Gazay veut-il bétonner le Square Henri Barbusse ?

 
Le Square Henri Barbusse, c'est le petit espace à côté de l'immeuble "Le Laverdure". Edmond Garcin en 1967 a inauguré cet espace public, créé pour laisser respirer un quartier destiné à se développer. En 1967 on n'en parlait pas beaucoup, mais Edmond Garcin faisait de l'écologie.
 

Il donna à ce square le nom d'Henri Barbusse pour le 50ème anniversaire de l'ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants). Depuis des années, j'y viens avec 3 autres "petits vieux", comme moi (j'ai 76 ans) : on se remémore la ville, on refait le monde, c’est ce qu'il nous reste.

Mais depuis quelques jours nous avons constaté que des bornes de géomètre avaient été implantées et qu’ensuite des barrières sont venues interdire l'accès à ce square. Aucune indication, ni aucune information ou communication pour des travaux n’est donnée. C’est vrai que cet espace aurait mérité quelques petits travaux pour le rénover, quelques bancs pour les personnes âgées des environs encore autonomes venant chercher du lien social et éviter de s'isoler dans leur appartement.

Un petit coin pour les habitants et leurs animaux avec un équipement pour les crottes qui ne se retrouveraient pas sur les trottoirs, c'est presque tout ce que nous voulons. Encore faudrait-il que le maire connaisse l'usage par les habitants des espaces ouverts au public. Mais le maire semble plutôt pris par une boulimie pour le bétonnage.

Et les habitants s’interrogent, sans aucune confiance en Gazay : est ce que dans sa tête de maire bétonneur, il n'aurait pas la mauvaise intention de construire un immeuble ?

Nous espérons que NON ! Alors qu'aujourd'hui, il serait nécessaire de rénover un peu cet espace et de nous laisser vivre tranquille dans notre quartier.

Monsieur Gazay, pour une fois, mettez un peu d’humain dans vos décisions. Ne dilapidez pas notre patrimoine pour quelques sous ou on ne sait quoi ! En urbanisant ce secteur, vous manifestez un désintérêt pour le cadre de vie des habitants des quartiers.

Vous imaginez avoir le « pouvoir » de faire ce que vous voulez, mais sachez que ce pouvoir n’est que temporaire et que la ville n'est pas à vous, vous n'avez pas le droit de vendre ou de détruire ce qui appartient aux Aubagnais.

A quand la vente en parcelle  du Parc Jean Moulin ? (Un résistant au cas où le maire ne le saurait pas) 

Léon Ledémond

 

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1