13 Habitat Aubagne : tout se dégrade


Depuis 2015, la majorité du conseil départemental est à droite. Le conseil d'administration de 13 Habitat, office HLM du conseil départemental, aussi. Lionel Royer-Perreault, maire des 9ème et 10ème arrondissement de Marseille, en est le président. Gérard Gazay, le maire d'Aubagne, est un des administrateurs. Partout, à Aubagne, dans les cités de ce bailleur on constate une dégradation accélérée.

Aucune des 41 cités n'y échappe et cela concerne 1790 logements. Alors que 13 Habitat, malgré toutes les insuffisances, était le bailleur social de la ville qui répondait le mieux aux besoins des locataires, aujourd'hui il occupe la dernière place.

Les espaces verts sont laissés en friche pendant des mois. Les espaces communs sont quasiment sans entretien.

Le remplacement de la robinetterie est compris dans le loyer mais pourtant de nombreux locataires attendent toujours les réparations nécessaires y compris quand la société chargée des travaux a constaté la nécessité d'intervenir.

Aux Arpèges, on espère toujours l'intervention des services sanitaires pour détruire les cafards qui ont envahi les appartements.

Partout, au Pin Vert, aux Sollans, au Centre Ville comme aux Passons, les problèmes s'accumulent.

A Saint Mitre, au Clos du Télégraphe, un des plus beaux joyaux du parc social (villas locatives individuelles), les chaudières obsolètes n'ont pas été remplacées. Résultat, à chaque panne on change les pièces déficientes par des pièces d'occasion. On n'en trouve plus des neuves.

Dans ce lotissement, il avait été prévu un temps la vente des maisons individuelles aux locataires, mais le projet a été abandonné. On préfère laisser le parc immobilier perdre son attractivité.

On pourrait multiplier les exemples.

On peut rappeler que cette année les locataires concernés (foyers avec des revenus compris entre 2500 et 3000€ mensuel) vont payer 16 mois de surloyer au lieu de 12. 

Les services se réduisent, la qualité de vie se détériore, les logements se dégradent mais on demande aux occupants de toujours plus payer.

Pour la gestion de 13 Habitat comme pour la ville ce sont les mêmes procédés qui sont appliqués.

Christiane Leboucher

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • MERCI ! +

      Facebook nous annonce que notre page "www.facebook.com/mefiaubagne", vient de dépasser les 5 000 "J'aime". Nous avons, à ce jour, 5 161 abonnés. Lire la suite
  • Suppression des gardiens au service des sports +

    Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens. Lire la suite
  • Défaites pour tout le monde sauf pour le RCA +

    En Ligue 1, le QSG reprend sa route et déroule devant Amiens (0 à 3), Lille conforte sa seconde place en battant Caen (1 à 3), alors que Lyon ne peut faire que match nul face à Reims (1 à 1) et Saint Etienne s'impose à Guingamp (0 à 1). Lire la suite
  • Repas solidaire le 14 janvier +

      A l'initiative de Yannick Besset, propriétaire du restaurant "Les Arômes" à Gémenos, deux événements étaient programmés à Aubagne pour les plus démunis : un atelier culinaire et un repas gastronomique. Lire la suite
  • Ecole maternelle de Beaudinard : panne de chauffage +

    C'est au moment où il fait le plus froid que les pannes de chauffage arrivent. Après la piscine du Charrel, c'est, depuis lundi, le tour de l'école maternelle Louise Michel. Lire la suite
  • Deflesselles et le double langage ! +

    Dans La Provence du 9 janvier, Bernard Deflesselles, député de la 9ème circonscription (Aubagne - La Ciotat), présente ses vœux à la population. C'est l'occasion pour nous de revenir sur son activité parlementaire. Lire la suite
  • Ypnova : il dessine comme il slame +

    Plus connu du public des lieux dédiés à la poésie urbaine aux slams sessions et autres scènes ouvertes, initiateur aux côtés de son ami « Jilbois » de ce rendez-vous d’été devenu incontournable à Aubagne « Le grand slam du micro de bois », présent chaque mois de mars dans la ville avec ses Caramantrans Lire la suite
  • 1