L'AFC éliminée, Aubagne Garlaban Basket commence fort

En ligue 1, 5ème journée, 5ème victoire du PSG devant Saint Etienne (4 à 0), l'OM écrase Guingamp (4 à 0) et prend la 2ème place, Lille va battre Amiens (2 à 3) et se hisse à 5 points du premier, à égalité avec l'OM. Toulouse réussit le match nul devant Monaco (1 à 1) et Lyon, avec beaucoup de peine, arrache le nul à Caen (2 à 2).

En Top 14, Clermont (victoire sur Pau, 23 à 27), Castres (qui bat Grenoble, 29 à 13) et Toulouse (vainqueur du Racing 92, 30 à 17) occupent les 3 premières places du championnat après les 4 premières journées.

A la Vuelta, Elia Viviani, le champion d'Italie, est vainqueur de la dernière étape à Madrid. Simon Yates remporte son premier grand Tour. Il a pris sa revanche du Giro où Chris Froome avait retrouvé "sa Ventoline" et ne lui avait pas permis de l'emporter.

Coupe Davis, la France pour la deuxième année consécutive se qualifie pour la finale contre ... la Croatie. "Le miracle" Yannick Noah continue.

En Formule 1, en tête de bout en bout à Singapour, Lewis Hamilton (Mercedes) a décroché sa septième victoire de l'année et possède désormais 40 points d'avance au classement sur Sebastian Vettel (3ème).

Moto, la Honda N°1 de Freddy Foray, Mike Di Meglio et Josh Hook a remporté la 82ème édition du Bol d'Or, dimanche sur le circuit du Castelet. Cela faisait 22 ans que Honda n'avait plus remporté cette épreuve.

A Aubagne, place à la Coupe de France de foot, à la deuxième journée pour le rugby à XV et à la première saison d'Aubagne Garlaban Basket en Nationale 3.

Coupe de France de football

Dimanche après midi, l'EUGA Ardziv recevait un des favoris du groupe Corse/Méditerranée de National 3 : l'AFC.

Aubagne, dans l'euphorie de sa victoire de la semaine dernière contre le SC Bastia, LE grand favori, espérait une rentrée fracassante dans ce premier tour de la Coupe de France.

D'autant plus que Eric Rech, l'entraîneur, assurait que la Coupe de France faisait partie des grands objectifs du club avec l'espoir d'aller le plus loin possible.

Tout s'est effondré pour les violine et or, ils ont été battus 1 à 0. Les locaux avait plus d'envie, ils ont gagné la plupart des duels. Une nouvelle fois le spectre de l'inefficacité offensive de l'an dernier est réapparu. La Coupe de France, c'est donc fini. La première place du groupe de National 3 doit maintenant mobiliser toutes les énergies de tout le club.

Rugby Fédérale 3

Après leur première victoire à l'extérieur pour le démarrage du championnat, le RCA souhaitait confirmer à domicile contre Jacou-Montpellier.

Les marques étaient déjà trouvées, la défense collective quasiment parfaite, la discipline individuelle et collective exemplaire.

La victoire pour les Aubagnais était incontestable, avec panache 20 à 16. Même si, encore une fois, il s'agit d'une rencontre de début de saison et que toutes les potentialités sont encore très loin d'être exploitées.

Cette saison encore, le RCA s'affirme comme un des favoris de sa poule.

Basket Nationale 3

En nationale 3, les garçons de l'Aubagne Garlaban Basket se rendaient dans la banlieue de Chambéry pour rencontrer l'équipe de Cognin la motte.

Après un 1er quart temps relativement équilibré gagné par l'AGB (24 - 20), ces derniers accéléraient le jeu dans la 2ème période afin de regagner les vestiaires à la mi temps avec une avance de 12 points (47 - 35), grâce notamment au duo Jason Lasso Possu Jason et Thidiane N'Diaye qui dynamitaient la défense adverse (48 points a eux deux sur l'ensemble du match).

Le 3ème quart temps était à nouveau gagné par Aubagne (22 -16). Avec 18 points d'avance à l'entame du dernier quart temps, les garçons géraient leur avance pour s'assurer une victoire convaincante 82 -71 pour leur entrée en lice en championnat de France.

