Des employés de la ville interdits de restauration municipale


des employés de la ville interdits de restaurantion municipale

Depuis décembre 2015, le maire et sa majorité ont décidé de privatiser la restauration municipale et d'en donner la gestion à la Sogérès, filiale de la Sodexo.

On en connaît les conséquences pour les enfants dans les écoles : repas immangeables, sans goût, des portions infiniment petites, mais aussi augmentation du prix des repas, paiement d'avance, quasiment plus de gratuité, refus de servir des repas pour retard de paiement... et baisse conséquente de la fréquentation.

Et pour les agents municipaux, cela se passe comment ? On vient d'en avoir quelques exemples cet été. D'abord, de façon autoritaire et sans concertation, la Sogérès, en accord avec la direction municipale et pour des raisons d'économies de gestion pour la multinationale, a décidé de ne pas faire fonctionner les restaurants réservés au personnel au mois d'août. 

Interdits de restauration pour une dette de moins de 10€

Contrairement à ce que prévoit la loi, il n'y a eu aucune mesure compensatoire, ni ticket restaurant, ni, à minima, la mise à disposition d'un local aménagé. Ni la multinationale, ni le maire, ni sa haute administration ne se soucient de la loi. Le mépris pour les agents est la seule réponse trouvée.

Mais ce n'est pas tout. A la rentrée de septembre, certains agents municipaux se sont vus refuser l'entrée dans les restaurants de la ville. Pour retard de paiement !

Alors que le service chargé de collecter le montant des repas a été fermé en août, que la seule façon de payer était d'utiliser une plateforme numérique et que, surtout, aucune "dette" ne dépassait ... 10€.

Voilà comment les agents municipaux sont traités. On peut y rajouter s'agissant de la gestion privée de la restauration municipale que Denis Grandjean, élu d'opposition, avait eu l'occasion de démontrer que la Sogérès/Sodexo ne respectait pas le cahier des charges.

Vivement qu'on re-municipalise pour l'intérêt des enfants dans les écoles, pour leurs parents, mais aussi pour le personnel communal.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • MERCI ! +

      Facebook nous annonce que notre page "www.facebook.com/mefiaubagne", vient de dépasser les 5 000 "J'aime". Nous avons, à ce jour, 5 161 abonnés. Lire la suite
  • Suppression des gardiens au service des sports +

    Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens. Lire la suite
  • Défaites pour tout le monde sauf pour le RCA +

    En Ligue 1, le QSG reprend sa route et déroule devant Amiens (0 à 3), Lille conforte sa seconde place en battant Caen (1 à 3), alors que Lyon ne peut faire que match nul face à Reims (1 à 1) et Saint Etienne s'impose à Guingamp (0 à 1). Lire la suite
  • Repas solidaire le 14 janvier +

      A l'initiative de Yannick Besset, propriétaire du restaurant "Les Arômes" à Gémenos, deux événements étaient programmés à Aubagne pour les plus démunis : un atelier culinaire et un repas gastronomique. Lire la suite
  • Ecole maternelle de Beaudinard : panne de chauffage +

    C'est au moment où il fait le plus froid que les pannes de chauffage arrivent. Après la piscine du Charrel, c'est, depuis lundi, le tour de l'école maternelle Louise Michel. Lire la suite
  • Deflesselles et le double langage ! +

    Dans La Provence du 9 janvier, Bernard Deflesselles, député de la 9ème circonscription (Aubagne - La Ciotat), présente ses vœux à la population. C'est l'occasion pour nous de revenir sur son activité parlementaire. Lire la suite
  • Ypnova : il dessine comme il slame +

    Plus connu du public des lieux dédiés à la poésie urbaine aux slams sessions et autres scènes ouvertes, initiateur aux côtés de son ami « Jilbois » de ce rendez-vous d’été devenu incontournable à Aubagne « Le grand slam du micro de bois », présent chaque mois de mars dans la ville avec ses Caramantrans Lire la suite
  • 1