Grand Prix cycliste de La Marseillaise dit "L'Aubagnaise"

Cette course ne vit que par la présence de centaines de bénévoles (du directeur de course au plus anonyme des organisateurs) : ici, l'équipe de "signaleurs" de François Fiore dans le secteur de Fuveau. Les signaleurs, ce sont ceux qui assurent la sécurité de l'épreuve dans tous les carrefours, du plus petit au plus grand.

Ce dimanche 28 janvier, le Grand Prix de La Marseillaise avait lieu, départ du "Bateau bleu", arrivée devant le stade vélodrome, en passant par les Thermes, le Petit Galibier, l'Espigoulier, le col de l'Ange, la montée des Bastides, Bellefille, la route des Crêtes et la Gineste. Une vraie course d'ici. C'est la première course de la saison cycliste en France. C'est aussi l'événement sportif professionnel le plus aubagnais de France. L'organisateur est un Aubagnais, le directeur de course aussi.

Le Grand Prix Cycliste de La Marseillaise a pendant de très longues années été accueilli à Aubagne : départ, arrivée, repas des organisateurs, hôtels mobilisés. Toutes les formes ont été utilisées. Aujourd'hui, Gazay préfère investir plusieurs centaines de milliers d'euros pour le Tour du quotidien La Provence. Allez donc savoir pourquoi.

Un magnifique ciel bleu et un beau soleil d'hiver ont accompagné les coureurs tout le long du parcours.

Quasiment dès le départ, cinq hommes creusent un bel écart sur le peloton : Siskevicius, De Bondt, Ruyters, Dernies et Vermeulen.

A Gréasque, ils ont déjà 5 mn d'avance. Au Petit Galibier, Dernies passe en tête. Le peloton passe avec 5'15" de retard. Dans l'Espigoulier, c'est Ruyters qui franchit le sommet en vainqueur. Vermeulen a été décroché, le peloton est à 4'40". De Bondt crève et perd du terrain dans la descente.

Au sommet des Bastides, les favoris sont revenus à 3'50" des trois coureurs de tête (Siskevicius, Ruyters et Dernies), 2'45" au premier passage à Cassis, 1'45" au Pas de Bellefille.

Les hommes de tête sont repris sur la route des Crêtes. La route des Crêtes qui fait de gros dégats à l'arrière de la course, le peloton éclate.

Au sommet, Calmejane passe en tête devant Geniez et Gallopin. Dans la descente, Madouas, Bardet, Herrada, Di Grégorio, Martin et Eiking sont à moins de 20". Descente vers Cassis à plus de 25% avant d'attaquer la Gineste. Le groupe Bardet retrouve le groupe Calmejane.

Dans la Gineste, Bardet, Gallopin et Eiking tentent de s'échapper. Calmejane essaie de revenir. Neuf coureurs dans la descente vers Marseille.

Alexandre Geniez (AG2R) remporte le 40ème Grand Prix de La Marseillaise au sprint devant Eiking (Wanty) et Calmejane (direct Energie). Il a fallu la photo-finish pour les départager. Di Grégorio (encore un Aubagnais) fait 6, Bardet 8 et Gallopin 9.

Dumoulin sort vainqueur du sprint du peloton à la 10ème place. Que des grands champions à l'arrivée ! C'était encore un très belle course ... sans les Sky et leur "Ventoline" !

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Gazay part battu +

    Ce lundi, Espace des Libertés, dans une salle copieusement garnie, Gérard Gazay a annoncé qu'il sollicitait un deuxième mandat pour les prochaines élections municipales. Suite à la décision de Barthélémy de dénoncer le bilan négatif de son ancien allié, le maire n'a cessé de pointer "la trahison" qui semblait annonçer Lire la suite
  • La Commission Écologie de "Rassemblé·e·s pour Aubagne"animée par Alexandre Latz +

    Jeudi 23 janvier, la Commission Écologie de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" se réunissait au Cercle de l'Harmonie. Une volonté de construire ensemble, une forte envie de changement pour le printemps prochain ! Lire la suite
  • Rencontre avec Jean-Philippe Izquierdo, directeur de campagne de "Rassemblé·e·s pour Aubagne" +

    En 2015 déjà, pour les élections régionales, Jean-Philippe Izquierdo était dans la direction départementale de campagne de la liste EE-LV / Front de Gauche. En 2017, il était responsable d'Ensemble! dans celle de Mélenchon pour l'élection présidentielle puis directeur de campagne de Sylvie Pillé pour les législatives. Pour les municipales de Lire la suite
  • Le maire de Belcodène exprime son soutien à Magali Giovannangeli +

    Patrick Pin, maire de Belcodène, a engagé, à de nombreuses reprises, des combats communs avec Magali Giovannangeli. Il tient à lui exprimer tout son soutien pour Aubagne. Lire la suite
  • Sylvie Pillé, candidate France Insoumise en 2017, soutient "Rassemblé·e·s pour Aubagne" +

    Ce début d'année 2020 marque une nouvelle étape dans la campagne des élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Après la déclaration du maire vendredi 17 à la cérémonie des voeux et celle plus officielle qu'il fera le 27, c'est bien 7 listes (4 à droite et 3 à Lire la suite
  • Les maires de Roquevaire et de La Bouilladisse aux côtés de Magali Giovannangeli +

    De 2011 à 2014, les maires de La Bouilladisse et de Roquevaire étaient les vice-présidents de Magali Giovannangeli, alors présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Lire la suite
  • Le RCA fait match nul chez le leader, l'OM qualifié pour les 1/8ème +

    En foot, week-end Coupe de France, l'OM se qualifie pour les 1/8ème de finale en battant Granville (0 à 3), Nice, Lille, Saint Etienne, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Angers, Rennes, Dijon et le QSG sont les autres équipes de Ligue 1 qui restent dans la compétition. Lire la suite
  • 1