Le sport doit nous ouvrir les yeux


Le sport doit nous ouvrir les yeux

Je viens d'apprendre dans un journal de la presse régionale, la fin du foot entreprise. Cette nouvelle m'attriste particulièrement pour avoir participé pendant plusieurs années à ce championnat corporatif, y avoir eu quelques joies et rencontres humaines, et côtoyé de très bons footeux. 

Cette disparition temporaire (hélas probablement définitive vue les raisons mises en avant) est le reflet indiscutable de notre société et plus particulièrement de la désindustrialisation de notre région, peut-être de notre pays.

J'ai eu la chance de vivre dans une famille qui pense que ce sport collectif est une merveilleuse école de vie, et j'ai toujours pensé que nous n'étions pas assez attentifs à ce qui se passait dans le milieu sportif et dans le foot en particulier.

Oui, le foot subit les déboires de notre société, mais c'est aussi et surtout le précurseur de nos dérives sociétales. Le foot professionnel et plus généralement le sport de haut niveau devraient plus souvent nous alerter sur les dangers qui se pointent.

 Alors, si vous trouvez mes propos exagérés, voici quelques réflexions :

• Rappelez-vous de l'arrêt Bosman, cheval de Troie de ce qu'est maintenant le phénomène des travailleurs détachés et du dumping social qui nous est imposé actuellement. 

• Ne faut-il pas être écœuré par les sommes annoncées autour des transferts des joueurs et tout ce que cela implique pour leur environnement. Le diktat de l'argent est là, la philosophie actuelle pourrait se résumer ainsi : « le plus d'argent possible, le plus vite possible ». N'est ce pas l'image que nous donne le monde actuel ?

• Dans le foot, le dogme de la pensée unique sévit depuis longtemps. Toutes les équipes, qu'elles soient européennes, sud-américaines, africaines ou asiatiques nous offrent un bien triste et même spectacle. Les entraîneurs, pour ne pas dire les penseurs du foot, n'ont plus de frontières. Peut-on parler encore de formation ? Le terme de formatage ne serait-il pas plus adapté ?  Il n'y a plus qu'une seule vérité vraie, les supports médiatiques sont les relais béats de cette vérité. Malheur et haro sur ceux qui pensent autrement, il ne faudrait pas les entendre. Cela me fait penser aux désastres de la pensée unique aux travers de la mondialisation que nous vivons actuellement et que nous distille certains idéologues.

• Adieu la diversité, source de toutes les richesses. Petit clin d’œil au passage à tout ce que peut nous apporter l'acceptation de l'autre dans ce qu'il est, dans ce qu'il a à nous donner. Que le monde serait plus agréable à vivre ! L'image du foot et la manière de la retransmettre sont devenues essentielles. Il y aura bientôt plus de commentateurs (et donc de parasites, sans vouloir être discourtois), que de joueurs sur le terrain. Ne faut-il pas faire un parallèle avec les pratiques du monde de la politique où la communication a pris le pas sur les contenus et les projets ? Où l'on voit apparaître des tas de politologues, plus ou moins donneurs de leçons, tous coulés dans le même moule du libéralisme incontournable, bienfaiteur.

• Des footballeurs ont des images fabriquées de toutes pièces pour faire perdurer et ne pas faire dérailler le système. N'avez-vous pas l'impression que nous venons de vivre la même chose lors de l'année politique écoulée où ont été mises en avant de vieilles solutions les faisant passer pour novatrices, de nouveaux penseurs recycleurs d'idées du XIXe siècle ? 

D'autres exemples peuvent venir allonger cette liste.

Mais bien d'autres apportent la preuve malgré tout de la nécessité absolue du sport en général et des sports collectifs en particulier. Et là je pense notamment à tous ces bénévoles qui les font vivre, et sont peut être sans le savoir les vecteurs d'une formidable école de vie faite de vivre ensemble, de solidarité, de fraternité, d'entraide, de respect et de plaisir à avoir un destin commun.

Pour conclure, regardons de près ce qui se passe dans la sphère sportive, bien des choses pourraient nous ouvrir les yeux sur le monde actuel et celui à venir.

Maurice Marsiglia

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • ALC : paroleS à la diversité avec Pierre Kerboua, adhérent FO +

    Pierre Kerboua : adhérent FO « J’ai longtemps vécu dans le quartier du Charrel, j’y navigue comme un poisson dans l'eau et je connais presque chaque habitant. Aujourd’hui ce quartier est en déshérence, la mairie refuse ce que les habitants tentent de construire (club de foot, associations, activités pour les plus jeunes). Rejoindre Aubagne la Lire la suite
  • Cambriolages : la vérité +

    Il y a quelques jours, Mèfi avait signalé un vol sur un chantier de construction d'une villa dans le quartier de Saint Mitre. Ce vol est resté sans AUCUNE communication de la ville. Le 21 mai dernier, l'association des propriétaires du Clos Ruffisque, dans le même quartier, établissait le constat que Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Marie Madeleine Girodias +

    Il y a quelques années, en tant que présidente d’une petite association (mieuxvivreenhaiti.wordpress.com) travaillant dans un petit village en Haïti, les Abricots, nous faisions partie de la vie d’Aubagne. La mairie et le conseil général de l’époque, avaient le sens de la solidarité. Nous avons, avec eux et nos donateurs, Lire la suite
  • "Aubagne La Commune" appelle à une rencontre de travail pour construire une alternative à Gazay et sa politique +

    Ce mercredi 19 juin, Aubagne La Commune donnait une conférence de presse pour exprimer sa volonté de rassembler les Aubagnaises et les Aubagnais autour d'un projet pour Aubagne conçu par eux. Magali Giovannangeli qui a été désignée tête de liste de l'association et les porte-paroles du mouvement l'ont confirmé ce Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Nathalie Canovas, militante associative, quartier de La Tourtelle +

    Nathalie Canovas : militante associative, quartier de La Tourtelle « Retrouver notre ville d'Aubagne, avec un maire à l'écoute de ses habitants, voila ce pourquoi existe le mouvement citoyen Aubagne La Commune que je soutiens. » Lire la suite
  • Villa Estello à La Tourtelle +

    Voilà un restaurant qui mérite un nouveau coup de projecteur, un restaurant dont la qualité nous fait regretter que "les 10 étoiles" n'existent pas. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Omar Amri, citoyen aubagnais +

      Omar Amri :  citoyen aubagnais « Rejoindre Aubagne La Commune c'est espérer aider à changer les pratiques politiques locales. Mon vœu pieux serait que les habitants s'emparent de tous les sujets, car tout les concernent. L'objectif est de gagner pour que les Aubagnaises et Aubagnais puissent compter sur leurs élus et Lire la suite
  • 1