Communiqué du collectif de défense de l'hôpital

 
Yves Mesnard, maire de Roquevaire, a proposé une rencontre aux maires du Pays d'Aubagne et de l'Etoile pour créer un collectif et obtenir une réunion de travail avec l'Agence Régionale de Santé et la ministre de la santé.
A ce sujet, le comité de défense de l'hôpital d'Aubagne nous a fait parvenir le communiqué de presse ci-dessous :
 
"Un tournant dans le combat que nous menons va bientôt avoir lieu :
Après que  2 députés (M. Dharréville et M. Deflesselles ) soient venus visiter et défendre la réanimation du centre hospitalier d' Aubagne, le collectif de défense de l’hôpital d'Aubagne vous informe qu'une réunion des maires du territoire impacté par la fermeture du service de réanimation de l'hôpital d'Aubagne aura lieu le mardi 15 mai 2018 à 18h en mairie de Roquevaire. 
A l’initiative du collectif et en partenariat avec la mairie de Roquevaire, cette réunion aura pour objet la création d'un collectif de maires. Ce groupe effectuera une double demande de rencontre et à la Ministre de la santé, Agnès Buzyn, et à l'ARS, autorité de gestion afin que cette décision soit révisée.
En effet, ce transfert d'une réanimation publique vers un établissement privé, qui est une première en France, aura des conséquences majeures pour notre territoire : il n'existera plus de réanimation publique entre Toulon et Marseille.
Le collectif des médecins du centre hospitalier Edmond Garcin, partenaire actif du collectif, sera présent. Ouverte au public, la population du territoire sera également invitée à cette initiative qui la touche de très près."
 
 

La démocratie : une fabrique de citoyens ?

 

Le droit et le devoir (en même temps ?!) de base du citoyen, c’est de voter. Je commence vraiment à me demander si voter Macron, ou Marine, c’est une réussite de la citoyenneté. Marre d’avoir un choix si petit, si misérable ! D’avoir des médias qui nous lavent la tête ! Tout le temps, depuis longtemps…  

Je viens d’apprendre que Néron (ARTE Dimanche 1ermai) n’était ni fou, ni assassin. Juste un artiste qui s’est fait persécuter par l’ordre social de l’époque … Incroyable hein ? Une fake news montée de toutes pièces, il y a des centaines d’années.

Être un bon citoyen, ce serait être un bon père de famille, penser du local au global, monter une entreprise, penser quelque chose à propos de tout ??

Bon allez on va dire que les bons citoyens sont ceux qui, habités par des valeurs, les mettent en œuvre.

C’est comme si ça changeait à chaque époque… Valait mieux ne pas être un métèque à Athènes il y a très longtemps ou un immigré en France ces dernières années, les migrants d’aujourd’hui. Vivement les mutants !!!

Les valeurs de la citoyenneté seraient la civilité, le civisme, la solidarité (sic dico !).
Me semble un peu «juste» pour changer le monde... Pour que la justice écrase l’iniquité, pour que le partage s’impose aux ultras riches, pour que la paix soit basée sur autre chose que des rapports de force.

Être poli et courtois, respectueux de la collectivité, se sentir solidaire des autres… Suffisant ?
Je ne suis pas sûre qu’en faisant preuve de courtoisie l’on puisse avoir un monde sans souffrances sexistes, enfantines ou familiales, animales … Des relations saines avec comme moteurs le partage et la démocratie entre liberté individuelle et décisions à la majorité, ne s’érigent pas avec du respect ou de la déférence. 

Je ne suis pas sûre non plus que la citoyenneté ce soit de nettoyer les plages en bande, avec des copains ou des voisins ou des inconnus. Nettoyer une plage c’est seulement avoir le projet d’avoir une plage propre.

Ah oui, j’allais oublier le « vivre ensemble ».

Avec tous ces gens âgés, abandonnés, désespérés qui font les poubelles pour manger, qui ont des chiens pour être aimés, avec les plus jeunes qui traversent la mer pour fuir l’horreur, on se demande par quoi commencer.
C’est être citoyen de se poser des questions ? De s’intéresser aux malheurs du monde sans pouvoir y faire grand chose ??

Une émission parmi toutes celles qui nous enjoignent le repli au sens littéral dans l’univers de la maison, a pour slogan ambitieux : « si vous ne pouvez changer le monde changez de décor ». Et hop ! Ne luttez pas, bricolez !!!

Les transformations sont faites de ruptures, de coups de force, de résistances. Certainement pas de tolérance, ni de considération envers les puissants et encore moins d’attachement aux conventions ni au respect du statu quo par peur des représailles !!!

 Marie Poppins

 

Les dossiers de Mèfi : Ils ont tué le tram

dossier trasport il ont tue le tram

Ils, ce sont les responsables politiques du Pays d'Aubagne et de l’Étoile : le duo Mme Barthélémy et M. Gazay, deux personnes motivées par des intérêts personnels partisans et politiciens, sans ambition pour notre territoire, sans aucune vision globale d’une politique de transports. Par leur décision de tuer le tramway aubagnais dans sa phase de réalisation, ils ont mis en route un processus catastrophique qu'ils n'ont pu maîtriser.

