Gelati Nino est à vendre !

Si vous arrivez à vous frayer un chemin au milieu des travaux de réfection de la chaussée autour de l'Horloge, vous pouvez apercevoir sur la vitrine du glacier "Gelati Nino", une inscription "A vendre" suivie d'un numéro de téléphone. Un commerce de plus du centre-ville contraint de fermer.

Ce glacier, Gazay et ses communicants nous l'avaient présenté comme un fleuron qui devait illustrer "le renouveau" de l'activité du centre-ville. Encore raté.

Comme Bézert, la librairie du lycée, Lola Fraise des Bois, Levetti, le chocolatier et la parfumerie de la rue de La République, et des dizaines d'autres, Gelati Nino tire le rideau.

Interrogé par un journaliste, le patron explose : "Nous l'avions dit au maire qu'il ne fallait pas faire les travaux dans cette période. Mais il n'a rien voulu entendre. Résultat : je crève donc je vends et je vais ailleurs". Et il rajoute, sûr de lui : "Je ne suis pas le seul dans cette situation !".

C'est vrai qu'aujourd'hui, quand ils sont à l'abri d'oreilles indiscrètes et qu'ils peuvent s'exprimer librement et sincèrement, l'immense majorité des commerçants affichent d'énormes difficultés et se plaignent d'une attractivité en chute libre à Aubagne.

Et si on tend l'oreille, on peut les entendre dire, en parlant du maire : "Qu'il parte".

Comme on peut l'entendre des résidents de La Tourtelle, du Charrel, du Pin Vert ou de Palissy, mais aussi des Espillières, des Passons, d'Eoures ou de Beaudinard.

Comme le disent, le chuchotent, le crient, les ouvriers, les employés, les sans-emplois, mais aussi les enseignants, les cadres ou les professions libérales.

Partout dans Aubagne : "qu'il parte", "QU'IL PARTE !", "QU'IL PARTE ! ! !"

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1