Assises de l'écologie et de la solidarité


Assises de l'écologie et de la solidarité

La volonté de créer les "Assises de l'écologie et de la solidarité" est née du constat que si les questions d'écologie sont massivement dans les préoccupations des citoyennes et des citoyens, l'intervention politique n'est pas au niveau, tant sur le plan social qu'environnemental.

Rosy Inaudi, conseillère départementale du canton de Gardanne, élue Europe Ecologie-Les Verts, une des chevilles ouvrières de ces assises dans le département des Bouches du Rhône, précise : "On est confronté à des problèmes écologiques, et il faut arrêter de faire de l'électoralisme avec ça". 

Elle rajoute : "Le but, c'est de rassembler toutes les forces qui se réclament de l'écologie sans pour autant créer une union écologiste. Il est temps d'initier des actions en commun en partant des problèmes concrets et voir comment on peut y arriver ensemble".

A ce jour, au plan national 25 organisations participent à ce processus, une quinzaine directement associées dans un appel et une dizaine d'autres à titre "d'observateurs".

Dans le département, une quinzaine de mouvements, partis et associations participent à cette initiative (EE-LV, MEI, Diem 25, Ensemble!, PCF, Utopia, AEI, Génération.S Marseille, UDE, Génération Ecologie, Cap 21...).

La première manifestation a été la participation au rassemblement organisé le 8 novembre à Gap au moment du procès des personnes ayant aidé des migrants. "Nous avons pu remplir trois cars au départ de Marseille" affirme fièrement Rosy Inaudi.

La prochaine intervention se déroulera sur le port de Marseille pour dénoncer la pollution des grands bateaux de croisière. Le maire de Naples sera présent ainsi que la députée européenne déléguée aux transports.

Enfin, un autre thème doit faire l'objet d'une grande mobilisation, la question de la mobilité, compétence métropolitaine en débat actuellement. "Nous devons parler vélo et déplacements à pieds" rajoute la conseillère départementale de Gardanne.

Elle insiste sur un point : "Les Assises, c'est d'abord un lieu d'actions, d'échanges d'expériences et d'informations. L'organisation n'étant pas la priorité, tout le monde peut prendre des initiatives car on est dans la transversalité. Chaque idée peut avoir un ou des porteurs sans que personne tire la couverture pour telle ou telle organisation. Nous n'avons aucune préoccupation électorale mais seulement la volonté d'agir".

Rosy Inaudi est enthousiaste : "Les Assises pour l'écologie et la solidarité se déclinent dans tous les départements, mais c'est dans le 13 qu'elles sont les plus dynamiques".

Mèfi s'en fera écho pour en souligner les succès, mais aussi les difficultés.

Claude Bernardi

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1