Jo Bonnel : un grand monsieur


 jo bonnel

C'est avec une grande peine que nous venons d'apprendre la disparition de Jo Bonnel, lui qui a marqué le sport national et le sport aubagnais.

Joseph Bonnel est né le 4 janvier 1939 à Florensac dans le département de l’Hérault. Il débute comme footballeur amateur dans ce club, mais très vite repéré par le club voisin, en 1957 il signe au SO Montpellier, ancêtre du club de « La Paillade ».

Devant ses qualités techniques supérieures à la moyenne des footballeurs, il est transféré au club de Valenciennes. En 1967, il signe un contrat à l’OM. Avec le club marseillais il remporte deux titres de champion de France et deux coupes de France dont un doublé en 1972. Il a comme partenaires Josip Skoblar, Roger Magnusson, Salif Keita, Jacky Novi, Bernard Bosquier, Georges Carnus et bien sur les fidèles du club tels que JP Escale, André Tassone, Jules Zvunka ainsi que Christian Donnat qui est son partenaire en club, à Marseille, Béziers et bien sûr Aubagne.

Il a effectué plus de 500 matches en première division pour 113 buts inscrits.

Sa carrière de sportif de haut niveau terminée, il vient pour notre plus grand bonheur apporter son expérience à l’Entente aubagnaise avec son ami Christian Donnat. Il devient, sous l’autorité de l’adjoint aux sports Gérard Guidoni, directeur de ce service et Christian naturellement son adjoint. Ce tandem a jeté les bases du service des sports actuel.

Cette période sera saluée par son jubilé au stade de Lattre devant plus de 10 000 spectateurs le 11 novembre 1997.

Il faut se souvenir également du ballon du match France/Brésil qu’il montrait fièrement dans son bureau du service de sports, match auquel il avait participé et où un certain Pelé avait inscrit les trois buts pour le Brésil.

Un homme remarquable

Après cette longue évocation d'une vie professionnelle exemplaire, il nous paraît plus important d'évoquer l'homme qu'a été Jo Bonnel. La chance que nous avons eu de le côtoyer est inestimable. Les rencontres de la vie sont essentielles à la construction de notre histoire. Cette rencontre là est des plus marquantes.

Jo Bonnel fait partie de ces personnes qu'il faut croiser. Il fait partie de celles qui, par un regard, une parole, par une attitude vous font grandir.

Il aurait pu, vu son parcours, tourner la page du professionnalisme et vivre dans son monde. Il a refusé cette perspective, et s'est tourné vers les autres.

Plein d'humilité, d'amabilité il a su se mettre au service de toute une jeunesse et de toutes les associations sportives, se faire apprécier, on peut même dire aimer.

L'homme était grand, l'éducateur était grand. Quel plaisir de le voir au milieu des jeunes footballeurs, prodiguant sans relâche ses conseils d'expert. Que tu sois doué, que tu le sois moins ou pas du tout, toujours la même approche toujours le même respect, toujours la même application.

Nous sommes sûrs que tous ceux qui l'ont croisé en auront un souvenir inoubliable.

Ciao Monsieur Bonnel et merci pour ce que vous avez fait pour nous.

Jean Pierre Squillari & Maurice Marsiglia

 

om 1969

Joseph Bonnel (accroupi, deuxième à gauche) avec l'Olympique de Marseille, vainqueur de la Coupe de France 1969 (source FFF)

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • Mépris du personnel communal : de pire en pire +

    Le 13 juillet, une réunion du Comité Technique de la ville a eu lieu. Il a marqué une nouvelle étape dans le mépris affiché par Gazay et sa "haute" administration pour les agents communaux. Les Comités Techniques des collectivités, composés d'élus et de représentants élus du personnel, sont des instances Lire la suite
  • Re-dynamisation du Centre-Ville +

    La redynamisation du centre ville aubagnais c'est un peu comme le monstre du Loch Ness. On en parle beaucoup mais nous arrivons tout juste à en voir le bout de la queue. Mais nos yeux sont-ils bien fiables ? Lire la suite
  • 1