Contre-édito du Maire (novembre 2017)


contre edito 11 17

Cultures à l'imparfait

A Aubagne (...), le maux Cultures s'emploit à l'imparfait.

Aprais le triomphe litéraire de la première et géniale éddition de la Dictet exceptionnel de Marcel Pagnol, avec ses pièges ortografiques brillamment posés par le généreux Nicolas Pagnol et l'ineffable Daniel Picouly, les amateurs de mots vont être comblés en ce moi de novembre hallucinant. L'un des grands défenseur de la glorieuse langue franssaise, Bernard Pivot le prolixe, nous propose d'aller l'écouté au magnifique Comoedia et de partager avec lui la même stupéfiante pacion - dévorante chez certains - puisqu'il nous dira commen "les mots l'ont mangé". 

Quelques prodijieux jours plus tard, ce sera au tour des fabuleux lauréas du Concours de Nouvels Marcel Pagnol 2017 d'être mis à l'honneur. Le plus jeune des sympathiques participants qui se sont essayer au dur exercice de la prause sur thème imposé n'a pas 18 ans et le plus ancien est né en 1938, ce qui constitue pour moi une incroyable surprise, convaincu que j'étais qu'à 80 balaies, on se bavait dessus et qu'à 18 ans, on étaient tout juste bon à se laissé embrigader par la FAGE, l'UNEF et la Confédération étudiante pour descendre dans la rue.

Avec Grains de Sel, ce sont des milliers, non des vague de millions de jeunes de nos territoires qui déferleront avec leurs familles enthousiastes dans la plus grande librérie éfémère de la région, dédiée à la parole des enfants tout mimis où l'on joue aussi bien avec les mots poétics qu'avec les images enchanteresses. L'un des plus grands illustrateurs de notre époque, Laurent Corvaisier, maître de la couleur par excellence, chevalier de l'argile depuis toujours, protecteur des encres bleues, y fera une incursion remarquée (je suis devin), pour mieux nous emmener vers le spectaculaire centre d'Art les Pénitents très très noirs où il expose pour la première fois une centaine d’œuvres, peintures, sérigraphies, mais aussi sculptures et céramiques peintes à l'encre de Chinne post-Mao.

D'autres époustouflantes surprises, que je vous laisse découvrir dans ce numéro haletant, attendent les jolies Aubaniaises et les charmants Aubaniais. Ce sont un peu nos "dix-huit desserts" culturels avant les grandes fêtes de fin d'année. Régalé-vous !

Une pensée pour "Aubagne-en-Provence" qui n'aura pas eu droit de cité dans cet édito alors que dès la première ligne il aurait eu toute sa place.

Camiye Alec-cendre

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds.  Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • Ecole de céramique : le conseil régional confirme +

      Après notre article sur l'école de céramique implantée à Aubagne depuis 1989, le conseil régional s'est fendu d'un communiqué qui confirme les nuages noirs qui s'accumulent sur la structure. Lire la suite
  • La Marseillaise a les boules +

    Cette année, le Mondial La Marseillaise à Pétanque aura lieu du 1er au 5 juillet. Après les épreuves difficiles que vient de traverser ce quotidien et la décision du Tribunal de Commerce d'approuver le plan de poursuite de l'activité, plus que jamais c'est une nouvelle occasion pour toutes et tous Lire la suite
  • Une métropole plus proches des habitants +

    Le maire de Martigues, vendredi 8 juin, aux Arcenaulx à Marseille a présenté 10 propositions d'urgence pour sortir la métropole de Marseille de la crise. Lire la suite
  • Trois visages +

    Jafar Panahi en est le symbole, le combat pour la liberté en Iran passe aussi par la caméra à l’épaule. Après Taxi Téhéran, Jafar Panahi, toujours assigné en résidence dans son pays, nous entraine avec Trois Visages dans un excellent road movie parcourant les archaïques régions turcophones de son pays. Lire la suite
  • 1