Le Rugby Club Aubagnais éliminé en 1/16ème de finale

En football, le Réal de Madrid remporte son treizième titre européen et Zinedine Zidane son troisième consécutif comme entraîneur, après en avoir déjà eu un comme joueur avec la même équipe. Exploit unique !

En cyclisme, Chris Froome a retrouvé sa Ventoline (sa valise de Ventoline !) et remporte le Giro d'Italia devant Tom Dumoulin, le vainqueur de l'an passé. Thibaut Pinot, épuisé, a abandonné la veille de l'arrivée. Ses limites se confirment. Il aura du mal à avoir un palmarès de niveau moyen.

Malgré une alerte au tiers de la course avec une perte de puissance, l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) est resté en tête du début à la fin du Grand Prix de Monaco. Il s'impose devant Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Esteban Ocon se classe 6ème, Pierre Gasly 7ème.

A Aubagne, les deux équipes de volley, masculine et féminine, ont terminé depuis deux semaines par une relégation en Nationale 3, l'AFC en a fini la semaine dernière par une défaite et la 11ème place de son groupe après avoir ambitionné la première, le RCA disputait ce dimanche le retour du 1/16ème de finale contre le Grand Dôle pour espérer une montée en Fédérale 2.

Rugby Fédérale 3

Le RCA se déplaçait ce dimanche à Damparis pour y rencontrer le Grand Dôle en match retour des 1/16ème de finale.

La semaine précédente les Santonniers l'avaient emporté avec deux petits points d'avance. Ils étaient condamnés à l'exploit pour espérer se qualifier et assurer leur montée en Fédérale 2.

Le miracle n'a pas eu lieu. Les Aubagnais ont été dominés dans tous les compartiments du jeu, du début à la fin de la rencontre, même s'ils n'ont jamais baissé les bras ni la garde.

Le résultat ne laisse aucun regret, le Grand Dôle a empoché la victoire sur le score de 42 à 27. Le RCA ne sera pas en Fédérale 2 l'an prochain, comme cela avait été le cas après la saison 2013-2014 et après une remarquable montée en puissance dans les années 2008-2014.

Une nouvelle déception pour le nouveau président qui annonce depuis deux ans la Fédérale 2. Là aussi, il faudra revoir beaucoup de choses si on veut garder les mêmes ambitions.

Antoine Monticellu