Mobilisation au collège Lakanal d'Aubagne

Les prévisions de moyens pour la rentrée prochaine au collège Lakanal d'Aubagne ne sont pas enthousiasmantes : en plus de la suppression de l'accompagnement éducatif (aide aux devoirs, certains ateliers...) comme dans la majorité des collèges du département, l'inspection Académique prévoit la fermeture de deux classes à la rentrée prochaine.
Avec comme conséquence un plus grand nombre d'élèves par classe et donc des conditions d'études et d'enseignement nettement dégradées : moins de temps pour les enseignants à consacrer à chaque élève, des problèmes de discipline accrus...

Les parents d'élèves et les enseignants du collège Lakanal refusent ce tableau déprimant.
Ils souhaitent que le collège puisse continuer à accueillir et à accompagner tous les élèves du secteur, dans leur diversité, avec leurs besoins propres, leurs difficultés parfois, dans la sérénité et le plaisir d'apprendre et de vivre ensemble.

Les parents d'élèves et les enseignants organisent cette semaine deux distributions de tracts avec signature de pétition et se retrouveront mercredi 8 avril à partir de 11h30 sur le parvis du collège Lakanal pour exiger l'attribution de moyens supplémentaires.
Ils appellent les parents d'élèves des écoles du secteur (parents de futurs collégiens, directement concernés) et plus généralement tous les citoyens attachés à l'Ecole de la République à venir les soutenir.

Le groupement des parents d'élèves du collège Lakanal

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marseille, capitale française… des embouteillages

Marseille décroche la médaille d’or des villes françaises les plus embouteillées et se hisse même à une incroyable 18e place mondiale ! En moyenne, ce sont 92 heures de perdues chaque année à patienter dans les bouchons pour un Aubagnais travaillant à Marseille. A quand une véritable politique des transports chez notre grande voisine ?

Lire la suite : Marseille, capitale française… des embouteillages

FSM à Tunis : dernier épisode

Du 24 au 28 mars se tient à Tunis le 12e Forum Social Mondial (FSM). Ce rendez-vous des altermondialistes est né à Porto-Alegre au Brésil en 2001. Au fil des éditions, il est devenu le lieu incontournable de rencontre de ceux (ONG, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques) qui contestent la mondialisation ultra-libérale. Plus de 1000 organisations venues de 150 pays participent à l'édition 2015 qui se tient à Tunis quelques jours après le terrible attentat islamiste contre le Musée du Bardo qui a fait 21 morts.
Antoine Ronchin qui participe au FSM livrera au quotidien sa chronique aux lecteurs de Mèfi! Retrouvez ici les épisodes précédents.

Lire la suite : FSM à Tunis : dernier épisode

Le Maire qui n'aimait pas... le Charrel

A chaque incivilité, au moindre feu de poubelle, au premier vol de scooter, les quartiers « chauds » sont montrés du doigt comme des zones de non droits. En Avril 2014, pour rétablir l’ordre dans les territoires de la République, le Charrel avait eu droit à un déploiement de 6 à 7 cars de CRS pendant une quinzaine de jours sans discontinuer. Action coup-de-poing de la nouvelle municipalité et nomination d’une nouvelle hiérarchie au niveau du Commissariat. Effet pervers, cette débauche sécuritaire brutale était tout aussi inquiétante que l’insécurité elle-même.

Lire la suite : Le Maire qui n'aimait pas... le Charrel

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1