Départs d'Aubagne : les chips après le pastis


depart d aubagne les chips apres le pastis

On vient d'apprendre que Sibell est en redressement judiciaire. Cette entreprise fabrique "les chips d'Aubagne" comme Janot élaborait "le pastis d'Aubagne". On ne peut que regretter cette situation même si beaucoup se plaignent des odeurs dégagées par la fabrication des célèbres frites.

En effet, le goût très apprécié de ces "chips d'ici" fait tout oublier aux Aubagnais·es quand il/elle les font découvrir à leurs amis à l'occasion d'un apéritif accompagné du non moins célèbre "Janot".

Comme pour Janot, nous n'avons rien trouvé dans la communication municipale pour nous faire part des graves difficultés d'un fleuron économique de la ville.

Personne ne peut penser que la présidente du territoire et le maire d'Aubagne n'étaient pas dans la confidence. Le patron de l'entreprise est un de leur partenaire et sans doute un ami.

Pour l'histoire, on peut rappeler que Sibell avait une dette pour les réseaux d'assainissement d'environ 700 000€ auprès de l'Agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. A son arrivée en 2014, Sylvia Barthélémy avait expliqué qu'elle s'occuperait "personnellement" de ce dossier. Le résultat c'est la signature d'un protocole transactionnel où la moitié de la dette de l'entreprise était effacée.

Concernant la ville d'Aubagne, on sait que le marché de gros de La Tourtelle a été vendu (à un prix inférieur à celui fixé par les Domaines) pour permettre à Sibell de réaliser un entrepôt, mais où la ville a pu récupérer plusieurs millions d'euros bienvenus pour équilibrer le budget d'investissement.

On nous parle pourtant de passif de plus de 7 millions d'euros pour cette entreprise de chips. Comment peut-on croire qu'au moment de la vente, elle n'était pas déjà en difficulté ?

Mais le maire d'Aubagne, délégué au développement économique pour le compte du conseil départemental, se tait, n'écrit rien ni dans AJJ, ni sur sa page facebook. Il laisse mourir le patrimoine économique d'Aubagne, comme il l'a fait du patrimoine culturel avec le Petit Monde de Marcel Pagnol, dans un silence révélateur de l'intérêt qu'il porte aux intérêts de la commune dont il est maire.

Il continue à venir vendre les mensonges sur ses engagements (qu'il n'a pas tenus) et à courir partout pour serrer toutes les mains possibles, en essayant de sourire. Il ne lui manque plus, pour rassurer ses troupes, qu'à nous sortir un sondage qui lui serait favorable.

En attendant, Aubagne continue à être détruite avec son potentiel économique qui était la fierté de toute la ville.

Antoine Monticellu

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les dogmes libéraux pour Aubagne ? +

    La Cour des Comptes et les Chambres Régionales des Comptes sont des juridictions financières. La Cour des Comptes en est l'institution financière supérieure et chaque CRC est présidée par un conseiller maître ou un conseiller référendaire à la Cour des Comptes. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Maurice Marsiglia, militant associatif +

    Maurice Marsiglia : militant associatif « Je participe à toutes les initiatives de défense des services publics. J'ai souvenir de la chaîne humaine initiée par l'ancienne municipalité pour obtenir un équipement essentiel pour le développement de l'hôpital. Aujourd'hui, l'hôpital est gravement menacé dans ses missions par M. Gazay et la majorité actuelle Lire la suite
  • Rencontre Aubagne La Commune - CGT Territoriaux +

    Avant les départs en vacances, des représentants d'Aubagne La Commune et des syndicats CGT (cadres et agents) du personnel communal se sont rencontrés pour faire un état des lieux, en particulier, sur les attentes des uns et des autres. A l'issue de cette réunion, un communiqué nous a été transmis. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec David Jame, cadre de la fonction publique territoriale +

    David Jame, cadre de la fonction publique territoriale Je soutiens « Aubagne la Commune » parce que cette initiative citoyenne constitue le socle et la dynamique qui doivent permettre à notre ville de redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une ville solidaire, ouverte, créative et ambitieuse. Lire la suite
  • Aubagne La Commune : les rencontres se multiplient +

    Dans le même temps où les animateurs de "Aubagne La Commune" ont lancé une invitation à une quarantaine d'organisations, collectifs, syndicats, associations, mouvements et partis politiques pour une rencontre de travail le 24 septembre sur les municipales, le site du mouvement informe que des "échanges bilatéraux" ont continué à avoir Lire la suite
  • Festimôme 18ème édition : à 18 ans, on peut voyager seul ! +

    A 18 ans on peut voyager seul, mais on préfèrera cette année encore se déplacer en famille pour mieux partager les 50 spectacles, les dizaines d’animations et de jeux, les repas et pique-nique, pendant les 4 jours (4 jours !) d’un festival d’été qui a su trouver, au fil des années, Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Gilles Lejeune, militant associatif +

    Je ne suis pas un porte-parole d'Aubagne La Commune mais un simple adhérent de ce Collectif oeuvrant à changer localement de gouvernance politique. Je suis résident à Aubagne depuis Juillet 2002 et jusqu'aux élections de 2014, je m'y trouvais parfaitement bien ! Lire la suite
  • 1