Le Flop de Gaudin, le Top de Mèfi

velodrome tour de france

Le 22 juillet, Marseille et son Stade Vélodrome accueillaient le Tour de France pour l'avant dernière étape. Une étape qui consacrait la victoire de Froome qui n'avait, sans doute, pas oublié sa Ventoline. Le maire de Marseille, son adjoint aux sports, les médias locaux et nationaux s'extasiaient devant le "succès populaire" de l'événement. Sauf Mèfi. Cinq mois après : la vérité.

Le maire de Marseille avait annoncé 60 000 spectateurs dans un stade plein. Le soir de l'arrivée, son adjoint aux sports comptait plus de 40 000 spectateurs au Vélodrome. Le Lendemain La Provence écrivait à la une "Des milliers de marseillais ont suivi l'étape contre la montre, notamment ici au Vélodrome". Le directeur éditorial de ce quotidien, Franz-Olivier Giesbert, qui s'est découvert une âme de Marseillais depuis son arrivée à La Provence, toujours autant passeur de brosse aux "grands" de ce monde, s'extasiait devant cette foule en délire et proposait que pour les prochaines années "le Tour de France arrive à Marseille".

Mèfi, par contre, affirmait que "Gazay avait trouvé son maître" en matière de chiffres annoncés pour un événement dans sa ville (on se souvient que le maire d'Aubagne avait vu 100 000 visiteurs pour Argilla, là où il n'y en avait que 15 à 20 000). 

Nous précisions "Le maire de Marseille a réussi à transformer l'arrivée du tour de France en échec populaire" et nous affirmions "qu'il n'y avait pas plus de 10 000 présents au stade ce 22 juillet".

Cinq mois après, dans le bilan 2017 réalisé par un journal spécialisé dans le domaine sportif, "Le Top des Flops" trouve l'arrivée du Tour de France au vélodrome en N°1 !

On peut lire dans le commentaire qui accompagne le classement : "L'idée de tracer la ligne de départ et celle d'arrivée au cœur du stade vélodrome était belle. Mais cela ne restera malheureusement que dans nos pensées. Les tribunes vides, cachées le plus possible par la réalisation de France Télévision n'avaient pas donné l'image d'un engouement populaire".

Il a fallu attendre quelques mois pour que d'autres reconnaissent que nous avions raison. C'est un nouvel encouragement pour nous, même si c'est à partir d'un fait mineur et extérieur à Aubagne.

C'est un nouvel éclairage pour celles et ceux, y compris parmi nos ami.e.s, qui pensent que quelquefois on exagère.

Nous n'y arrivons pas toujours, nous ne prétendons pas à une "objectivité" qui n'existe pas, nous ne revendiquons pas l'exclusivité, mais, toujours, nous recherchons la vérité, bonne ou mauvaise à écrire. Nous avons des convictions mais nous n'appartenons à aucun "camp" (à une exception près, sur l'ensemble des membres de la rédaction, un seul est "encarté"), nous ne "roulons" pour personne. Notre vocation c'est de donner des informations qui vous permettent de construire votre propre opinion.

Nous accueillons et accueillerons dans nos colonnes toutes celles et tous ceux qui le souhaitent ou le souhaiteront, avec comme seul dénominateur commun une seule certitude "Aubagne a besoin de tourner la page Gazay".

Nous nous sommes un peu éloigné du vélodrome, mais ce stade est un tel symbole du rassemblement que nous n'en sommes peut-être pas si éloigné que ça.

Antoine Monticellu

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Gazay part battu +

    Ce lundi, Espace des Libertés, dans une salle copieusement garnie, Gérard Gazay a annoncé qu'il sollicitait un deuxième mandat pour les prochaines élections municipales. Suite à la décision de Barthélémy de dénoncer le bilan négatif de son ancien allié, le maire n'a cessé de pointer "la trahison" qui semblait annonçer Lire la suite
  • La Commission Écologie de "Rassemblé·e·s pour Aubagne"animée par Alexandre Latz +

    Jeudi 23 janvier, la Commission Écologie de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" se réunissait au Cercle de l'Harmonie. Une volonté de construire ensemble, une forte envie de changement pour le printemps prochain ! Lire la suite
  • Rencontre avec Jean-Philippe Izquierdo, directeur de campagne de "Rassemblé·e·s pour Aubagne" +

    En 2015 déjà, pour les élections régionales, Jean-Philippe Izquierdo était dans la direction départementale de campagne de la liste EE-LV / Front de Gauche. En 2017, il était responsable d'Ensemble! dans celle de Mélenchon pour l'élection présidentielle puis directeur de campagne de Sylvie Pillé pour les législatives. Pour les municipales de Lire la suite
  • Le maire de Belcodène exprime son soutien à Magali Giovannangeli +

    Patrick Pin, maire de Belcodène, a engagé, à de nombreuses reprises, des combats communs avec Magali Giovannangeli. Il tient à lui exprimer tout son soutien pour Aubagne. Lire la suite
  • Sylvie Pillé, candidate France Insoumise en 2017, soutient "Rassemblé·e·s pour Aubagne" +

    Ce début d'année 2020 marque une nouvelle étape dans la campagne des élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Après la déclaration du maire vendredi 17 à la cérémonie des voeux et celle plus officielle qu'il fera le 27, c'est bien 7 listes (4 à droite et 3 à Lire la suite
  • Les maires de Roquevaire et de La Bouilladisse aux côtés de Magali Giovannangeli +

    De 2011 à 2014, les maires de La Bouilladisse et de Roquevaire étaient les vice-présidents de Magali Giovannangeli, alors présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Lire la suite
  • Le RCA fait match nul chez le leader, l'OM qualifié pour les 1/8ème +

    En foot, week-end Coupe de France, l'OM se qualifie pour les 1/8ème de finale en battant Granville (0 à 3), Nice, Lille, Saint Etienne, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Angers, Rennes, Dijon et le QSG sont les autres équipes de Ligue 1 qui restent dans la compétition. Lire la suite
  • 1