Bravo à eux. Prochain match Samedi 22 Septembre à 20h00 au Gymnase du Bras d'Or contre les héraultais de Castelnau le Lez (Entrée gratuite).

Antoine Monticellu et Nicolas Vernhes

L'AFC s'offre le leader, le RCA l'emporte à l'extérieur

A la Vuelta, la grande explication attendue dans la montée vers les Lacs de Covadonga a profité au Français Thibault Pinot (Groupama-FDJ), vainqueur de l'étape. Simon Yates (Michelton-Scott), offensif, reste leader.

Porteur du maillot de leader depuis deux jours, Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) a remporté dimanche le Tour de Grande Bretagne. Caleb Ewan (Michelton-Scott) s'est imposé sur la dernière étape au sprint.

Francesco Bagnaia parti en pôle position s'est imposé sur le Grand Prix de San Marin en Moto 2. Troisième, Marcel Schrötter a signé le premier podium de sa carrière.

Top 14 en rugby à XV, Clermont bat le Stade Français (42 à 20), Racing 92 bat Agen (59 à 7), Toulouse arrache la victoire cotre La Rochelle (33 à 26), Toulon s'est imposé devant Castres au finish (28 à 27). Clermont est en tête du Top 14 devant Racing 92 et Toulouse.

A Aubagne, l'AFC recevait le leader le SC Bastia et le RCA commençait sa saison par un déplacement à Six-Fours.

Football National 3

Un match à ne pas perdre, devant le grand favori du groupe, le SC Bastia. Une défaite aurait relégué Aubagne à 8 points du leader.

Les locaux étaient bien décidés à montrer leur envie de se situer au niveau des ambitions de leurs entraîneurs. Sur le plan athlétique comme sur le plan stratégique et technique, la première mi-temps fut totalement à l'avantage des Aubagnais.

A la 60ème minute, Benarbia donnait l'avantage à l'AFC. Plusieurs autres occasions auraient pu encore aggraver le score. Les Violine et Or finissaient la partie en la dominant aussi bien sur le plan défensif que dans le domaine offensif.

Mais le score en restait là. Tout est encore possible pour la suite de la saison. L'AFC confirme sa place parmi les 3 ou 4 favoris pour la montée.

Rugby Fédérale 3

Trois mois sans compétition, nos rugbymans avaient des fourmis dans les jambes jusqu'au bout des doigts.

Un premier match pas facile puisqu'ils se rendaient à Six-Fours. Les repères étaient déjà là. Les automatismes vite retrouvés, on a senti un appétit de victoire digne de la saison passée. Rien ne fut vraiment simple (les locaux menaient à la mi-temps 16 à 15), mais, au final, la victoire est bien là (25 à 28).

Les visiteurs ont marqué trois essais contre un seul pour leurs adversaires. Même si le score est serré, la domination du RCA fut incontestable.

L'an dernier, ils sont passé à un souffle de la Fédérale 2. On peut espérer que cette saison, le souffle soit dans l'autre sens.

Antoine Monticellu

Défaite de l'AFC

En ligue 1, le PSG, même en phase de préparation, continue de gagner tous ses matchs et l'équipe est déjà installée au sommet. L'OM, Lyon et Monaco se disputeront les deux autres places qualificatives pour la Ligue des Champions. Il faudra attendre encore une dizaine de rencontres pour avoir une réelle idée des forces en présence.

A la Vuelta, Ben King (dimension Data) a décroché sa deuxième victoire d'étape, au sommet de La Covatilla. Rudy Mollard (Groupama-FDJ) cède son maillot rouge de leader à Simon Yates (Mitchelton-Scott).

En Top 14, rugby à XV, Clermont en allant battre le Racing 92 (17 à 40) et le Stade Français en écrasant Bordeaux-Bègles (20 à 8) s'installent en tête du classement devant Castres vainqueur de Lyon (19 à 16).