Lire la suite : Les dossiers de Mèfi : Ils ont tué le tram

Les dossiers de Mèfi : un train de scandales

dossier trasport un train de scandales4

Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité nationale avec la crainte de voir la SNCF mise à mal par le gouvernement. Ce qui serait un véritable scandale.

Lire la suite : Les dossiers de Mèfi : un train de scandales

Une solution contre la saleté à Aubagne !

 

D'abord, disons la vérité en face : les Aubagnais ont leur part dans la malpropreté de la Ville mais encore faut-il que l'environnement se prête à la prise de conscience. Là, la Municipalité porte une lourde responsabilité : ramassage des poubelles aléatoire, état du matériel déplorable, réduction des services publics, espaces urbains dégradés...

Lire la suite : Une solution contre la saleté à Aubagne !

Rassemblement le 5 mai pour la voie de Valdonne

Après la décision de Jean Claude Gaudin et de la métropole de rejeter le projet d'un transport en site propre sur l'ancienne voie ferrée de Valdonne, des associations, des élus, des citoyens, des organisations politiques se mobilisent pour remettre le projet sur de bons rails. L'ASDEL nous a fait parvenir un communiqué que nous portons à la connaissance de nos lectrices et de nos lecteurs.

"Notre association « Se déplacer en liberté » (l’ASDEL) organise un rassemblement avec les élus du territoire et la population pour débattre du devenir de la voie de Valdonne.

Un historique sera fait, puis un débat sur les différents projets possibles, et une mise en place d’actions à venir pour obtenir une décision favorable aux habitants de la haute vallée de l’Huveaune.

Ce rassemblement aura lieu le :

samedi 5 mai à 15 h 30 sur la parvis de la gare de Roquevaire (entrée de la salle Raymond Reynaud).

Maurice Marsiglia"

 

Centre ville : les rideaux se baissent

Dans un article précédent, nous avions indiqué que le restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, était en vente. Depuis quelques semaines, la boulangerie-pâtisserie "Le Fournil de Naïs" est fermée. Depuis quelques jours, et encore plus emblématique, ce sont les locaux, rue de La République, de l'agence de voyage "Jet Tours" qui sont mis en vente.

Lire la suite : Centre ville : les rideaux se baissent

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Repas de nouvel an pour les plus démunis +

    Le Secours Populaire, Urgence et Solidarité et l'équipe de la Maison du Partage (en l'absence du CCAS), avec la complicité du chef du restaurant les Arômes Yannick Besset, organisent 2 événements culinaires pour les plus démunis : un atelier le 19 décembre et un repas gastronomique le 14 janvier. Lire la suite
  • Conseil municipal d'Aubagne : des manteaux mais pas de gilets +

    Une température de quelques petits degrés seulement dans la salle du Bras d’or mercredi 12 décembre pour un conseil municipal en grande partie consacré au budget prévisionnel 2019. Panne ? Economie de chauffage ? Lire la suite
  • Métropole : la fin des illusions +

    Le vote de « l’état spécial du territoire », c'est-à-dire le budget, du Pays d’Aubagne et de l’Etoile confirme, comme dénoncé par les élus de l’opposition depuis 3 ans, l’abandon de la quasi-totalité des projets proclamés « d’intérêts communautaire » par Mme Barthélémy et les maires au moment de la création de la Métropole. Lire la suite
  • Un appel de la CGT des Territoriaux d'Aubagne +

    Après l'intervention télévisée du "Méprisant" de la République lundi soir, le syndicat CGT des Territoriaux de la ville d'Aubagne lance un appel à continuer et amplifier la mobilisation des salarié.e.s dans un communiqué que nous publions intégralement ci-dessous : Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 16 +

    Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, les allusions à l'épisode révolutionnaire de 1789 surgissent dans les discussions tantôt sous les traits de Marie-Antoinette, tantôt sous ceux de Louis XVI ou encore dans les revendications et les actions qui forgent l'histoire de ce mouvement qui a pris, comme tant Lire la suite
  • La dèèèèèèèèèteueuh +

    A chaque réunion du conseil municipal qui vote le budget, Mèfi revient sur la réduction de la dèèèèèète puisque Gazay en avait fait son objectif quasi unique dès le début de son mandat. Le conseil municipal sur le budget a lieu ce mercredi 12 décembre, c'est donc le moment d'un Lire la suite
  • Résultats des élections professionnelles à la métropole +

    Comme partout en France, les élections professionnelles ont eu lieu le 6 décembre à la métropole dont dépendent aujourd'hui les agents de l'ex-agglo du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Nous vous donnons les principales caractéristiques des résultats de ces élections. Lire la suite
  • 1