Les Dossiers de Mèfi. Transports : ils cèdent à la métropole

Les retards pris, à la fois pour entraver la réalisation du tramway, et par le temps passé à faire les nouvelles études du Val tram alors que celles du Tram train étaient bien avancées, ont amené la perte de la maîtrise par les élus locaux et les citoyens et la prise par la métropole de la gestion du projet.

Des retards liés à la propagande électorale de l’équipe Gazay-Barthélemy d'arrêter le Tramway Aubagnais, propagande mensongère liant la dette de la ville au financement communautaire du tram.

Des retards liés à l’acharnement malveillant d’élus marseillais, du ministère des transports, de la droite locale, acharnement permettant de ne pas signer la déclaration d’utilité publique autorisant le début des travaux du tram. Ce document, qui aurait pu être signé au printemps 2012, ne sera validé ( après l’accord du Premier ministre !) qu’en février 2013.

La convergence de ces retards stoppe ainsi brutalement le développement de la politique des transports sur notre territoire.

Commencent alors de nouvelles études, des tergiversations, des conflits d'intérêts qui font basculer la compétence des transports vers la métropole décidée par François Hollande, mise en place par JC Gaudin, avec le soutien actif de Sylvia Barthélemy.

La métropole d'une manière très directive, avec un semblant de dialogue mais sans aucune concertation remet en cause les décisions issues des ateliers citoyens. La conclusion aboutissant à l'abandon pur et simple du Val'tram sur la voie de Valdonne.

Si les projets d'alors avaient été poursuivis, le tram aubagnais approcherait de sa mise en service définitive, son succès , aujourd’hui, plébiscité aurait été amplifié. La voie de Valdonne aurait vu ses travaux de réalisation commencés.

Une véritable politique de transports de l'aire métropolitaine sur et avec notre territoire aurait vu le jour.

La métropole n'aurait pu que la prendre en compte.

Les gesticulations de Mme Barthélémy, et les faux semblant de M. Gazay ne doivent pas nous faire oublier que ce sont les principaux responsables de ce naufrage.

Coupables d'avoir cédé à la métropole, ils ont mis notre territoire sous la coupe de M. le Maire de Marseille et des décideurs métropolitains.

La Rédaction 

 

 

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1