Enlèvement des ordures ménagères aux Espillières


espillieres poubelle

Le 12 Juin dernier s'est tenu le conseil de quartier aux Espillières. Curieusement, le Service Public n'a pas fait l'objet de remarques de la part des participants ni côté public, ni côté Municipalité.

Pourtant, sans concertation préalable avec les résidents du quartier, des travaux avaient été effectués au plateau Scarselli pour remplacer les PLV par des containers enterrés.

Mais maintenant on comprend mieux ce mutisme :

Datée du 03 Juillet, une lettre signée de la directrice du Service Déchets - Mme Michèle Duval - nous informe qu'à compter du 18 juillet, ces PLV seront retirées dans les impasses du quartier, à charge aux résidents de transporter eux-mêmes leurs déchets au plateau.

Ce n'est donc pas par souci d'esthétique ni d'hygiène (le système n'étant d'ailleurs conseillé que dans des endroits spécifiques) mais bien par économie. Mais pourquoi l'avoir caché, pourquoi n'en avoir pas discuté avec les gens et les avoir écoutés au préalable ?

Il y dans cette impasse, au moins une personne seule qui n'a pas de voiture. Elle devra faire 30 à 50 mètres en pente avec ses déchets tout au long de l'année (même par canicule). Combien d'autres personnes pourraient être dans des difficultés comparables ? Aucun recensement ne semble avoir été effectué.

C'est donc le fait du Prince, sorte de personnage secret et autoritaire, mais toute ressemblance avec quiconque ne serait que fortuite.

Vous pourriez rétorquer que faire des économies est plutôt louable ? A part que ces économies traduisent surtout une volonté de destruction du Service Public et de l'Emploi, sans garantie que la propreté soit au rendez-vous.

Une vigilance s'impose très bientôt pour les habitants du plateau des Espillières. 

Gilles Lejeune

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Festimôme : en avant pour la 17ème édition ! +

    A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont Lire la suite
  • Le Grand Micro de bois : la Poésie en finale +

    Pendant que les esprits étaient tournés vers la finale de la coupe du monde de football, à Aubagne la poésie vivante se mettait, elle, dans la course pour un autre trophée : le Grand Micro de Bois... et sa sixième édition.  Lire la suite
  • Député européen : ça paye ! +

    L'association "Transparency International Europe" vient de publier une étude sur les activités annexes des députés européens. Lire la suite
  • 120 000€ pour un voyage à New York +

    La Commission Permanente du conseil départemental dont Martine Vassal (LR) est présidente et Gazay vice-président, a voté dans sa séance du 29 juin dernier une dépense de 120 000€ pour les dépenses d'une délégation qui doit se rendre à New York du 29 octobre au 2 novembre 2018. Lire la suite
  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • 1