La tentation d'un régionalisme doctrinaire


andre danchesi

Le contraste était pour le moins saisissant. D'un côté, le "cri" légitime de la rue pour la défense du Centre Hospitalier Edmond Garcin et, de l'autre, des élus d'une droite dure entonnant le traditionnel "Coupo Santo" sous un soleil de plomb. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la réponse de nos chers représentants apparaissait inappropriée et surtout teintée d'un anachronisme particulièrement pathétique, pour ne pas dire burlesque.

Il est des moments dans la vie politique où les responsables doivent se montrer à la hauteur des évènements et répondre, avec discernement, courage et réactivité, aux attentes de la population sur des sujets aussi importants que la Santé et les services publics. Ce que l'on nomme communément "avoir le sens des priorités". Etre à l'écoute, prendre le pouls et réagir en conséquence. Cela, il est vrai, nécessite de l'Esprit et du Cœur...

Comment ne pas s'interroger sur une volonté politique obtuse et revendiquée d'enfermer Aubagne — terre de contrastes et d'inventivité — dans une impasse régionaliste communautaire. La culture provençale existe et elle est unanimement appréciée. Se résume-t-elle pour autant à Marcel Pagnol, aux santons et à l'art de fabriquer des poteries ? N'est-ce pas là une vision un brin restrictive ? Pourquoi donc poser des barrières et figer dans le temps une commune qui, telle l'argile, se travaille, évolue, se transforme et s'enrichit de nouveaux apports culturels.

La transmission est constituée d'un socle d'expériences partagées et ne doit pas céder aux sirènes identitaires, religieuses, élitistes (la fameuse soirée fastueuse à l'Espace des Libertés) et traditionaliste. 

Les municipalités précédentes avaient pris soin de privilégier la diversité de l'offre culturelle, accessible à tous les Aubagnaises et Aubagnais — et au-delà — en tissant des liens attractifs entre passé, présent et avenir. Aubagne est riche de toutes ses composantes, de toutes ses solidarités, de cette cohésion sociale qui nous fait tant défaut depuis 2014. La colère, sourde et tenace, gronde et se manifeste chaque jour davantage. Les structures pourront fermer mais l'esprit demeure.

Monsieur Gazay, vous vous entêtez à diviser et à détruire des murs. Mais coyez-vous un seul instant avoir simplement écorné l'esprit de résistance et de créativité de vos concitoyens plus que jamais déterminés ? Il ne vous est pas interdit de l'espérer ou de vous en convaincre. Mais sachez une chose : vous ne parviendrez jamais à rayer d'un trait de plume la force d'une pensée collective qui s'organise et se structure, et dont les manifestations vont se multiplier par vagues successives.

À vouloir semer le mépris et la suffisance vous ne récolterez que le bruit et l'action. 

André  Danchési

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Festimôme : en avant pour la 17ème édition ! +

    A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont Lire la suite
  • Le Grand Micro de bois : la Poésie en finale +

    Pendant que les esprits étaient tournés vers la finale de la coupe du monde de football, à Aubagne la poésie vivante se mettait, elle, dans la course pour un autre trophée : le Grand Micro de Bois... et sa sixième édition.  Lire la suite
  • Député européen : ça paye ! +

    L'association "Transparency International Europe" vient de publier une étude sur les activités annexes des députés européens. Lire la suite
  • 120 000€ pour un voyage à New York +

    La Commission Permanente du conseil départemental dont Martine Vassal (LR) est présidente et Gazay vice-président, a voté dans sa séance du 29 juin dernier une dépense de 120 000€ pour les dépenses d'une délégation qui doit se rendre à New York du 29 octobre au 2 novembre 2018. Lire la suite
  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • 1