Des employés de la ville interdits de restauration municipale


des employés de la ville interdits de restaurantion municipale

Depuis décembre 2015, le maire et sa majorité ont décidé de privatiser la restauration municipale et d'en donner la gestion à la Sogérès, filiale de la Sodexo.

On en connaît les conséquences pour les enfants dans les écoles : repas immangeables, sans goût, des portions infiniment petites, mais aussi augmentation du prix des repas, paiement d'avance, quasiment plus de gratuité, refus de servir des repas pour retard de paiement... et baisse conséquente de la fréquentation.

Et pour les agents municipaux, cela se passe comment ? On vient d'en avoir quelques exemples cet été. D'abord, de façon autoritaire et sans concertation, la Sogérès, en accord avec la direction municipale et pour des raisons d'économies de gestion pour la multinationale, a décidé de ne pas faire fonctionner les restaurants réservés au personnel au mois d'août. 

Interdits de restauration pour une dette de moins de 10€

Contrairement à ce que prévoit la loi, il n'y a eu aucune mesure compensatoire, ni ticket restaurant, ni, à minima, la mise à disposition d'un local aménagé. Ni la multinationale, ni le maire, ni sa haute administration ne se soucient de la loi. Le mépris pour les agents est la seule réponse trouvée.

Mais ce n'est pas tout. A la rentrée de septembre, certains agents municipaux se sont vus refuser l'entrée dans les restaurants de la ville. Pour retard de paiement !

Alors que le service chargé de collecter le montant des repas a été fermé en août, que la seule façon de payer était d'utiliser une plateforme numérique et que, surtout, aucune "dette" ne dépassait ... 10€.

Voilà comment les agents municipaux sont traités. On peut y rajouter s'agissant de la gestion privée de la restauration municipale que Denis Grandjean, élu d'opposition, avait eu l'occasion de démontrer que la Sogérès/Sodexo ne respectait pas le cahier des charges.

Vivement qu'on re-municipalise pour l'intérêt des enfants dans les écoles, pour leurs parents, mais aussi pour le personnel communal.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • « La femme aux mains jointes » : un polar bien d'ici +

    « La femme aux mains jointes », c’est le nom du premier roman de Laurette Autouard paru aux Éditions Privat. Le club lecture de l'association Spect'acteurs nous invite à le découvrir lors d’une séance de ventes-dédicaces prévue le mardi 20 novembre à 17h30 au Cercle de l’Harmonie à Aubagne. Lire la suite
  • 11 novembre : le discours de la honte +

    Depuis toujours peut-être circule l'idée selon laquelle les hommes et les femmes politiques prennent les gens pour des idiots. Bien sûr, il y a ceux qui se montrent fidèles à cette idée et il y a ceux qui s'en éloignent. Gérard Gazay a choisi son camp visiblement. A l'écoute et Lire la suite
  • Assises de l'écologie et de la solidarité +

    La volonté de créer les "Assises de l'écologie et de la solidarité" est née du constat que si les questions d'écologie sont massivement dans les préoccupations des citoyennes et des citoyens, l'intervention politique n'est pas au niveau, tant sur le plan social qu'environnemental. Lire la suite
  • Cuges à la télé !! +

      Dans la cadre de son émission "Pièces à conviction" du mercredi 14 novembre, à 23h25, France 3 consacre un zoom aux communes : "Panique à la mairie : quand les élus dérapent". Quatre reportages, dont un sur Marseille et un autre sur... Cuges-les-Pins !! Lire la suite
  • Agir contre les violences faites aux Femmes +

    Dans le cadre de la journée contre les violences faites aux Femmes, l'Association Femmes Solidaires d'Aubagne se mobilise et nous propose un programme riche fait de nombreuses rencontres.   Lire la suite
  • Journée de solidarité pour Haize le 1er décembre au Cercle +

    Une journée de solidarité pour Haize, un petit garçon handicapé qui a besoin de matériel pour vivre mieux, est organisée par l'association "Sur le chemin d'Haize". Pour l'occasion le Conseil d'Administration du Cercle prête ses locaux gracieusement le 1er décembre. Lire la suite
  • Aubagne : 6 nouvelles embauches de cadres en 1 mois ? +

      Le 13 novembre, le conseil municipal va voter une DM (Décision Modificative : un ajustement du budget en fin d'année) où on nous annonce une économie sur les charges salariales pour 2018 par rapport à ce qui avait été prévu. Un artifice budgétaire ? Lire la suite
  • 1