Histoire du sport aubagnais : 2e épisode


Histoire du sport aubagnais : épisode 2

Nous aborderons dans ce nouvel article, et comme nous l'avions promis, les hommes qui ont marqué d'une manière significative l'histoire du foot aubagnais.

Il y a les présidents, les entraîneurs, éducateurs, dirigeants appelez-les comme vous le voulez en fonction de votre approche de ce sport, et bien sûr les joueurs. Mais il y a aussi tous les bénévoles qui permettent la pratique du foot. À ce propos, commençons par une anecdote qui nous ramène au début du siècle dernier.

Après l'armistice de 1918, les matches se jouaient aux Aires St Michel. L'arbitre, c'était Fernand Coder, (le fils de l'industriel). Il courait après l'action. Lorsque l'action devenaIt, à ses yeux, incertaine il sifflait. Il cherchait dans les pages du règlement et lisait à haute voix la sanction.

C'était aussi des personnages comme ça qui faisaient le foot. Les temps ont bien changé.

Les Présidents :

Évoquons Mr René Gallian qui, s'il n'a pas été président d'un club aubagnais, fut cependant président de l'Olympique de Marseille.

En 1931, l'Oeuvre St Louis joue au foot au Paluds. Plus tard, Mr Saint Michel fut président de la JPA, puis au début des années 60 de la JSA. Par la suite, c'est Mr Tassaro puis Mr Carré qui assumeront la présidence.

En 1941, création de l'Entente Aubagnaise. Après Baptistin Bronzo et Pierre Gallian, Mr Scotto présida pendant de longues années ce club.

En 1972, Mr Guirao fût le Président du SOCA.

En 1989, à la création de l'AFC, c'est Mr Monaco qui fut le premier président, suivirent, Mrs Scotto, Brageon, Fusella, Anastasio, Jeanningros.

Les entraîneurs :

Pour parler d'un passé récent, nous citerons des entraîneurs de l'AFC ayant eu un bagage de professionnels tels que Mrs Simondi, Rodriguez ou C. Pignol.

Les éducateurs :

Nous préférons ce vocable à celui d'entraîneur, car l'entraîneur est tourné vers le club, alors que l'éducateur a pour intérêt unique les joueurs, ce qui change tout quant à la finalité de ce sport.

Cette notion a été particulièrement mise en avant par Louis Marsiglia (dit Petit Louis) qui n'a été petit que par la taille car en termes d'éducateurs bénévoles, c'est peut être le premier nom qui vient à l'esprit.

Dans cette même catégorie, il nous semble évident d'évoquer Jo Bonnel, international français qui s'est mis sans compter au service des jeunes aubagnais.

Mais rien ne serait possible sans le contingent important des tous les bénévoles moins capés en termes footballistiques, mais tellement essentiel pour la vie et la dimension sociale des clubs .
Certains ont marqués par leur fort dévouement. Nous pensons à des personnes de la trempe de René Isnard et de combien d'autres.

Les joueurs :

Nous limiterons aux joueurs ayant évolués à l'échelon professionnel.

Burdino : Formé à la JPA, puis à la JSA, vainqueur de la coupe de France avec Bordeaux, ( il a été aux portes de l'équipe de France), a joué à Sochaux, Valencienne, Bastia et Paris FC.

Donnat : Formé à la JPA, puis à la JSA, a joué à l'OM au Red Star, Nancy (capitaine de l'équipe avant Platini) puis Béziers où il jouait avec Jo Bonnel. Il dirigea le service des sports de la ville d'Aubagne après ce même Bonnel.

Marsiglia René : Formé à la JSA, a joué à Lille, Lens, Toulon et Nice. International espoir, il entraîna plusieurs clubs pro de première et deuxième division.

Pignol Christophe : Formé à St Etienne, champion de France avec Nantes puis Monaco, Lille.

Pignol Stéphane : Formé à l'AFC, il eut une carrière en première et deuxième division espagnole, dans des clubs tels que Compostelle, Alméria, Saragosse ou Las Palmas.

Martina : Formé à la JSA, joueur de deuxième division à La Ciotat.

Marsiglia Francis : Formé à la JSA, joueur de deuxième division à Martigues.

Amouyal : Formé à l'Entente Aubagnaise joueur de deuxième division à Limoges et Alès.

Pour le bilan de l'AFC, il est bon de noter Jody Viviani et Xavier Pentecote.

Finissons par évoquer, pour l'anecdote encore une fois, la fin des années 50 et les affluences de deux rencontres qui pourraient faire baver les dirigeants actuels et amener un peu d'humilité dans ce sport qui en a bien besoin :

Entente Aubagne - Cassis : 1500 spectateurs.
Entente Aubagne - St André : 4000 spectateurs.

Cette liste de personnalités du foot aubagnais, n'est sûrement pas complète. Nous nous excusons auprès de tous ceux qui ne se sont pas trouvés dans cette évocation.

Nous voulons aussi remercier toutes les personnes qui nous ont aidées.

Et maintenant, allons voir sur d'autres terrains de sport.

Jean-Pierre Squillari & Maurice Marsiglia

 

Histoire du sport aubagnais : article de presse sur Félix Burdino