Le Parc Jean Moulin à l'abandon


 parc jean moulin 01

Mercredi 30 mai vers 17h, au Parc Jean Moulin un arbre s'est littéralement effondré (voir photo ci-dessous) à la lisière d'un pré où, traditionnellement, les gens, enfants compris, viennent se détendre, assis ou allongés dans l'herbe. Un bruit sourd et effrayant a accompagné cet événement, mais, heureusement, il n'y avait personne dessous à ce moment là. 

parc jean moulin 00

Mais cela est significatif de l'état d'abandon où est laissé ce Parc depuis l'arrivée de Gazay à la tête de la municipalité.

Aucun entretien régulier, aucun renouvellement de la végétation, les arbres ne sont même plus élagués. Le bassin est abandonné, la saleté et les algues prolifères. Depuis un mois, il a été vidé avec un panneau "opération de nettoyage en cours". Mais c'est un pur mensonge, la pompe d'extraction est cassée et Gazay ne veut pas investir pour la réparer.

Le pont "des mariés" est déposé, les jeux d'enfants sont cassés depuis des mois, les bancs, les tables sont dans le même état (voir les photos).

parc jean moulin 03

parc jean moulin 02

Les chemins de promenade ou de jogging ne cessent de se réduire parce que l'herbe les envahit. Les espaces disparaissent au regard par manque d'entretien. Les débroussailleuses qui sont passées cette semaine -seulement sur le bas du Parc et une fois par an- ne changeront rien au problème. Dans quelques jours ou quelques semaines, la situation sera identique. Un parc public cela demande une présence de maintenance quasi quotidienne.

Les barrières de protection fleurissent pour empêcher les gens de s'approcher plutôt que réaliser les réparations nécessaires.

Il n'y a plus aucune indication sur les panneaux directionnels (voir photo).

parc jean moulin 05

On pourrait faire le même constat pour la plupart des espaces publics de la ville, et en particulier des espaces autour du stade où les bancs sont dans le même état d'entretien.

Gazay a fait d'Aubagne une ville à l'abandon, mais peu importe, pour lui tout ça n'a aucune importance. Il ne s'agit que de la vie des gens.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1