Aubagne : augmentation de la taxe foncière 2019

 aubagne augmentation de la taxe fonciere

Les promesses de Gazay concernant la fiscalité étaient claires. Dans son livret N°1, intitulé "Ensemble, une nouvelle ambition pour Aubagne", il écrivait : "Nous baisserons de 15% les impôts locaux sur la mandature en les diminuant chaque année". Bien sûr, pas plus que tous les autres, cet engagement n'a été tenu.

Chaque année, à chaque vote du budget, le maire et son adjointe à la comptabilité nous affirment, sans rire et avec un aplomb à couper le souffle, que les impôts locaux ne vont pas augmenter.

Résultat : chacun constate en recevant sa feuille d'impôt que ce n'est pas le cas. Bien sûr, il faut exclure des calculs la décision gouvernementale de supprimer la taxe d'habitation pour 80% des foyers.

Mais pour ce qui relève de la responsabilité de Gazay, il en va tout autrement. Prenons l'exemple de la taxe foncière que vous venez de recevoir.

L'astuce, ce n'est pas de relever les taux, mais de réviser à la hausse "les bases", c'est à dire le montant sur lequel s'applique le taux communal. En moyenne, la hausse se situe à + 2,2%. Pour la taxe d'habitation, Gazay avait opéré de la même façon, les taux étaient bien inchangés, mais "l'abattement à la base" de 10% pour tout le monde était purement et simplement supprimé. Conséquence pour les foyers qui continuent à la payer : +10% pour la TH.

On doit y rajouter une augmentation de 36% des impôts de la métropole (décidée et votée par Gazay qui en est le vice-président), les + 2,18% du département (décidés et votés par Gazay qui en est le vice-président), les + 2,19% de la Taxe des Ordures Ménagères (décidés et votés par Gazay) et même une nouvelle taxe (GEMAPI) décidée par la majorité de Gazay. On peut rappeler que l'inflation annuelle se situe actuellement à +0,9%.

La dette, les impôts... tous les chiffres brandis par Gazay sont faux. Allez, vite : "Gazay dehors !".

Antoine Monticellu

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1