13 Habitat laisse deux personnes handicapées dans les eaux usées d'un immeuble


13 habitat laisse deux personnes handicapées dans les eaux usées de leur immeuble

Deux personnes handicapées vivant au 1er étage d'un bâtiment du Coriandre à Aubagne voient depuis plus de trois ans leur cuisine inondée par le refoulement des eaux usées de l'immeuble. Le bailleur, 13 Habitat dont le maire est administrateur, se refuse à régler le problème.

La question technique est simple, la canalisation, sans doute trop petite, se bouche régulièrement et c'est donc le premier appartement (au rez de chaussée, il n'y a pas d'appartement) qui, au moins une fois par an, est envahi par les eaux usées de l'ensemble des appartements du dessus.

Il y a dans ce cas là deux solutions possibles, soit on change les canalisations pour les adapter au débit réel, soit une ou deux fois par an, on fait intervenir une entreprise spécialisée pour assurer le curage des installations.

13 Habitat n'a choisi ni l'une ni l'autre. Donc, chaque année l'odeur nauséabonde de l'eau putréfiée vient envahir l'appartement et l'ensemble des éléments de cuisine est détruit. 13 Habitat laisse les deux personnes handicapées sans aucune aide. Il n'envoie même personne pour aider au nettoiement.

13 Habitat laisse deux personnes handicapées sans aucune aide

L'assurance des locataires, au bout de la troisième fois, pointant la responsabilité du bailleur, refuse de rembourser les dégâts occasionnés.

L'ARAIMC (Association Régionale des Infirmes Moteurs Cérébraux) qui est le véritable locataire de l'appartement a interpellé les responsables de l'office public du Conseil Départemental. En vain.

Les occupants de l'appartement ont décidé de constituer un dossier pour attaquer le bailleur devant la justice.

Ce n'est pas tout. Un travailleur social a accepté de répondre aux questions de Mèfi et a pu dénoncer un certains nombre d'autres problèmes avec le même bailleur.

Un travailleur social témoigne

Au Millepertuis, une autre famille a les mêmes ennuis récurrents de refoulement des eaux usées. Mais s'y ajoute d'autres difficultés. Des systèmes de code digital ont été installés pour l'ouverture des portes des immeubles, sans aucune concertation ni enquête avec les locataires.

Quand une personne veut entrer dans le bâtiment et qu'elle appuie sur le nom concerné, l'appel bascule sur le téléphone, fixe ou portable, du locataire sollicité. Une personne malentendante qui habite l'immeuble, le plus souvent, ne perçoit pas les sonneries. Pourtant sollicité, 13 Habitat n'a jamais répondu pour tenter de trouver une réponse adaptée.

Au Liberté, des portes, "hyper lourdes" nous indique le travailleur social, ont été posées pour pénétrer à l'intérieur des immeubles. Une personne en fauteuil ne peut plus rentrer chez elle sans faire appel à une aide extérieure.

13 Habitat ne se préoccupe pas du handicap

Tous ces problèmes ont été soulevés à l'office HLM du Conseil Départemental. Personne n'y a répondu. L'élue déléguée aux personnes handicapées (dont le mari a été embauché dans une structure qui intervient dans le domaine du handicap) n'a pas réagi non plus.

Pendant ce temps, le maire, membre du conseil d'administration de 13 Habitat, continue de vendre ses promesses électorales (qu'il ne tient pas) et serre des mains partout et à tout le monde depuis quelques semaines en affirmant qu'il n'est pas en campagne pour les municipales de l'année prochaine.

Dans sa brochure luxueuse pour vanter les engagements qu'il n'a pas tenus, il nous parle d'un "autre regard sur le handicap". Si c'est le même que celui qu'il a avec 13 Habitat, cela fait froid dans le dos.

Courage : dans moins de 12 mois, vous pourrez choisir un autre chemin.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Cathy Burel, une des animatrices de Aubagne La Commune, répond à nos questions +

    Il y a quelques semaines, les représentant·e·s de l'association "Aubagne La Commune" organisaient une conférence de presse devant le parvis de l'ex-MJC pour fêter la millième signature sur l'appel à construire une véritable alternative à Gazay et sa politique. Cathy Burel, une des animatrices, a accepté de répondre à nos questions. Lire la suite
  • Aubagne La Commune : le rassemblement du peuple d'Aubagne ? +

    « Qui a connu Aubagne et qui la voit ! » Effectivement, en cinq ans, il s’en est passé des choses dans la cité. Destruction du Petit Monde de Marcel Pagnol, fermeture de la piscine du centre ville, liquidation de la MJC, arrêt du développement du tramway, privatisation du service de restauration scolaire, Lire la suite
  • Plan Régional de Prévention et Gestion des Déchets : économie VS écologie +

    Le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD) de Provence Alpes Côte d'Azur, était présenté à l'enquête publique jusqu'au 19 avril. Pour Jean Reynaud, ancien conseiller technique sur la liste de Sylvia Barthélemy, ce plan a pour objectif essentiel non pas de permettre la valorisation matière, par Lire la suite
  • L'AFC, le RCA ... et l'OM l'emportent +

    En Ligue 1, Lyon se débarrasse d'Angers (2 à 1), Montpellier regarde à nouveau vers le haut après sa victoire à Strasbourg (1 à 3). L'OM, poussivement, très poussivement, bat Guingamp (1 à 3) et continue à espérer. Dommage si cela sauve Garcia qui n'arrive pas à créer une équipe, Lire la suite
  • Mercredis du doc à la médiathèque : Retour à Forbach +

    Malgré l’asphyxie budgétaire, l’activité continue, vaille que vaille, à la médiathèque d’Aubagne, grâce au personnel de la structure et aux partenariats associatifs (Méridiens, Alcimé) ou institutionnels (Département SATIS d'Aix-Marseille Université). C’est ainsi que, ce 24 avril, dans le cadre des mercredis du doc sera projeté le film « Retour à Forbach Lire la suite
  • Le Jazz Daniel's Quartet au Cercle de l'Harmonie +

    En Avril, le Jazz revient au Cercle de l’Harmonie avec un concert du Jazz Daniel’s Quartet. Lire la suite
  • Place aux compagnies, FAP, 100% Théâtre : Du théâtre comme s’il en pleuvait +

    Dans la prochaine période, deux manifestations, l’une dans le champ du théâtre amateur et l’autre dans celui des créations des compagnies professionnelles émergentes, s’installeront à la Distillerie, au théâtre et à la médiathèque.  Lire la suite
  • 1