Formule 1, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Italie devant Kim Raïkkönen (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull). Le Britanique a joué un bien vilain tour à Ferrari à Monza. Hamilton a dépassé Vettel, qui est ensuite parti en tête à queue, au premier tour. Lewis Hamilton conforte son avance au classement des pilotes.

Pour Aubagne, l'AFC est toujours la seule équipe qui a repris le chemin de la compétition.

Football National 3

Pour la 3ème journée, nous avions à l'affiche un derby de grande proximité : l'AFC se déplaçait à Gémenos. La saison passée, par trois fois, les Aubagnais avaient battu cette équipe.

Le début du championnat avait très mal commencé pour nos voisins, avec 2 défaites en deux matchs, tandis que les violine et or avaient à leur actif un match nul à l'extérieur et une victoire à domicile. Tout pour donner confiance à Aubagne qui a l'ambition de jouer le haut du tableau et la montée en National 2.

Après une première mi-temps largement dominée par les Gémenosiens, le score restait vierge 0 à 0. Inefficacité offensive des locaux comme des visiteurs. Le goal aubagnais avait fait barrage à toutes les tentatives, il faut dire un peu maladroites, de ses adversaires.

En début de seconde période une occasion franche par un lob de la tête de Lamin Koob laissait penser que les hommes de Rech et de Gandolfo allaient inverser la tendance. Mais ce n'était qu'un feu de paille.

Plus aucune autre tentative ne suivait. Le match nul se profilait, à l'avantage incontestable d'Aubagne, pourtant dominée pendant l'essentiel de la partie.

Mais c'était sans compter sur André, entré à la 79ème minute, pour Gémenos. Sur un magnifique corner tiré par ce dernier, Rahal reprenait de la tête et permettait à Gémenos de l'emporter sur le score de 1 à 0 à la 94ème minute.

L'AFC se retrouve déjà à 5 points du SC Bastia, grand favori du groupe. A ce rythme là, la montée risque d'être très rapidement compromise.

Antoine Monticellu

 

 

 

 

 

 

Champions d'ici, fils d'ailleurs


"Celui qui pense que la victoire ne compte pas ne gagnera jamais rien" disait le grand Pelé, ambassadeur du football brésilien, chantre du beau jeu. A l'évidence, l'équipe de France a fait sienne cette devise pour offrir au pays sa deuxième étoile, quitte à sacrifier le panache. Mais qu'importe le flacon, l'ivresse était au rendez-vous. Malheureusement, la gueule de bois est d'une amertume bien nauséabonde. Cette coupe du monde 2018 s'est achevée sur quelques tristes notes où les blanches font des croches aux noires.

 

La France et le continent africain champions du monde

La partition jouée par l'équipe de France n'a pas fait rêver les amateurs du beau football mais il est clair qu'en atteignant la Graal, elle a fait preuve d'une efficacité à faire pâlir toutes celles qui s'étaient faites éliminer auparavant. A partir de là, rien d'étonnant avant la finale d'entendre et lire dans la presse des remarques que nous aurions pu penser être des entreprises de déstabilisation. A ceci prêt que le sujet invoqué s'appuyant sur les origines ethniques des joueurs de l'équipe de France était bien éloigné de la question sportive. Ainsi avant la finale, les réseaux sociaux faisaient la part belle aux propos d'Igor Stimac, ancien joueur croate de la demi-finale de 1998, qui déclarait que son pays affrontait la France et le continent africain en finale de la Coupe du monde 2018.

Des photos du groupe France circulaient alors sur le net avec les visages des joueurs et les drapeaux des nationalités représentées. Griezman franco-portugais, Mbappé mi algérien mi camerounais, Lloris espagnol etc... Seul Pavard affichait une AOP 100 % gauloise.

La polémique loin de disparaitre avec la victoire et la fin de la Coupe du monde a pris une ampleur inattendue, y compris en France chez les détracteurs de cette équipe de football qui vient de prouver qu'elle est la meilleure des nations. Ce sport déchainant les passions planétaires est bien plus qu'une activité physique. Au-delà d'une religion, il est un pan de la société qu'il contribue à façonner. Il construit le vivre ensemble le temps d'une compétition, tout comme il peut démolir la cohésion sociale en appuyant là où ça fait mal, levant le voile sur quelques secrets de famille. Les débats autour des origines des joueurs ont ouvert la brèche de la sempiternelle question de l'intégration et des rapports que la France entretient depuis toujours avec son immigration.

