Et les salariés de la grande distribution ?

et les salaries de la grande distribution

A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) sont mobilisées pour nous permettre à toutes et tous de faire nos courses.

Nous devons penser à elles et en aucun cas elles ne doivent être les sacrifiées. Car pour elles la situation professionnelle va se détériorer rapidement. Au prétexte de la catastrophe sanitaire et s’appuyant sur les ordonnances de ce mercredi 25 mars qui visent à « déroger au droit du travail jusqu’au 31 décembre 2020 » les actionnaires de la grande distribution annoncent déjà vouloir imposer leurs règles : augmentation du temps de travail jusqu’à 60 heures hebdomadaires, déréglementation du temps de repos et du repos dominical, des RTT et congés payés.

Déjà surexploités, souvent en temps partiel, beaucoup payés au « lance-pierre », les salariés vont être surexposés à des risques sanitaires supplémentaires dues à la conjonction entre augmentation des cadences et fatigue physique et psychologique accrues.

Et si certains vont bénéficier du versement de la prime de 1000 euros (que dire de la démarche qui induit que l’on peut jouer avec la santé des salariés avec une prime exceptionnelle), d’autres vont voir geler le déblocage de la part d’épargne salariale courant dans cette branche professionnelle.

Bien sûr le gouvernement doit prendre des mesures d'urgence pour imposer aux groupes de la grande distribution le respect de la santé de ces salariés notamment en exigeant que les équipements de protection leur soient délivrés.

Mais au vu de l’expérience de ces derniers jours, je pense qu’il n’y a pas grand-chose à attendre en termes de mesures gouvernementales. Il y a donc à prendre des mesures locales fortes.

A la fois pour protéger les salariés, et aussi pour éviter que la grande distribution ne prenne « totalement la main » et qu’elle profite de cette situation pour « asphyxier » encore plus le commerce de proximité.

Aussi, je propose que le maire d’Aubagne prenne rapidement des arrêtés portant sur :

• L’ouverture, dans les magasins de plus de 600 m2, uniquement des rayons des produits alimentaires et de première nécessité : comment accepter en effet que les rayons électro-ménagers par exemple soient encore ouverts, alors que les magasins spécialisés sont fermés ? Déjà c’est la nature de la distribution en magasin « Drive », étendons cela à toute la distribution.

• La fermeture des magasins de plus de 600 m2 le dimanche : puisque nous sommes nombreux à être confinés, les consommateurs que nous sommes ont tout le reste de la semaine pour s’approvisionner.

• La restriction des amplitudes d’ouverture : si le magasin Auchan a décidé de fermer ses portes à 19h, comment accepter que d’autres établissement soient ouverts de 6h à minuit ? Cela est possible immédiatement.

Alors Monsieur le Maire, Aubagne s’y met, où on écoute seulement les dirigeants de la grande distribution ?

Benoit Eyssavel

 

 

Articles récents

  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • Alinéa Aubagne en cessation de paiement +

    Rien à voir avec le coronavirus, même si la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver la situation, Alinéa, siège social Aubagne a été déclaré en cessation de paiement au Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • 1