Salle du Bras d'Or : la sécurité n'est pas respectée

La commission de sécurité incendie vient de passer à la salle du Bras d'Or pour vérifier les installations de secours. Le constat est alarmant.

Le point le plus "noir" relevé par le responsable de la commission concerne les évacuations prévues pour le désenfumage.

Par soucis d'économie, le maire a demandé aux services techniques, l'an dernier, de condamner les trappes par des plaques de bois fixes et scellées. Cela évitait de remplacer le système de fermeture coulissant, son entretien mais aussi cela permettait de faire des économies de chauffage l'hiver.

Or, ce dispositif qui doit pouvoir s'ouvrir permet d'évacuer des fumés lors d'un incendie en créant une hauteur d'air libre. Le désenfumage facilite l'évacuation des personnes et l'accès au secours mais aussi aide à faire baisser la température du local.

Un dispositif essentiel pour la sécurité des biens et des personnes donc. Ce qui a mis le responsable des vérifications dans une grande colère.

L'argent contre la vie. Au nom de la gestion de la dèèèèète, faut-il choisir l'argent ?

Antoine Monticellu