Une piscine en train de se noyer


 

A la piscine Alain Bernard, la saison s'était terminée avec des lavabos défectueux, sans robinets, des fuites d'eau et deux rats croisés dans les vestiaires. Qu'en est-il cette année ?

La nouvelle saison d'aquagym reprend sur les chapeaux de roues, l'activité est transformée en "baignade libre" car faute de personnel, la sécurité ne peut être assurée et les cours ne peuvent être dispensés, une seule personne ne pouvant faire ce qui est prévu pour deux !

La grogne était bien présente cet après midi parmi les nombreux participants.

Quand on sait que, dans le même temps, l'entretien se fait " à minima" faute de produits en quantité suffisante pour assurer l'hygiène des sols et l'entretien des bassins, qu'il manque des marches sur une des échelles qui donne accès au grand bassin, la piscine Alain Bernard est comme d'autres équipements de notre ville abandonnée à son triste sort par l'équipe municipale.

Peut être une volonté latente de la voir cédée à la Métropole...

Félicitations au personnel présent qui est souriant, sympathique et disponible alors que les conditions de travail sont particulièrement compliquées quel que soit le poste occupé.

Après la liquidation de la piscine du Bras d'Or, ils sont en train de "noyer" celle du Charrel !

D'ici 2020, il ne restera plus grand chose à disposition des Aubagnais.

 

Liliane Boudia