Le Séminaire des cadres de la Ville

le seminaire des cadres de la ville

Le séminaire des cadres de la ville d'Aubagne, c'est quatre heures de spectacle offert aux cadres, qui sont les seuls - la loi l’oblige - à ne pas pouvoir contester, discuter ou siffler. Entre autosatisfaction et attribution de satisfecits, m'emballage n'emballe plus.

"Tous mes remerciements et félicitations pour votre prestation d'hier. Je sais que cela vous a demandé du temps et de l'énergie alors que les dossiers, les réunions, les projets s'accumulent et sont lourds à porter au quotidien. Mais j'espère que cet exercice, ... vous aura enrichis et finalement apporté la satisfaction d'avoir atteint la cible.

Car vous avez tous été formidables hier de spontanéité, d'humour et de créativité, tout en restant pro et sérieux. Tous les retours sont positifs et je crois que vous avez même étonné certains collègues qui ne soupçonnaient pas votre fibre "d'entertainer". Lire : Boute en train... 

Les organisatrices ont raison, c'était un spectacle parfait !

Des saynètes humoristiques. Des mimes. Des films en couleurs. De la musique à danser…
Des mises en scènes sophistiquées !
Si les métaphores sont différentes par direction, les armes pour la finance, la clientèle pour la DRH…
Des images de personnages en lego…
La vitesse de mise en oeuvre par la direction de l’éducation…
L’humour est partout présent.

La réussite de tous les projets est portée par tous, en triomphe.
"Ce n’est pas parce qu’on est sérieux, qu’il faut être grave. »
Ou l’inverse…

Bon, pour les édiles de la ville, l’exercice est plus difficile…
Font pas non plus mourir de rire.
Mais l’air magistral de contentement municipal est mis en musique par tous les DGA et leurs N moins 1.

Un concours d’actions écologiquement positives se dispute par applaudimètre.
Tous les diplômes sont prêts et distribués à tous les vainqueurs.

Les coups de coeur et de gueule sont parfaitement orchestrés.

La salle de spectacle de l’EDL assure parfaitement sa fonction.
Les chaises sont bien rangées, la scène parfaitement éclairée.
Le show est assuré de main de maitre par un pro qui doit être très prof.

Quatre heures de spectacle offert aux cadres, qui sont les seuls,- la loi l’oblige - à ne pas pouvoir contester, discuter ou siffler.
Bon, ben il y a fort à parier que l’année prochaine, ce ne sera pas le même !

Françoise Meunier

 

Articles récents

  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • Une liste qui nous ressemble et qui nous rassemble +

    La sinistre parenthèse Gazay touche à sa fin. Dans un peu plus d’un mois, les Aubagnaises et les Aubagnais pourront, par les urnes, manifester leur besoin de changement et de renouveau dans une Ville qui n’a cessé, depuis bientôt six ans, de décliner et de se replier sur elle-même. Lire la suite
  • 1