Bilan de la saison sportive 2016-2017


En football, le PSG a remporté sa 11ème coupe de France en battant Angers (1à 0), but marqué à la 91ème minute. Cela permet à l'OM d'être qalifié directement pour la Ligua Europa. Les minots de l'OM après un match nul (1 à 1) contre Montpellier perdent en finale de la Coupe Gambardella aux tirs au but (4 à 5).

En formule 1, Sebastien Vettel a remporté le Grand Prix de Monaco, son troisième succès cette saison. Il devance Kimi Raïkkönen pour le premier doublé de Ferrari depuis 2010. Avec la 7ème place de Lewis Hamilton (Mercedes), l'Allemand s'échappe au championnat.

Dominateur lors de l'ultime contre-la-montre, Tom Dumoulin (Néerlandais bien sûr) a remporté le Giro 2017, devant Nairo Quintana (à 31") et Vincenzo Nibali (à 40"). Ce ne sera certainement pas le dernier Grand Tour de sa jeune carrière. Le Français Thibaut Pinot finit 4ème (à 1'17") prouvant que si c'est un excellent coureur, ce ne sera jamais "un grand". Le nivellement des valeurs, l'épuisement des coureurs après chaque étape prouvent que la lutte anti-dopage commence à donner des résultats. A confirmer pour le Tour de France, mais là il y a la Sky et c'est une autre histoire. Il faudra mobiliser "Les experts" des séries télé.

Pour ce qui concerne Aubagne, les équipes que nous avons suivies toute l'année ont terminé leur saison. C'est l'occasion de faire un premier bilan.

Avant cela, nous souhaitons préciser que nous avons donné les résultats uniquement des équipes premières des clubs quand celles-ci étaient dans des championnats de niveau national. Ce choix nous est dicté par le nombre de nos correspondants qui assistent aux diverses rencontres.

Nous en profitons pour lancer un appel à nos lecteurs : si des joueurs, des entraîneurs, des bénévoles, des spectateurs, des parents de joueurs ou joueuses veulent nous faire parvenir tous les week-end des résultats en sport individuel ou collectif, quel que soit le club, le sport, ou le niveau, nous les publierons volontiers.

Saison 2016/2017

Football CFA2

Le début de saison nous a laissé espérer des résultats de rêve. La suite a été plus laborieuse avec des prestations très inégales d'un match à l'autre. Nous avions pensé avoir une équipe de feu sur le plan offensif. C'est la défense qui a été la meilleure du groupe et l'attaque a balbutié. Tout au long de la saison, nous avons été marqués par une absence de volonté sur le terrain dans les périodes décisives.

Dans les couloirs, on entend de plus en plus de membres du club faire référence à des désaccords entre le directeur sportif et les entraîneurs, voire avec la direction. Nous n'avons ni la possibilité ni l'envie de vérifier ce qui se dit. Mais il est temps de mettre de l'ordre dans tout cela ou de faire taire les rumeurs. Dans lous les cas, l'AFC reste en National 3 (ex-CFA2) loin des ambitions affichées par la ville.

Rugby Fédérale 3

Un début de saison très poussif, puis un vrai espoir qui nous a rappelé la période 2008/2014 qui s'était terminée par un titre de champion de France en Fédérale 3. Mais rien de cela n'est arrivé : une élimination sans gloire devant Martigues en 32ème de finale après un passage aux forceps en barrage.
Là aussi, le nouveau président devra faire la démonstration qu'il arrive à concrétiser les objectifs qu'il affiche. Ce club a tous les moyens pour réussir.

Roller Hockey Elite

Une saison très difficile qui en suivait une autre aussi dure. Les Jokers sont restés derniers toute la saison. On a presque pu croire en février-mars que tout pouvait être sauvé. Ce n'était qu'un léger sursaut.
L'équipe avait accédé à l'élite en 2007. Elle quitte le haut du tableau de ce sport en 2017. Nous n'aurons plus l'occasion de commenter ses performances pour la saison 2017/2018.
Nous leur souhaitons une remontée rapide, mais, pour cela, nous avons la conviction qu'il faudra que la ville les considère comme une discipline sportive à part entière.

Handball Nationale 3 Masculin

La marche était trop haute. L'énergie, la volonté, le courage ne les ont jamais quitté. Mais les garçons n'avaient pas encore les qualités techniques nécessaires pour ce niveau. Retour au niveau régional donc pour la prochaine saison et une équipe de plus que nous ne pourrons plus suivre avec assiduité.

Volley-Ball Nationale 2 Féminin

Le passage en Nationale 2 n'a été qu'une simple visite, l'an prochain nous retrouverons cette équipe en Nationale 3. Le club n'a, sans doute, pas la possibilité de dépasser ce niveau. Gardons l'ambition de jouer les premiers rôles en Nationale 3. Ce n'est pas si mal que cela.

Volley-Ball Nationale 3 Masculin

Une saison exceptionnelle... jusqu'à la dernière journée. Une première place ratée d'un souffle et une ambition nous semble-t-il un peu limitée. Dommage. Le jeu collectif et la technique individuelle nous ont laissé espérer beaucoup mieux. 

 

En définitive, pour le sport aubagnais, c'est une saison un peu décevante. Mais les clubs et les bénévoles qui portent tous ces clubs à bout de bras méritent mieux. La ville devrait porter ses efforts vers l'entretien régulier des installations (stades, gymnases, pistes, parcours sportifs ...). Aubagne n'a pas besoin de constructions supplémentaires mais de rénovations et de travaux réguliers. Tout ce qui a été abandonné depuis 3 ans.

Certainement aussi d'un service public des sports que l'on encourage et à qui on donne les moyens de travailler, plutôt que de passer son temps à mettre au placard les cadres de ce service et à réduire son budget.

La politique "du paraître" et celle des grands évènements médiatiques (Paris-Nice, 10 matchs dont la finale du Tournoi Espoirs...), cela coûte une fortune aux contribuables, mais ce n'est que pour le plaisir de quelques-uns. Ce n'est pas à la hauteur d'une ville moyenne comme Aubagne. Dans le sport aussi, le bonheur de certains au détriment d'une politique sportive pour toutes et tous, ce n'est pas un bon choix.

Antoine Monticellu