Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel


des questions apres le saccage de l ecole maternelle du charrel

Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous en fait poser d'autres.

Nous apprenons en effet par la voix de la directrice de l'école maternelle qu'une intrusion avait déjà eu lieu début mai. Une source policière confie au journaliste de La Provence que les 9 et 10 décembre, des faits similaires ont été constatés à la crèche des Passons. Cette source rajoute même : "Cela arrive fréquemment à Aubagne".

Nous n'en aurions rien su sans l'émotion suscitée par le saccage de l'école au Charrel. L'aurions nous su sans le post de la page facebook de Mèfi ?

A ce jour et à cette heure, soit deux jours après, il n'y a toujours rien sur la page du maire, ni sur la page de la ville qui nous informent pourtant depuis quelques semaines du moindre trou qu'on rebouche (avec les applaudissements et l'extase de Simone Caballero, la présidente honoraire du fan club Gazay), de la moindre main serrée par le maire... ou de l'inauguration de la 38ème agence immobilière à Aubagne.

Doit-on rappeler que rien n'a été communiqué après un incendie criminel, chemin de Saint Joseph, qui a pourtant obligé l'évacuation, pendant plusieurs mois, de 36 logements ?

Ni sur la mort de froid d'un SDF, ni sur les 6 braquages en 6 mois du tabac du Charrel, ni sur l'incendie d'un véhicule sous une caméra, chemin de La Perussonne, ni sur la série de cambriolages rue de La République, ni ..., ni ..., etc ...

Combien d'autres encore ?

Tout ça pour éviter de communiquer sur des faits de délinquance dont le nombre, au mieux, est identique "à avant", au pire en augmentation (vols, dégradations...).

Tout ça pour éviter de faire un point réel et objectif sur les millions dépensés pour le système de vidéo-surveillance qui n'est, en fait, qu'un système de vidéo-verbalisation. Inefficacité du dispositif ? Incompétence pour son utilisation ? Les deux ? 

Ce qui est sûr, c'est que la propagande véhiculé par AJJ "A Aubagne, tout va bien, tout va mieux" est de plus en plus mal vécue par les Aubagnaises et les Aubagnais.

Sachons regarder l'essentiel : dans 10 mois, Aubagne peut tourner la page.

Antoine Monticellu

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les dogmes libéraux pour Aubagne ? +

    La Cour des Comptes et les Chambres Régionales des Comptes sont des juridictions financières. La Cour des Comptes en est l'institution financière supérieure et chaque CRC est présidée par un conseiller maître ou un conseiller référendaire à la Cour des Comptes. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Maurice Marsiglia, militant associatif +

    Maurice Marsiglia : militant associatif « Je participe à toutes les initiatives de défense des services publics. J'ai souvenir de la chaîne humaine initiée par l'ancienne municipalité pour obtenir un équipement essentiel pour le développement de l'hôpital. Aujourd'hui, l'hôpital est gravement menacé dans ses missions par M. Gazay et la majorité actuelle Lire la suite
  • Rencontre Aubagne La Commune - CGT Territoriaux +

    Avant les départs en vacances, des représentants d'Aubagne La Commune et des syndicats CGT (cadres et agents) du personnel communal se sont rencontrés pour faire un état des lieux, en particulier, sur les attentes des uns et des autres. A l'issue de cette réunion, un communiqué nous a été transmis. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec David Jame, cadre de la fonction publique territoriale +

    David Jame, cadre de la fonction publique territoriale Je soutiens « Aubagne la Commune » parce que cette initiative citoyenne constitue le socle et la dynamique qui doivent permettre à notre ville de redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une ville solidaire, ouverte, créative et ambitieuse. Lire la suite
  • Aubagne La Commune : les rencontres se multiplient +

    Dans le même temps où les animateurs de "Aubagne La Commune" ont lancé une invitation à une quarantaine d'organisations, collectifs, syndicats, associations, mouvements et partis politiques pour une rencontre de travail le 24 septembre sur les municipales, le site du mouvement informe que des "échanges bilatéraux" ont continué à avoir Lire la suite
  • Festimôme 18ème édition : à 18 ans, on peut voyager seul ! +

    A 18 ans on peut voyager seul, mais on préfèrera cette année encore se déplacer en famille pour mieux partager les 50 spectacles, les dizaines d’animations et de jeux, les repas et pique-nique, pendant les 4 jours (4 jours !) d’un festival d’été qui a su trouver, au fil des années, Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Gilles Lejeune, militant associatif +

    Je ne suis pas un porte-parole d'Aubagne La Commune mais un simple adhérent de ce Collectif oeuvrant à changer localement de gouvernance politique. Je suis résident à Aubagne depuis Juillet 2002 et jusqu'aux élections de 2014, je m'y trouvais parfaitement bien ! Lire la suite
  • 1