Les dossiers de Mèfi : Ils ont tué le tram


dossier trasport il ont tue le tram

Ils, ce sont les responsables politiques du Pays d'Aubagne et de l’Étoile : le duo Mme Barthélémy et M. Gazay, deux personnes motivées par des intérêts personnels partisans et politiciens, sans ambition pour notre territoire, sans aucune vision globale d’une politique de transports. Par leur décision de tuer le tramway aubagnais dans sa phase de réalisation, ils ont mis en route un processus catastrophique qu'ils n'ont pu maîtriser.

Le tram, c'est quoi aujourd’hui ?

C'est 2,7 km de voie ferrée entre Le Charrel et le pôle d'échange. Certains pour le moquer le disent la ligne la plus courte du monde. Nous n'irons pas jusque là. Mais ce petit bijou est hélas amputé de sa raison d'être.

C'est un fiasco financier provoqué par les personnes qui ont pris la catastrophique décision de son arrêt.

C'est un immense regret pour les milliers d'usagers qui l'utilisent quotidiennement de ne pas le voir dans sa globalité et l'utiliser comme prévu de La Penne sur Huveaune à la grande zone commerciale et industrielle d'Aubagne.

C'est peut être le remords des habitants et des commerçants du centre ville au regard de la réhabilitation des quartiers qu'il traverse.

C'est malgré tout le rapprochement de la périphérie et du centre ville et probablement les retombées économiques pour ces commerçants.

C'est malgré tout 2 112 550 personnes transportées en 2016 et 37% de la fréquentation des transports de l'Agglo pour seulement 6% du kilométrage du même réseau.


Le tram c'était quoi avant le sabotage de Gazay et Barthélémy ?

C'était un transport en commun déclaré d'utilité publique par l’État.

C'était un maillon essentiel d'une vision globale de la politique des transports en commun du territoire du Pays d'Aubagne et de l’Étoile, l'axe est ouest complémentaire à l'axe nord sud de la voie de Valdonne.

C'était la rénovation et la revitalisation du centre ville, sans impact sur les impôts des ménages.

C'était la desserte du nouvel éco-quartier des Gargues, avec toutes ses conséquences en termes de logements, d'emploi. La redynamisation de la zone économique de La Martelle.

C'était l'explosion de la fréquentation des transports en commun (au regard de la fréquentation actuelle sur la simple portion Le Charrel Pôle d'échange), et donc la diminution de la pollution, le gain de pouvoir d'achat pour les usagers, la liberté de se déplacer accrue.

C'était l'ouverture des transports en commun vers Marseille et le clin d’œil incitatif à une trame métropolitaine des transports.

C'était tout cela avant que Mme Barthélémy et M. Gazay ne décident de le saboter.

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • MERCI ! +

      Facebook nous annonce que notre page "www.facebook.com/mefiaubagne", vient de dépasser les 5 000 "J'aime". Nous avons, à ce jour, 5 161 abonnés. Lire la suite
  • Suppression des gardiens au service des sports +

    Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens. Lire la suite
  • Défaites pour tout le monde sauf pour le RCA +

    En Ligue 1, le QSG reprend sa route et déroule devant Amiens (0 à 3), Lille conforte sa seconde place en battant Caen (1 à 3), alors que Lyon ne peut faire que match nul face à Reims (1 à 1) et Saint Etienne s'impose à Guingamp (0 à 1). Lire la suite
  • Repas solidaire le 14 janvier +

      A l'initiative de Yannick Besset, propriétaire du restaurant "Les Arômes" à Gémenos, deux événements étaient programmés à Aubagne pour les plus démunis : un atelier culinaire et un repas gastronomique. Lire la suite
  • Ecole maternelle de Beaudinard : panne de chauffage +

    C'est au moment où il fait le plus froid que les pannes de chauffage arrivent. Après la piscine du Charrel, c'est, depuis lundi, le tour de l'école maternelle Louise Michel. Lire la suite
  • Deflesselles et le double langage ! +

    Dans La Provence du 9 janvier, Bernard Deflesselles, député de la 9ème circonscription (Aubagne - La Ciotat), présente ses vœux à la population. C'est l'occasion pour nous de revenir sur son activité parlementaire. Lire la suite
  • Ypnova : il dessine comme il slame +

    Plus connu du public des lieux dédiés à la poésie urbaine aux slams sessions et autres scènes ouvertes, initiateur aux côtés de son ami « Jilbois » de ce rendez-vous d’été devenu incontournable à Aubagne « Le grand slam du micro de bois », présent chaque mois de mars dans la ville avec ses Caramantrans Lire la suite
  • 1