Incivilités ou incompétence ?

Depuis quelques mois maintenant, les conteneurs enterrés ne sont pas ramassés, débordent dans tous les sens et sont le plus souvent cassés. Vous avez pu le constater principalement sur Aubagne, mais en fait cela concerne de plus en plus tout le territoire, Cadolive, La Destrousse et toutes les communes du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Certains parlent d'incivisme mais c'est d'abord l'incompétence qui domine.

Les gens ne sont pas subitement devenus des porcs et les incivilités n'ont pas fait un bond spectaculaires en quelques mois. Même si, bien sûr, nous ne sous-estimons pas cet aspect.

Le fond, c'est que la présidente du territoire a passé un nouveau marché avec un nouveau prestataire et qu'elle est incapable de le faire respecter. Les réparations ne sont plus effectuées comme cela est pourtant prévu. Le ramassage ne se fait pas aux fréquences définies par le contrat. L'évacuation des déchets, pourtant triés par les usagers, quand les conteneurs sont pleins n'est pas réalisée.

La raison principale est simple : Barthélémy ne fait pas respecter au prestataire (Suez) les charges qu'il devrait assumer. Elle préfère mettre le doigt sur la responsabilité des habitants en discourant sur "l'incivisme". Il faut préciser que le choix du marché se fait avec les critères suivants : 30% pour le savoir-faire et 70% pour le prix. 

Quand l'argent domine tout, les besoins des gens ne sont plus une priorité.

Une chose est sûre, si Barthélémy est élue maire d'Aubagne, avec Gazay ou plus probablement contre lui, la saleté continuera de progresser.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Bilan Gazay : Aubagne sur le podium des villes sales +

    Il suffit de se balader en centre-ville, dans les quartiers ou en zone industrielle, Aubagne est devenue une ville où la propreté fait défaut : pas de doute le modèle c’est Marseille - Le dispositif inventé par Gazay, la Frap, est inefficace... - Les mauvaises relations avec la métropole conduisent à un ramassage Lire la suite
  • Bilan Gazay : Aubagne a perdu sa place +

    Avec Gazay, Aubagne est devenue la 6ème ville du département, désormais dépassée par Salon-de-Provence. Lire la suite
  • Bilan Gazay : on liquide le service public +

    Avec Gazay, nous avons vécu la destruction du Service Public en direct. Privatisation de la Cuisine Centrale, fermeture de la piscine du Bras d’Or et de la MJC, diminution des effectifs, interventions grandissantes des entreprises privées en tant que prestataire de la ville dans tous les domaines, diminution drastique des moyens Lire la suite
  • Bilan Gazay : du béton partout +

    Il disait vouloir garder son âme à Aubagne mais il a montré son vrai visage rapidement. Du bêton partout, sous toutes ses formes. Entre 2014 et 2020 ce sont plus de 600 permis de construire individuels qui ont été instruits (facile à savoir quand on suit l’affichage réglementaire )… Plus de 50 Lire la suite
  • Entretien avec Magali Giovannangeli : quelles seront vos premières mesures en tant que Maire +

    Tous les mardis et vendredis, Magali Giovannangeli, tête de liste de "Rassemblé-e-s pour Aubagne" répond aux questions de Mèfi. Premier entretien : quelles seront les premières mesures lorsque elle sera maire d'Aubagne. Lire la suite
  • Bilan Gazay : priorité Marseille +

    Pas de doute le système Gaudin/Vassal s’est installé à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : les cadres de la ville s'enfuient +

    Depuis plusieurs semaines, les cadres de la ville savent que c'est fini pour Gazay et son équipe. Depuis le 15 mars, la principale préoccupation des plus "proches", c'est de trouver un terrain d'atterrissage dans une autre institution. Lire la suite
  • 1