Le Séminaire des cadres de la Ville

le seminaire des cadres de la ville

Le séminaire des cadres de la ville d'Aubagne, c'est quatre heures de spectacle offert aux cadres, qui sont les seuls - la loi l’oblige - à ne pas pouvoir contester, discuter ou siffler. Entre autosatisfaction et attribution de satisfecits, m'emballage n'emballe plus.

"Tous mes remerciements et félicitations pour votre prestation d'hier. Je sais que cela vous a demandé du temps et de l'énergie alors que les dossiers, les réunions, les projets s'accumulent et sont lourds à porter au quotidien. Mais j'espère que cet exercice, ... vous aura enrichis et finalement apporté la satisfaction d'avoir atteint la cible.

Car vous avez tous été formidables hier de spontanéité, d'humour et de créativité, tout en restant pro et sérieux. Tous les retours sont positifs et je crois que vous avez même étonné certains collègues qui ne soupçonnaient pas votre fibre "d'entertainer". Lire : Boute en train... 

Les organisatrices ont raison, c'était un spectacle parfait !

Des saynètes humoristiques. Des mimes. Des films en couleurs. De la musique à danser…
Des mises en scènes sophistiquées !
Si les métaphores sont différentes par direction, les armes pour la finance, la clientèle pour la DRH…
Des images de personnages en lego…
La vitesse de mise en oeuvre par la direction de l’éducation…
L’humour est partout présent.

La réussite de tous les projets est portée par tous, en triomphe.
"Ce n’est pas parce qu’on est sérieux, qu’il faut être grave. »
Ou l’inverse…

Bon, pour les édiles de la ville, l’exercice est plus difficile…
Font pas non plus mourir de rire.
Mais l’air magistral de contentement municipal est mis en musique par tous les DGA et leurs N moins 1.

Un concours d’actions écologiquement positives se dispute par applaudimètre.
Tous les diplômes sont prêts et distribués à tous les vainqueurs.

Les coups de coeur et de gueule sont parfaitement orchestrés.

La salle de spectacle de l’EDL assure parfaitement sa fonction.
Les chaises sont bien rangées, la scène parfaitement éclairée.
Le show est assuré de main de maitre par un pro qui doit être très prof.

Quatre heures de spectacle offert aux cadres, qui sont les seuls,- la loi l’oblige - à ne pas pouvoir contester, discuter ou siffler.
Bon, ben il y a fort à parier que l’année prochaine, ce ne sera pas le même !

Françoise Meunier

 

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1