Monsieur Gazay : de la dignité !

jean tardito 2019

Dans la nuit du 30 au 31 janvier, Jean Tardito, maire d'Aubagne pendant 14 ans, nous a quittés. Il fut le successeur d'Edmond Garcin en 1987, puis fut élu au premier tour des élections municipales en 1989, réélu ensuite à deux reprises par une large majorité d'Aubagnaises et d'Aubagnais. Et pourtant Gazay reste quasiment muet.

Un simple communiqué dont la froideur pourrait faire trembler un ours polaire, deux lignes sur le site de la ville, aucune cérémonie ou hommage "municipal" annoncé, même pas les drapeaux du fronton de la mairie en berne, c'est comme cela que le 1er magistrat de la ville a décidé de traiter un de ses anciens adversaires.
Quelle petitesse, alors que partout dans Aubagne l'émotion est perceptible, que les plus farouches opposants d'hier à Jean Tardito reconnaissent ses qualités. Même Sylvia Barthélémy fait part de son émotion et salue "sa forte personnalité et ses côtés attachants". Elle parle de la première communauté d'agglomération, d'Argilla, ...pour insister "autant de traces durables qu'il aura laissées derrière lui en faveur de notre territoire".

Gazay va-t-il pousser l'indignité jusqu'à ne pas venir à l'hommage organisé par la famille le 6 février ?

Antoine Monticellu

 

Articles récents

  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • Une liste qui nous ressemble et qui nous rassemble +

    La sinistre parenthèse Gazay touche à sa fin. Dans un peu plus d’un mois, les Aubagnaises et les Aubagnais pourront, par les urnes, manifester leur besoin de changement et de renouveau dans une Ville qui n’a cessé, depuis bientôt six ans, de décliner et de se replier sur elle-même. Lire la suite
  • Bilan Gazay : Engagée dans l'écologie positive +

      Depuis que Nicolas Hulot a disparu des radars, nous cherchions, avec une fébrile impatience, le nouvel héraut de la cause écologiste. Greta Thunberg ? Trop jeune, trop agitée. Michel Serres ? Trop vieux, trop intello…et surtout, décédé l’année dernière. José Bové ? Trop militant, trop agressif. Et puis, pourquoi aller chercher très Lire la suite
  • 1