Suppression des gardiens au service des sports


stade aubagne

Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens.

La politique d'austérité et de réduction des services rendus à la population engagée par Gazay depuis 2014 s'amplifie.

Après la réduction ou la suppression des subventions aux associations et aux organisations syndicales, après les augmentations de tous les tarifs de toutes les prestations municipales, après la compression drastique des budgets des services pour toutes les actions vers la population (propreté, services aux personnes âgées, entretien des écoles, des terrains de sport, des bâtiments communaux...), le maire veut réduire tous les postes d'exécution (et pas ceux des hauts cadres de l'administration !) des agents communaux.

Cela a d'abord été le cas du personnel de la restauration municipale, puis celui du service d'aide à domicile pour les personnes âgées, celui du personnel de nettoiement, d'entretien et d'encadrement dans les écoles. 

Aujourd'hui, c'est le cas du service des sports. Le maire veut supprimer tous les gardiens, sachant qu'ils n'ont pas qu'une fonction d'ouverture et de fermeture des structures, mais aussi des fonctions de surveillance, d'entretien, de présence humaine dans ces espaces publics, de services multiples rendus aux usagers.

Peu importe tout ça. Gazay n'a qu'un seul objectif : rembourser de façon anticiper la fameuse dèèèèèteueuh pour satisfaire les intérêts des banques.

Courage : plus que 14 mois !

Antoine Monticellu