13 Habitat Aubagne : tout se dégrade


Depuis 2015, la majorité du conseil départemental est à droite. Le conseil d'administration de 13 Habitat, office HLM du conseil départemental, aussi. Lionel Royer-Perreault, maire des 9ème et 10ème arrondissement de Marseille, en est le président. Gérard Gazay, le maire d'Aubagne, est un des administrateurs. Partout, à Aubagne, dans les cités de ce bailleur on constate une dégradation accélérée.

Aucune des 41 cités n'y échappe et cela concerne 1790 logements. Alors que 13 Habitat, malgré toutes les insuffisances, était le bailleur social de la ville qui répondait le mieux aux besoins des locataires, aujourd'hui il occupe la dernière place.

Les espaces verts sont laissés en friche pendant des mois. Les espaces communs sont quasiment sans entretien.

Le remplacement de la robinetterie est compris dans le loyer mais pourtant de nombreux locataires attendent toujours les réparations nécessaires y compris quand la société chargée des travaux a constaté la nécessité d'intervenir.

Aux Arpèges, on espère toujours l'intervention des services sanitaires pour détruire les cafards qui ont envahi les appartements.

Partout, au Pin Vert, aux Sollans, au Centre Ville comme aux Passons, les problèmes s'accumulent.

A Saint Mitre, au Clos du Télégraphe, un des plus beaux joyaux du parc social (villas locatives individuelles), les chaudières obsolètes n'ont pas été remplacées. Résultat, à chaque panne on change les pièces déficientes par des pièces d'occasion. On n'en trouve plus des neuves.

Dans ce lotissement, il avait été prévu un temps la vente des maisons individuelles aux locataires, mais le projet a été abandonné. On préfère laisser le parc immobilier perdre son attractivité.

On pourrait multiplier les exemples.

On peut rappeler que cette année les locataires concernés (foyers avec des revenus compris entre 2500 et 3000€ mensuel) vont payer 16 mois de surloyer au lieu de 12. 

Les services se réduisent, la qualité de vie se détériore, les logements se dégradent mais on demande aux occupants de toujours plus payer.

Pour la gestion de 13 Habitat comme pour la ville ce sont les mêmes procédés qui sont appliqués.

Christiane Leboucher

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1