Aubagne : tourisme en berne


aubagne tourisme en berne

La période juillet-août vient de se terminer. Ce sont les deux mois les plus attractifs pour les touristes, surtout pour les étrangers. Le bilan que l'on peut faire pour Aubagne n'est pas très glorieux.

Premier constat, une baisse de plus de 10% du passage dans les locaux de l'office du Tourisme. En tenant compte que cette baisse est calculée sur la saison dernière qui avait déjà marqué un recul très sensible des visiteurs, cela amplifie encore les difficultés d'attraction de la ville depuis quelques années.

Pour le reste, les chiffres n'incitent pas à l'optimisme sur le rayonnement d'Aubagne aujourd'hui. Le nombre de touristes étrangers qui sont traditionnellement la clientèle qui dépense le plus ne représente plus que 10% du total des visiteurs.

La Maison natale de Marcel Pagnol, lieu hautement symbolique parmi les endroits les plus recherchés, a vu son taux de fréquentation chuter de plus de 10%.

Les séances de cinéma en plein air sur le territoire ont péniblement atteint la centaine de spectateurs, là où les soirées cinéma des anciens films de Pagnol ne descendaient jamais à moins de 300 avant 2014.

Les randonnées sur les circuits Pagnol et la balade d'Aubagne à La Treille ont connu un taux de remplissage d'à peine 50%. Celui des visites guidées de la ville était inférieur à 40%.

Même les Musicales de la Font de Mai, avec en plus une soirée annulée et une autre "déportée" à Agora, n'ont pas fait le plein en restant juste un peu au-dessus de 80% de remplissage.

Seules les balades théâtrales de la compagnie "La Cour des Grands" ont fait le plein, mais la jauge n'était que de 200 personnes.

Beaucoup de travail et d'imagination à venir pour le nouveau directeur de l'Office du Tourisme et son équipe... mais il faudra sans doute aussi penser à changer la politique municipale pour que Aubagne retrouve son rayonnement.

Bob Acad