère et emporte les gens.

- Vous allez enfin rendre hommage à Jean Tardito ?

- Je l'ai déjà fait, là, regarde, sur facebook, en bas à droite, en tout petit là, bon, voilà, bref. Non, on va parler de la jeunesse !

- C'est puissant et fédérateur ça ?

- Non c'est chiant, du coup l'autre de Mèfi va me lâcher les baskets un mois de plus.

- Mais vous allez dire quoi ?

- Ben je vais parler des trucs de jeunes quoi. Laisse moi réfléchir. Un jeune, ça fait beaucoup de sport donc ça a du souffle, hein, bon voilà. Et puis pour faire du sport, faut de l'énergie. Et y a l'autre là qu'on voit à la télé, l'Heidi du climat. Donc d'écologie aussi. Et puis les jeunes ça rappe aussi. I AM, NTM, Tupac, Eminem, Vincent Lagaf ! Ca rappe et ça danse donc hip hop ! Et pour dire que c'est grâce à moi, je vais parler de nouveau souffle, de vent nouveau etc etc...

- C'est vous le patron, Monsieur le maire. Vous me citerez ?

- Pourquoi ferais-je cela ?

- Et bien je suis l'adjoint à la jeunesse. Je peux vous fournir une photo si vous voulez.

- Heu, oui, heu, pourquoi pas. Vois ça avec Alain là-bas dans le cafoutche, heu, son bureau. Allez bonne journée ! Et souviens-toi "Force et Provence !"