Gazay : le temps de semer l'illusion est revenu


gazay le temps de semer l illusion est revenu

Tout Aubagne le sait maintenant, deux oracles sondagiers successifs ont annoncé la défaite de Gazay aux prochaines élections municipales. Depuis, branle-bas de combat en mairie. Le maire se précipite dès qu'il aperçoit plus de deux personnes pour serrer des mains. Le directeur des services techniques et son adjoint courent dans tous les sens pour mobiliser toutes les débroussailleuses du département, reboucher quelques trous, repeindre les bandes blanches au sol, etc ... Mais surtout, on a mobilisé tous les moyens de propagande pour semer de nouvelles illusions. Nous avons déjà vu avec AJJ (voir ici). Et la semaine dernière nous avons eu droit à une nouvelle brochure : "Mon Quartier".

Remarquons tout d'abord que Gazay-candidat avait dit (nous avons la vidéo), en parlant de la mandature précédente : "Il y a trop de magazines, trop de papier, trop de communication". Ce que nous partageons.

Le résultat, c'est que AJJ qui était bi-mensuel est passé mensuel. Mais le nombre de pages a progressé de 16 pages à... 44.

Et maintenant, on rajoute 11 journaux pour chacun des quartiers de 8 pages chacun ! Encore un engagement qui n'aura pas été tenu.

Mais que trouve-t-on dans ces revues de quartier ? une vision idyllique de tout ce qui a, paraît-il, été fait.

Quand vous avez terminé la lecture de celui de votre secteur, vous vous interrogez pour savoir où se trouve ce quartier. Même les photos sont dignes d'un catalogue d'agence de voyage. Cela vous donne envie de venir y habiter... mais vous y êtes déjà.

Aux Espillières, on vous apprend que le centre aéré est un écrin de verdure qui reçoit des enfants... ce qui est le cas depuis plusieurs décennies. A Eoures, vous découvrez que le ramassage des ordures se fait trois fois par semaine... ce qui se fait depuis au moins quinze ans avant Gazay. A Saint Mitre, on vous révèle qu'on a installé des barrières et des poteaux anti-stationnement dont plus de la moitié existent depuis avant 2014. Gazay s'attribue tout ce qu'il n'a pas fait.

Toutes les pages sont noircies de travaux d'entretien minimum pour une ville comme Aubagne et de banalités par centaines (exemple :"installation de six potelets", pas quatre ou dix, six, le directeur des services techniques les a comptés). 80% de ce qui est présenté est de cette nature.

Et, partout, pour tous les quartiers, on nous "vend" la propreté (alors que chacun sait que depuis trois ans Aubagne concourt pour la ville la plus sale du département - heureusement Marseille poursuit sa course en tête), les campagnes de dératisation multiples (on a dû acheter un lance-pierre aux agents qui en ont la charge si on tient compte de l'écart entre le nombre de campagnes annoncées et le nombre de rats qui prolifèrent partout), l'insécurité qui aurait disparu (alors que chacun a pu constater que les vols, les cambriolages, les dégradations n'ont jamais baissé - on a même découvert que l'on ne pouvait pas utiliser les images des caméras... lorsqu'il fallait élucider un fait divers... elles ne fonctionnent que pour la vidéo-verbalisation). Le comble : on nous affirme sans rire que nos enfants mangent bien dans les cantines scolaires (inutile de commenter, les parents et les enfants s'en chargeront).

Bref, des prospectus réalisés par une agence de communication, jetés à la va-vite dans nos boîtes aux lettres (à compter du 1er septembre, la loi électorale l'interdit) pour tenter de recréer les illusions semées en 2014. 

Mais Gazay a oublié une différence de taille : les Aubagnais·es ont maintenant l'expérience de 6 ans de gestion catastrophique qui ont fait perdre tout son rayonnement à Aubagne.

Dans tous les quartiers, dans toutes les générations, dans la diversité sociale et culturelle des Aubagnais·es, une seule volonté s'exprime dans une quasi unanimité : "Vivement les élections municipales pour que Gazay et son équipe cèdent la place".

Pour qui ? Pour quoi ? Ces questions restent posées.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il ne lésine pas Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1