Le cœur sec ?


Est-ce que l’Europe est bien gardée ? - Je n’en sais rien - Est ce que les douaniers sont armés ? - On verra bien - Si on me dit, c’est chacun chez soi - Moi je veux bien, sauf que chez moi - Sauf que chez moi y’a rien *

La seule chose qui leur reste, à ces migrants, ces réfugiés, c’est leur vie et ils essaient, par terre, par mer de la sauver.

Ils fuient les atrocités de la guerre, la famine, les tortures, les viols, l’intolérance.

Ils fuient par terre, ils sont repoussés par des barbelés, ils sont entassés par dizaines de milliers dans des camps de fortune.

Ils fuient par mer, ils se noient en Méditerranée, 3800 noyés depuis janvier, des dizaines au moment même où vous lisez ces lignes.

Mare Nostrum disaient nos ancêtres, notre mer, la Méditerranée, mer et terre de partages, creuset de civilisations, un repère dans le monde.

Nous sommes vous et moi, des enfants de la Méditerranée, arrière petits enfants, petits enfants, enfants de celles et ceux qui ont quitté leur pays et ont trouvé refuge, ici, en Provence ;

Italiens, Espagnols fuyant le fascisme, Algériens, Marocains, Tunisiens victimes de la colonisation, Yougoslaves orphelins d’une patrie atomisée.

N’oublions pas combien, parfois, tous ces rapprochements furent difficiles à se faire et combien, aujourd’hui, enrichis de nos différences, nous sommes heureux de vivre ensemble.

N’y aurait il pas une petite place pour ces nouveaux  réfugiés qui frappent  à notre porte ?

Comment nos villes, nos villages, peuvent ils devenir terre d’accueil ? Les maires de nos communes ne se doivent ils pas de répondre à l’appel à la solidarité lancé par nos gouvernants ? Il n’y a pas que des maires de Béziers que je sache !

A Aubagne, qu’a fait, qu’a dit le Maire ? A ma connaissance, rien !

Et pourtant, il y a à dire et surtout à faire, surtout lorsqu’on s’attribue le label européen de « ville solidaire » !

Il existe à Aubagne des lieux, propriétés d’associations, libres de tout occupant, pouvant accueillir décemment celles et ceux qui, naufragés du 21eme siècle ne demandent qu’à sourire à la vie.

Le Maire d’Aubagne est-il prêt à prendre le risque de la solidarité ? Notre ville en serait honorée.

Daniel Fontaine
Maire honoraire d'Aubagne

 

* extrait d'African tour de Francis Cabrel 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le service urbanisme d'Aubagne passe dans les mains de Gaudin +

    Le conseil municipal du 28 juin doit aborder toutes une série de délibérations financières, mais pas seulement. Il doit examiner aussi le transfert d'un certain nombre de services de la ville d'Aubagne vers la métropole marseillaise. Lire la suite
  • V2V : un collectif actif et motivé ! +

    Après sa création en date du 5 mai dernier à Roquevaire, rassemblant plus de 150 personnes, ce collectif (V2V - Collectif Voie de Valdonne) s’est rassemblé à 3 reprises afin de s’organiser et mettre en place les actions à mener afin de montrer à la Métropole de Gaudin-Gazay qu’ici la voie Lire la suite
  • Gazay refuse le multiplexe à Aubagne +

    En rejetant l'aménagement des Gargues (rappelons que les autorités environnementales avaient classé le projet dans les priorités pour le label "écoquartier"), le maire d'Aubagne a aussi rejeté la construction d'un complexe cinématographique à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : des caméras factices ? +

    Dans un article précédent, Mèfi vous avait relaté les raisons d'une panne internet à La Pérussonne qui nous avait fait découvrir, qu'en fait, faute de budget, la caméra qui trône au-dessus de l'école ne fonctionne pas. Notre cellule d'investigation a poursuivi son enquête et nous avons découvert que ce n'était Lire la suite
  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds. Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • 1