Barthélémy : "les oublis" de sa vidéo sur l'eau

Dans une de ses vidéos de campagne (payées par les contribuables), madame Barthélémy se vante d’avoir su continuer l’action de l’équipe précédente, conduite par Magali Giovannangeli, concernant la Société Publique Locale de l’Eau des Collines. Pourtant, la vérité c'est que trois éléments primordiaux de la gestion publique de l’Eau des Collines ont été sabordés par « madame je récupère tout ».

En commençant par l’extension du périmètre d’intervention de l’Eau des Collines, qui en 2014 comprenait les communes d’Aubagne, La Penne sur Huveaune, Cuges les Pins et St Zacharie, aux autres communes du Pays d’Aubagne et de l’Etoile.

Si la mutualisation avec le SIBAM (6 communes de l’Etoile) n’a pu être possible par le positionnement politicien de Pérottino et Barthélémy, l’extension du périmètre d’intervention de la SPL l’Eau des Collines aurait dû se faire sans problème pour les communes d’Auriol et de Roquevaire en 2017/2018.

Il suffisait que madame Barthélémy, Présidente du Territoire et de la SPL, joue son rôle politique auprès des maires respectifs pour que cela se fasse.

Rien de tout cela ne s'est fait. Sans doute que le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin lui a gentiment dit de ne rien changer.

Echec de l'extension du périmètre de "L'Eau des Collines"

Mais, plus sûrement, c'est son absence de projet et de vision à moyen et long terme qui a été déterminant, ainsi que sa stratégie personnelle de ne déranger personne afin d’obtenir pour 2020 le soutien des édiles marseillais. Pourtant l'extension du périmètre était une évidence pour tout le monde.

Deuxième sabordage : la ressource en eau locale.

Dès 2011, la perspective à moyen terme 2018/2019 d’une ressource en eau brute locale était un des buts de la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne.

Des études et demandes d’aides financières étaient en cours auprès des partenaires : Etat, Agence de l’Eau, Département et Région.

Tous les partenaires étaient d’accord et savaient que des millions de m3 d’eau souterraine coulent sous nos pieds.

Qui n’a pas entendu parler de l’eau douce qui se rejette à Cassis ? Là aussi tout était programmé en 2014. Aujourd’hui tout est arrêté.

Des millions de mètres cubes d'eau coulent sous nos pieds

Incompétence, manque d’ambition pour le territoire, démarches politiciennes ont bloqué le processus. Merci madame Barthélémy et monsieur Gazay qui dans les faits servent les intérêts de Véolia et du Canal de Marseille, via le maire de Marseille, qui nous vendent l’eau de la Durance.

Merci à madame Barthélémy et monsieur Gazay qui roulent dans les faits pour le Canal de Provence et la Région Sud qui nous vendent l’eau du Verdon.

Quelle vision écologique et économique lamentable de la gestion de l’eau !

Troisième élément : l’implication des citoyens et usagers de l’eau.

Qu'en est-il aujourd’hui de la participation des habitants dans la gestion publique de l’eau et de l’assainissement : quatre habitants du territoire désignés par les quatre Maires pour assister, sans pouvoir, au Conseil d’Administration de la SPL.

L’idée et les démarches entreprises dès 2011 afin qu’un collectif de citoyens du territoire puisse participer et agir à la création et à la gestion d’une structure publique ont été totalement abandonnées. Là aussi madame Barthélémy démontre qui elle est. « Votez pour moi citoyens et passez votre chemin, vous n'êtes que des gueux ».

Peter Pan

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1