L'école de céramique ne doit pas fermer


ecole de ceramique

L'école de céramique de Provence est née à Aubagne en juillet 1989 de la volonté conjuguée d'un centre de formation (l'ADEF-CFBT), de l'Association des Céramistes et des Santonniers et de la Ville d'Aubagne.

Implantée au 10 avenue Roger Salengro, elle occupe, entre autre, les locaux d'un ancien moulin. Depuis presque 30 ans, elle a formé des centaines de jeunes et de moins jeunes aux métiers de la terre, elle a accompagné toutes les initiatives de développement et de promotion de la filière argile, elle a contribué à faire d'Aubagne la capitale de la céramique et des santons.

En 2014, dès leurs arrivée, le couple Gazay-Barthélémy, parmi les premières mesures prises, décidait de réduire sensiblement la subvention allouée à l'école.

Depuis, le Conseil Régional où siège Bernard Deflesselles, le député d'Aubagne-La Ciotat et les "amis" de Gazay, a supprimé les formations d'insertion sociale et celles du bâtiment implantées dans les locaux de l'école et qui lui permettaient d'équilibrer son budget.

Mais ce n'est pas tout, le conseil régional a aussi stoppé le financement du Plan Régional de Formation concernant les métiers de la filière céramique.

Il ne reste aujourd'hui plus que la vingtaine d'apprentis sur trois CAP (Tournage en céramique; Décoration en céramique; Modèles et moules céramiques) et cela n'est sans doute pas suffisant pour donner tous les moyens économiques à cette école de continuer dans des conditions normales.

C'est ce qui commence à inquiéter un certain nombre de professionnels de l'argile qui sont venus nous alerter.

Il semblerait qu'après s'être débarrassé de la compétence céramique vers la métropole, après avoir détruit le Petit monde de Marcel Pagnol, après avoir liquidé le service public de l'argile, après avoir réduit le showroom du cours Beaumond "l'Argilla" en un simple lieu d'exposition où il n'y a quasiment jamais personne, après avoir implanté l'entreprise Sibell en lieu et place du pôle argile, après avoir conduit le plus grand marché potier de France "Argilla" a l'échec, après avoir fait de la biennale des santonniers une manifestation croupion (au bénéfice de la foire aux santons de Marseille et de son maire), Gazay et Barthélémy ne verraient pas d'un mauvais œil la disparition de l'école de céramique de Provence.

Réponse dans les prochains mois.

Joseph Lèsperd

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1