Aubagne : le mensonge des masques

gazay masquecovid pinocchio

Nous avons eu de maintes occasions depuis maintenant près de 2 mois, de mettre en lumière l’inconsistance des actions menées par la ville d’Aubagne, par Gazay et son équipe d’élus en bout de souffle, face à la catastrophe sanitaire. Incompétence et inaction : 2 mots qui résument malheureusement la situation.

Optimistes par nature nous pensions, sans doute naïvement, qu’un sursaut pouvait encore être possible et qu’à l’occasion de la nécessaire fourniture des masques de protection à la population l’encore-maire aller pouvoir être à la hauteur des événements. Mais avec Gérard Gazay, il existe désormais une certitude : le pire est toujours devant nous.

Le dernier épisode en date ne manque pas de sel, on pourrait en sourire, s’il n’était pas aussi révélateur de la désorganisation qui règne à l’Hôtel-de-Ville. Il y a quelques jours l’encore-maire nous annonce triomphalement qu’il a commandé 50.000 masques en tissu réutilisables (soit 1.16 masques par habitant... un exploit !).

Nous apprenions parallèlement par une déclaration du député Deflesselles que ces masques ont été commandés à une entreprise marseillaise (alors que nous savons que des entreprises aubagnaises auraient pu répondre à la commande... Mais une nouvelle fois Gazay a choisi marseillaise).

Et depuis, plus de nouvelles alors que toutes les villes environnantes, et bien au-delà, ont commencé la distribution. Plus de nouvelles de Gérard Gazay mais la colère monte. Les habitants se pressent nombreux à l’accueil de le la Mairie, les téléphones crépitent... "Quand aurons-nous les masques ?" Et chacun d’avoir son exemple.

Avec Gazay : le pire est toujours à venir

Le plus souvent des points de distribution sont organisés dans les lieux publics, où chacun peut se présenter avec un justificatif de domicile et un livret de famille. Permettant ainsi d’avoir une distribution correcte correspondant aux besoins par famille. Un truc assez simple à organiser !

Mais à Aubagne, depuis ce mardi 5 mai, le bricolage continue avec une distribution qui ressemble à un sauve-qui peut face à la colère. Gérard Gazay a choisi le pire mode de distribution : la boite aux lettres ! Ainsi des Aubagnais découvrent en ouvrant leur boite aux lettres, une lettre accompagnée de 2 masques (en provenance d'Allemagne !).

Une méthode qui n’a été retenue par quasiment aucune ville car très aléatoire, inégalitaire et sources de conflits. Mais on ne distribue pas des masques sanitaires comme on distribue AJJ. Deux masques uniformément distribués, à la volée, car comme nous le savons tous, le nombre d’habitants par logement n’est pas inscrit sur l’outil destiné à recevoir le courrier.

Si la distribution reste dans ce cadre, cela sera chaotique... La preuve en chiffres.

Il y a à Aubagne 19011 résidences principales recensées (dernier chiffre Insee) si on imagine une distribution réussie à 100% - ce qui est impossible - elles vont recevoir 38022 masques. Déjà nous sommes très loin des 50000 masques commandés : donc 1ère question où sont les 12000 masques manquants et comment vont-ils être distribués ?

Il y a 5064 foyers qui regroupent 19745 personnes soit une moyenne de 3.89 personnes par logement mais il n’y aura que 2 masques. Il y a 2597 logements qui accueillent une famille monoparentale représentant 6636 habitants (ce sont souvent ces familles qui ces dernières semaines ont subi le choc de la fermeture de la cantine scolaire), il y a aura 2 masques pour une moyenne de 2.55 personnes (dont très souvent deux enfants).

Une distribution au bluf

Les personnes seules, et tant mieux, auront une dotation de 2 masques. Seuls les couples sans enfant disposeront d’une dotation correspondant à la réalité du foyer... 9300 personnes sur 43000 habitants seulement 21% des Aubagnais qui seront correctement dotés.

On est donc dans l’arbitraire le plus total et ce sont les familles qui une fois de plus vont payer le prix fort de l’incompétence de Gérard Gazay mais cette fois-ci au détriment de la santé.

Non seulement le gouvernement Macron veut nous contraindre à rejoindre le boulot au plus vite, non seulement le couple Macron-Gazay veut envoyer nos enfants à l’école dans une organisation désastreuse, mais en plus nous avons un Maire – où tout au moins qui prétend l’être- qui n’est pas en mesure d’assurer correctement une distribution destinée à prévenir de la maladie. C’est le sommet de l’incompétence.

A moins que tout cela ne soit que du bluff... Le moyen de faire taire la colère en distribuant quelques centaines de masques et en faisant croire qu’elle est généralisée. En attendant que la commande annoncée soit véritablement livrée.

Une gestion politicienne d’un sujet devenu vital. Une opération de « petits bras » alors qu’il convient de prendre de la hauteur d’esprit. Si cette idée absurde lui a été soufflée à l’oreille par la nouvelle Directrice Générale des Services, avec ironie nous dirons que c’est un bon début et que nous attendons vivement la nomination du nouveau directeur de cabinet pour apporter la compétence et l’efficacité complémentaire.

Hélas, tout cela ne prête pas à sourire. Que c’est triste Aubagne, quand son maire ne l’aime plus.

Benoit Eyssavel

 

Articles récents

  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • Alinéa Aubagne en cessation de paiement +

    Rien à voir avec le coronavirus, même si la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver la situation, Alinéa, siège social Aubagne a été déclaré en cessation de paiement au Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • 1