La fausse réhabilitation du centre-ville d'Aubagne : une gestion calamiteuse pour un résultat minable


la fausse rehabilitation du centre ville d aubagne

Un immeuble situé au N°20 de la rue de la République vient d'être évacué (une parfumerie, un dentiste et trois logements) après avoir été déclaré en péril imminent. A notre connaissance, cela fait le sixième immeuble dans le centre ville en quelques semaines dont quatre ont été totalement vidés de leurs occupants : un bâtiment sur Foch, deux bâtiments rue Rastègue, deux autres rue Jeu de Ballon (dont un appartenant à 13 Habitat) et, maintenant, celui de La République. 

Cela commence à devenir très inquiétant. Surtout qu'il faudrait y rajouter ceux qui sont classés en "péril ordinaire" comme à la rue Moussard. Pourtant, depuis au moins trois ans, le maire ne cesse de nous affirmer sa volonté de "réhabiliter le vieil Aubagne". Mais qu'en est-il vraiment ?

Dans les faits, il y a deux volets à ses discours-promesses.

Le premier consiste à nous faire rêver sur "le patrimoine aubagnais" (que par ailleurs il vend ou il détruit, exemples : le Petit Monde de Marcel Pagnol, le marché de gros de La Tourtelle, l'abandon du projet de musée patrimonial à La Morochita - qu'il veut vendre pour le prochain mandat si par malheur il est encore là - etc...).

Mais quand il parle des projets rue de La République, cours Beaumond, cours Voltaire, Foch, esplanade De Gaulle, ilôt Antide Boyer ou Bras d'Or, c'est pour nous expliquer que ce sera la métropole, le conseil départemental, voire l'Etat ou le Pape qui vont s'en occuper et que tout cela est prévu... pour le siècle suivant ou au mieux pour la prochaine décennie et au moins pour après les élections municipales.

la fausse rehabilitation du centre ville d aubagne2

La deuxième musique de ses shows présentés en public depuis 2015 (dans des salles de plus en plus petites au fur et à mesure des mois qui passent car plus personne ne vient), c'est pour nous faire une présentation de travaux pharaoniques pour quelques dizaines de mètres de réfection de chaussées comme cela a été le cas rues Rastègue, Martinot, Moussard et comme ce sera le cas sur Barthélémy (le cours !) et sur Delfieu ainsi qu'à la place de l'Horloge.

Toutes celles et tous ceux qui passent dans ces ruelles "rénovées" ne voient pas la différence entre avant et après (voir notre photo de la rue Moussard ci-dessous).

la fausse rehabilitation du centre ville d aubagne3

Pourtant les questions sont ailleurs : comment peut-on réhabiliter tous les immeubles du vieil Aubagne ? Comment peut-on retravailler les espaces publics du centre-ville pour le faire "respirer" autrement ?

Peut-on rappeler que ces questions ont été posées par la ville et l'agglo dès 2010, qu'une enquête exhaustive avait été lancée par la SAEMPA (la société d'économie mixte du territoire) avec tous les propriétaires et locataires du secteur, qu'un périmètre, englobant toute la vieille ville, avait été déterminé.

Enfin qu'un vaste plan de réhabilitation avait été lancé par Façonéo (la suite de la SAEMPA) de 2012 à 2017. Il en reste encore des traces place de l'Huveaune (voir notre photo d'illustration de cet article). Des aides financières, pouvant aller jusqu'à 50% des travaux, étaient prévues pour réhabiliter les façades des immeubles ET pour les rénover à l'intérieur.

Tout cela a été abandonné dès 2014 par le duo Gazay/Barthélémy au nom de la sacro-sainte politique d'austérité soi-disant imposée par la dette. Une politique que l'on impose aux Aubagnais.ses pour satisfaire les banquiers.

Faute d'une intervention suffisamment forte de la puissance publique, on n'a plus d'autre solution que d'évacuer les immeubles les uns après les autres en espérant que le drame de la rue d'Aubagne à Marseille ne se reproduise pas ici.

Une gestion calamiteuse pour un résultat minable, c'est d'abord ça le bilan de 5 ans de mandat de Gazay.

Bob Acad

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Municipales : que vont faire les gilets jaunes d'Aubagne ? +

    Mercredi 13 novembre, les gilets jaunes d'Aubagne qui depuis un an se retrouvent au péage de Pont de l'Etoile s'étaient donné rendez-vous pour réfléchir aux conditions et à la forme de leur présence pour les futures élections municipales à Aubagne. Lire la suite
  • La Provence en campagne +

    Mercredi 13 novembre, la réunion du conseil municipal avait à son ordre du jour le vote du Rapport d'Orientations Budgétaires 2020. A 4 mois des élections municipales, c'était bien sûr pour les divers groupes d'élus l'occasion de rentrer en campagne. Dans son compte rendu du 14 novembre, La Provence en Lire la suite
  • Des cantines bio à Aubagne +

    La nourriture de nos bambins est un sujet très en vogue partout en France. Certaines municipalités ont tenté le 100 % bio pour le plus grand bonheur des familles et des enfants. Les médias en font leur cheval de bataille, alors pourquoi pas à Aubagne ? Lire la suite
  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • Audace écologique et proximité, c'est oui ! +

      Oui à un service public bâti pour l'audace écologique. Oui à une restauration scolaire en circuit court, en production locale et bio. Oui aux associations aubagnaises qui se battent sans relâche pour l'avenir de notre ville, de notre planète. Lire la suite
  • Budget d'Aubagne : des chiffres qui parlent +

    La réunion du conseil municipal de mercredi 13 novembre va voter une énième rectification budgétaire. Aucun intérêt en soi, sauf pour relever quelques chiffres qui illustrent parfaitement la politique de Gazay. Nous en avons noté quelques-uns. Lire la suite
  • L'AFC et le RCA vainqueurs ce week-end, l'OM dauphin du QSG +

    En Tennis, l'équipe de France féminine a remporté la Fed Cup ce dimanche face à l'Australie (3 à 2) grâce au succès dans le double décisif de la paire Kristina Mladenovic - Caroline Garcia (6-4 ; 6-3). En Ligue 1, Nice et Bordeaux font match nul en ouverture de la 14ème journée. Lire la suite
  • 1