La fin de la candeur politique

Le slogan de Nicolas SARKOZY a vécu. "La France, tu l'aimes ou tu la quittes" ne suffit plus à expliquer le désamour qu'une partie de la population éprouve à l'encontre de joueurs qui chantent désormais la Marseillaise à tue-tête. Ils crient sur Instagram et Twitter qu'ils sont patriotes plus que de raisons. Pourtant rien n'y fait. Et qu'attendre de ces jeunes sportifs de moins de 30 ans pour la plupart pour qui l'ont remet en cause sans cesse leur "francité" ? Savent-ils au moins ce qui leur est reproché ? Comprennent-ils qu'en répondant à ces attaques, ils alimentent le venin et la polémique ? Ont-ils conscience que pour une fois, ils sont devenus les frères d'armes de ces fils de Maliens qui font la plonge dans les cuisines des restaurants du 4ème arrondissement de Paris ?

De la même manière, l'idée d'une France forte de sa diversité semble avoir du plomb dans l'aile. Les Blacks, Blancs, Beurs de 1998 s'en sont allés avec le 21ème siècle, quelques émeutes de banlieues et les attentats depuis 2015. On sait désormais à quel point ces discours sur la capacité de la nation à intégrer "les fils de" sont fragiles. La récupération politique du succès des Bleus (foncés) n'est plus aussi aisée que par le passé.

Le match des opportunismes

Que retenir de ces étranges propos sur ces joueurs devenus le temps d'une épreuve nos pseudo étrangers ? 

Tout d'abords que cette polémique venue de Croatie, et encore alimentée par nos voisins italiens, tacle la France sur sa fameuse politique d'intégration qu'elle a longtemps érigée comme un modèle. Notre jeune et dynamique Président de la République en a sans doute irrité plus d'un à la table de l'Europe avec ses discours relatifs à l'immigration pourtant bien loin de ses actes (n'est-ce pas M. Collomb ?). Ironie de l'histoire, ce succès footballistique ne vient-il pas rappeler que la France fut en son temps l'un des principaux acteurs du commerce triangulaire ? Ou encore que l'ombre des affaires du "système" France - Afrique pèse encore et toujours sur le pays comme un boulet diplomatique ?

De façon plus pragmatique, cette agitation européenne témoigne sans aucun doute de la vivacité des groupes et des thèses extrémistes au sein du vieux continent. Toutes les occasions sont bonnes pour les partis d'extrème droite de faire parler d'eux en vue de la préparation des prochaines élections européennes de 2019. Plus que jamais, nous nous devons de rester attentifs à ne pas nous embourber sur ces sujets qui n'en sont pas, et qui masquent des débats bien plus fondamentaux sur l'avenir de l'Union européenne.

Deuxième enseignement et non des moindre, les joueurs de l'équipe de France de football ont tous une carte d'identité française, réalité administrative qui met un point final à ce débat stérile. Leur présence dans l'équipe nationale est - en tout cas les concernant - une preuve de la réussite de la logique d'intégration de notre société plurielle. Aucun n'a été naturalisé à la veille de la compétition pour pouvoir assurer son poste sur le terrain. Faut-il rappeler qu'à ce petit jeu, Diego Costa joueur de la sélection espagnole, ou encore Pépé, défenseur portugais sont nés brésiliens ? Mais l'Amérique latine n'est pas l'Afrique. 

José Da Silva

L'AFC efficace

Au cours du mois de septembre, les équipes aubagnaises vont reprendre le chemin des terrains.

Le Rugby Club Aubagnais se déplacera à Six Fours pour le compte de la première journée le 9 septembre, en poule 6 de la Fédérale 3. Son président nous a renouvelé son ambition de retrouver la Fédérale 2 cette saison.

