Ras le bol d'opposer le social à l'écologie !


lettre ouverte au president de la republique

C’est simple Monsieur le Président, n’augmentez pas notre pouvoir d’achat. Je n’ai jamais été autant écolo depuis que je suis à la retraite – après 42 ans de fonction publique - : je n’ai plus les moyens d’avoir une voiture, je consomme beaucoup moins, je ne vais plus au supermarché, j’ai supprimé la viande – on se porte mieux il paraît - , j’ai arrêté de fumer – c’est bon pour la santé -, je ne prends plus l’avion je n’ai plus les finances pour m’offrir un voyage !

Mais qu’est ce que je fais de mon argent ? ah oui ! je paie mon loyer, mon électricité (chauffage électrique oblige), ma mutuelle, mon assurance habitation, mes abonnements internet – tel (ça c’est du superflu !) et puis mon petit crédit qui m’a sauvé la vie à un moment donné où j’ai été étranglée parce que j’ai fait un achat au dessus de mes moyens (bien fait !), oups c’était pour rembourser des frais dentaires, et mes lunettes et mes frais dermato – bien oui quand vous n’avez pas de pot et que votre peau est atopique !

Alors que les mesures pour la transition écologique s’accompagnent d’une politique sociale je suis pour, mais on commence par quoi ?

Moi je dis : on enlève le pouvoir d’achat aux riches – ils pollueront moins !

Vous savez Monsieur le Président, les riches et les pauvres s’opposent, l’indécence et la dignité s’opposent, les privilèges et l’injustice s’opposent mais n’opposez pas l’écologie au social !

Cathy Burel