Rugby : 4 cambriolages en 10 jours


rugby 4 cambriolages en 10 jours

Les responsables du Rugby Club Aubagnais ne savent plus quoi faire : en 10 jours, le Club House a été cambriolé et surtout vandalisé à 4 reprises.

Peu d'objets volés, mais beaucoup de casse, c'est ce qu'ont pu constater les adhérents du club qui ont découvert à plusieurs reprises les effractions réalisées dans le petit bâtiment où ils ont l'habitude de se retrouver.

Des canapés sortis, des canettes qui jonchent le sol, du vandalisme gratuit, cela illustre ces épisodes de délinquance.

Pourtant, il y a une alarme... mais elle ne fonctionne pas. Il y a deux caméras qui n'ont servi à rien : en panne ? Personne devant les écrans ? Des caméras factices, comme beaucoup d'autres dans la ville, qui ne sont pas branchées ?

Après l'utilisation d'armes à feu, en plein jour, et par trois fois depuis le début de cette année, après les dizaines de cambriolages chez des particuliers, des commerçants et dans les chantiers enregistrés partout à Aubagne, après la reconnaissance des trafics de drogue qui touchent, aujourd'hui, tous les quartiers et maintenant ces actes de vandalismes qui se multiplient, il est clair que la politique sécuritaire du maire et de son adjoint est un échec total.

Ils pourront toujours venir dans les conseils de quartiers pour présenter de magnifiques "PowerPoint" et des chiffres merveilleux sur une "délinquance qui aurait quasiment disparue à Aubagne", plus personne ne les croit. Des Pinocchio de la politique.

Antoine Monticellu