Reprise en douceur pour l'AFC

mefi.tv : tout le sports

Le début du championnat de football de National 3 marque le début de notre chronique "Mèfi Sport". Pour cette saison encore, comme l'an dernier, nous suivrons dans les sports collectifs, les équipes qui évoluent en "Nationale".

Ce sera donc le cas de l'AFC, bien sûr, en National 3, du Rugby Club Aubagnais (Fédérale 3) et de nos deux équipes de volley, masculine et féminine, en Nationale 3. Nous y rajouterons, cette année, notre petite dernière, l'équipe masculine d'Aubagne Garlaban Basket.

Si des lecteurs peuvent nous faire parvenir (le dimanche avant 20h) des résultats si possible accompagnés de quelques mots de commentaires, sports collectifs ou individuels, Mèfi les publiera.

Football National 3

Pour cette première journée du championnat de National 3, l'AFC, en poule Corse/Méditerranée, se déplaçait à Bastelicaccia en Corse. 

Bastelicaccia est une petite commune de moins de 5000 habitants, plus petite que Cuges les Pins, au sud d'Ajaccio. L'équipe vient de se hisser en National 3. En principe un adversaire idéal pour bien commencer la saison.

Le début de la rencontre voyait une réelle domination des Aubagnais. Pourtant, avant le premier quart d'heure de jeu, ce sont les locaux qui devaient se procurer l'occasion la plus franche. Et c'est encore eux qui sur une très belle contre-attaque ouvraient le score à la 20ème minute par Alessandri.

A la reprise, les visiteurs essayaient de combler leur retard et y parvenaient sur un pénalty, après une faute d'Ayadi sur Koob. Benarbia le transformait sans difficulté.

La fin du match était tout à l'avantage de l'AFC qui ne parvenait cependant pas à marquer. On espère que l'équipe ne va pas reproduire son parcours de l'an dernier avec un manque cruel d'efficacité offensive.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • 1