Pour Aubagne Garlaban Basket l'équipe masculine rendra visite à l'équipe de Cognin La Motte le 15 septembre, en poule B de la Nationale 3.

En volley, l'équipe des filles recevra Nice et celle des garçons Cannes, le 23 septembre en poule A de la Nationale 3 pour les deux équipes.

L'AFC recevait, ce week-end, l'équipe de Villefranche Saint Jean Beaulieu pour la deuxième journée du National 3, après le nul obtenu la semaine passée à Bastelicaccia.

Football National 3

Le début de match a été un peu laborieux pour les deux équipes. Les joueurs, et en particulier les Aubagnais, avaient du mal à se trouver. On a donc eu droit à beaucoup d'attentisme et à un festival de maladresses.

Cependant à la 32ème minute, Benarbia avait l'occasion d'ouvrir le score sur pénalty obtenu par Caron. La deuxième mi-temps débutait par une volonté offensive des visiteurs et se concluait à la 55ème minute par un tir puissant sur le montant des cages aubagnaises. 

Mais les entraîneurs des locaux (Eric Rech et Régis Gandolfo) décidaient de faire rentrer Koob puis Hammoud et la partie changeait d'âme. Buts de Galley à la 69ème minute, de Hammoud à la 89ème et Benarbia pour finir à la 93ème.

Victoire d'Aubagne sur le score sans appel de 4 à 0. Une victoire qui peut laisser espérer une efficacité offensive retrouvée. Beaucoup de travail reste tout de même nécessaire si l'objectif du National 2 est toujours dans la perspective du club.

Antoine Monticellu

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Fête de la paix 2018 : 30e marche de la colombe +

    La culture de Paix est un monument aubagnais que le maire Gazay aimerait bien voir disparaitre du paysage. Mais les Gaulois de notre village sont plus que jamais présents à ce rendez-vous aujourd'hui plus qu'hier, indispensable pour la survie de l'humanité. Lire la suite
  • L'AFC éliminée, Aubagne Garlaban Basket commence fort +

    En ligue 1, 5ème journée, 5ème victoire du PSG devant Saint Etienne (4 à 0), l'OM écrase Guingamp (4 à 0) et prend la 2ème place, Lille va battre Amiens (2 à 3) et se hisse à 5 points du premier, à égalité avec l'OM. Toulouse réussit le match nul Lire la suite
  • Le cinéma de Pouce la Paix : Une journée particulière d'Ettore Scola +

    Après le succès de la projection du film L’Insulte, l’association Pouce la Paix ! nous donne un nouveau rendez vous le Jeudi 20 Septembre à 19h au cinéma Le Pagnol à Aubagne.  Lire la suite
  • Conférence de presse de rentrée des élus d'opposition +

    En cette rentrée, encore très estivale, les élus d'opposition ont reçu la presse et les médias pour leur faire part de leurs dernières réflexions et analyses sur la gestion municipale. Mèfi était là. Lire la suite
  • Pour la médiathèque d'Aubagne : rendez-vous mercredi 19 +

      Les syndicats CGT de la ville d'Aubagne appellent le personnel et l'ensemble des autres forces syndicales à un débrayage mercredi 19 septembre de 10h à 12h pour dénoncer la situation budgétaire dramatique de la médiathèque d'Aubagne. Voici l'intégralité de leur communiqué :   "Nous avons adressé un préavis de débrayage pour Lire la suite
  • Europe Ecologie - Les verts à l'initiative +

    Plusieurs organisations (EELV; Coopérative Ecologique et Sociale; Décroissance IDF; DiEM 25; FEVE; Génération Ecologie; Génération.S, Jeunes Ecologistes, JOC; MEI; Nouvelle Donne; PCF; Parti Pirate; UDE; Utopia; CAP 21; Ensemble !) ont décidé d'organiser dans ces prochains mois des "Assises de l'écologie et des solidarités". Lire la suite
  • Des employés de la ville interdits de restauration municipale +

    Depuis décembre 2015, le maire et sa majorité ont décidé de privatiser la restauration municipale et d'en donner la gestion à la Sogérès, filiale de la Sodexo. Lire la suite
  • 1