Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime


Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà.

En effet, six communes (Auriol, Belcodène, La Destrousse, La Penne, St Zacharie et Roquevaire) étaient représentées par leur Maire, une (La Bouilladisse) avait envoyé une déléguée. Le Maire de la commune de Rougiers, dans le Var, ainsi que le représentant de la Présidente de l'Agglo et un représentant de l'opposition de la ville d'Aubagne venant compléter cette belle représentation.

Après l'introduction par le collectif des citoyens, une intervention du collectif des médecins et la diffusion du film réalisé dans le service de réanimation, le débat s'engage rapidement sur la place du collectif des Maires. Doit-il se fondre dans celui existant, ou doit-il être une entité distincte ?

Le collectif des médecins venant apporter le regard technique indispensable au collectif citoyens tout en travaillant en totale collaboration, il est décidé que dans le même état d'esprit, soit acté un collectif de Maires. Il apportera le poids du politique dans la bataille que tous doivent mener pour faire annuler les directives de l'ARS.

Il est rappelé que cette osmose était à l'origine de la victoire pour la défense de l'hôpital, où appuyées par 13 000 pétitions, une chaîne de près de 3000 personnes avait été constituée. Actuellement, les collectif pour la défense de la réanimation a obtenu plus de 11 000 signatures, ce qui est un signe encourageant.

Il est proposé que chaque municipalité fasse adhérer le conseil municipal au collectif pour donner plus de poids à la démarche.

La réunion s'est terminée par ce pourquoi elle avait été programmée, à savoir la signature par les maires présents de lettres adressées à la Ministre de la santé et à l'ARS pour une demande d'audience.

Le représentant de la Présidente de l'Agglo se refusant de signer sous couvert que ni lui, ni la Présidente ne sont maires et ne sauraient donc participer à un collectif de maires. Le maire de La Destrousse prend en charge cette démarche, ces lettres seront proposées à l'ensemble des maires du territoire.

Les animateurs du collectif de citoyens ont été satisfaits de cette réunion qui laisse envisager des lendemains combatifs.

La rédaction

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1