La tragique réalité (Contre-édito du maire de septembre 2018)


Tragique réalité (Contre-édito du maire septembre 2018)

Les intempéries exceptionnelles qui ont touché une grande partie de nos territoires auront fait du 9 août 2018 un jeudi noir pour notre ville, ce qui place désormais notre belle ville d'Aubagne deuxième, juste derrière New York en terme de jeudi noir.

A l’heure où nous bouclons ce numéro, et en tant que maire de la deuxième ville du label "Jeudi noir",  nous sommes dans l’attente d’une réponse du Préfet, sollicité le jour-même afin de demander à l’Etat la reconnaissance de catastrophe naturelle. Cela prend du temps car notre première demande a été refusée pour le motif suivant : "des poubelles dans les rues et des commerces fermés ne justifient pas un état de catastrophe naturelle en dépit des apparences".

Je tiens ici à renouveler mes remerciements et ceux de l’équipe du Conseil municipal à toutes celles et à tous ceux qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire face à la pluie diluvienne et aux effets de la grêle dès les premières heures : équipes de secours, forces de l’ordre, agents des services municipaux. D'autant plus que je leur savonne bien la planche depuis quelques années et que, moi-même, conscient des quelques miettes de budget dont ils disposent, j'avais déjà pris contact pour mettre en vente mes biens, ne croyant pas à une issue favorable.

La résilience des Aubagnaises et des Aubagnais est forte et ces épisodes météorologiques n’ont en rien altéré leur optimisme et leur volonté. Aubagne noyée, Aubagne inondée, Aubagne néguée mais Aubagne émergée désormais !

Je constate également avec plaisir et fierté que les promesses du bel été aubagnais ont été tenues sur tous les plans. Un strike vous dis-je ! Pas une seule fausse note. En même temps, il valait mieux puisque dès le 3 juillet j'avais proclamé que l'été était réussi. Nostragazay ou Gazaydamus comme vous préférez.

Notre ville et notre territoire ont rayonné à l’occasion des nombreuses festivités et animations culturelles. BFMTV en parle encore...

Renouveau de notre cœur de ville et de nos quartiers avec la poursuite des travaux d’aménagements et de rénovations à tel point que les lumières éclairent même le jour en centre-ville et qu'à Beaudinard, après trois mois de travaux, on fête à l'apéro le désormais fameux "terre-plein de sable" du terrain de boule.

Enfin la préparation minutieuse de la rentrée, malgré les éléments défavorables : tous les travaux d’entretien et l’ensemble des chantiers exceptionnels, tels que ceux mis en œuvre au profit de nos écoles, de nos crèches et des installations sportives et culturelles, ont été menés selon le calendrier prévu. Tous ? Non, quelques poubelles et retards résistent encore et toujours à l'optimisme aveugle et à la volonté tapageuse.

C’est donc avec la sérénité, le plus grand calme, l'absence totale de fébrilité et la détermination qui caractérisent le travail de nos équipes et de nos partenaires dans tous les domaines de la vie municipale, que je souhaite à tous les élèves, étudiants, familles, associations, acteurs de l’éducation et de la formation comme aux acteurs de l’économie et de l’emploi, une excellente rentrée 2018 sous le signe de l’optimisme aubagnais, marque déposée depuis 2014...

Camille Alexandre

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Douleur et Gloire +

    Comment parler en quelques mots d’un chef d’œuvre ? Beauté, délicatesse, tendresse, émotion, générosité s’entremêlent avec éclats. Almodovar se raconte, de sa plus tendre enfance à aujourd’hui ; sa vie intime et le cinéma ne font qu’un. Almodovar aime parler de Femmes, ici, l’Homme est au centre mais la mère est omniprésente, Lire la suite
  • Cook-Up, restaurant, brasserie, salon de thé +

    Cook-up, restaurant, brasserie, salon de thé, se situe au 27 avenue des Goums, au fond d'un parking privé, en retrait de la route, en face l'entrée de Joliot-Curie. Lire la suite
  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • 1