Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé Solidaires dénonce


hopital d aubagne le syndicat sud sante solidaires denonce

Le syndicat Sud Santé Solidaires dans un communiqué de presse dénonce la gouvernance de l'hôpital d'Aubagne. Nous portons à la connaissance de l'ensemble de nos lectrices et de nos lecteurs l'intégralité de cette publication, en précisant qu'elle appartient en totalité à ce seul syndicat, majoritaire à l'hôpital d'Aubagne. Voici le texte du communiqué ci-dessous :

"LEVONS « LE SILENCE » à l’hôpital d’Aubagne.

Le syndicat Sud Santé Solidaires hôpital d’Aubagne dénonce une gouvernance méprisante et indifférente face à la souffrance des employés et une accélération de la détérioration des conditions de travail.

Nous pensions que tout allait mieux à l’hôpital ! Et bien le fonctionnement de l’hôpital d’Aubagne est à l’image du fonctionnement de notre gouvernement : mensonges, tricheries, manipulations. Certains obtiennent des privilèges on ne sait pour quelle raison puisque nous ne sommes pas dans les secrets des dieux oups… des directeurs.  

Ces mêmes directeurs assurent lors d’instances CTE, CHSCT qui réunissent toutes les organisations syndicales que le DRH interviendra au cours de la matinée alors que celui-ci était en congés annuels sur les îles. Ce même directeur partage ses fonctions de directeur entre l’hôpital de Draguignan et l’hôpital d’Aubagne ce qui est un gage de bonne gouvernance à n’en pas douter !....

Les postes et les promotions sont distribués aux agents en fonction de critères connus seulement par la direction alors qu’ils ont été votés en instances. Rien n’est respecté, la direction donne l’illusion d’être à l’écoute de son personnel mais elle agit en fonction de ses intérêts pour mieux manipuler ses agents.

Non seulement la direction agit au mépris de toutes les décisions votées en instances méprisant ainsi les syndicats et leurs fonctions et va même jusqu’à l’entrave syndicale en suggérant au vote des décisions déjà prises en cercle privé …les secrets des dieux oups. Des directeurs !

On ne cesse de parler au personnel des risques psycho socioprofessionnels liés aux conditions de travail. Des mesures de préventions sont mises en place par la distribution de petits prospectus…. pour donner l’illusion de l’intérêt que l’on porte aux personnels… sans aucune mise en place d’actions sur le terrain. Les agents sont en souffrance dans tout l’hôpital. Les agents, dans tous les services sont dans la plainte de leurs conditions de travail. SUD santé solidaires les dénonce sans qu’aucune mesure ne soit prise pour les améliorer. Ces agents travaillent dans le mépris de la direction pour leurs conditions de travail (rythme de travail, non-respect des repos, variation des plannings, appels incessants pour modifier les horaires, agents travaillant dans le froid 6°)…. Les réunions sont mises en place pour des résultats stériles, des informations erronées bafouent le devoir de confidentialité de tout agent en pleine instance.

L’absentéisme tant décrié par la direction est lié à la maltraitance que subissent  les agents au quotidien. La direction reste sourde aux revendications pour améliorer les conditions de travail invoquant un manque de budget. SUD SANTE SOLIDAIRES demande où est la transparence du budget de l’hôpital ?

Une réponse de la direction sera certainement formulée avec des informations erronées comme à son habitude."

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1