Les dossiers de Mèfi : Ils ont tué le tram


dossier trasport il ont tue le tram

Ils, ce sont les responsables politiques du Pays d'Aubagne et de l’Étoile : le duo Mme Barthélémy et M. Gazay, deux personnes motivées par des intérêts personnels partisans et politiciens, sans ambition pour notre territoire, sans aucune vision globale d’une politique de transports. Par leur décision de tuer le tramway aubagnais dans sa phase de réalisation, ils ont mis en route un processus catastrophique qu'ils n'ont pu maîtriser.

Le tram, c'est quoi aujourd’hui ?

C'est 2,7 km de voie ferrée entre Le Charrel et le pôle d'échange. Certains pour le moquer le disent la ligne la plus courte du monde. Nous n'irons pas jusque là. Mais ce petit bijou est hélas amputé de sa raison d'être.

C'est un fiasco financier provoqué par les personnes qui ont pris la catastrophique décision de son arrêt.

C'est un immense regret pour les milliers d'usagers qui l'utilisent quotidiennement de ne pas le voir dans sa globalité et l'utiliser comme prévu de La Penne sur Huveaune à la grande zone commerciale et industrielle d'Aubagne.

C'est peut être le remords des habitants et des commerçants du centre ville au regard de la réhabilitation des quartiers qu'il traverse.

C'est malgré tout le rapprochement de la périphérie et du centre ville et probablement les retombées économiques pour ces commerçants.

C'est malgré tout 2 112 550 personnes transportées en 2016 et 37% de la fréquentation des transports de l'Agglo pour seulement 6% du kilométrage du même réseau.


Le tram c'était quoi avant le sabotage de Gazay et Barthélémy ?

C'était un transport en commun déclaré d'utilité publique par l’État.

C'était un maillon essentiel d'une vision globale de la politique des transports en commun du territoire du Pays d'Aubagne et de l’Étoile, l'axe est ouest complémentaire à l'axe nord sud de la voie de Valdonne.

C'était la rénovation et la revitalisation du centre ville, sans impact sur les impôts des ménages.

C'était la desserte du nouvel éco-quartier des Gargues, avec toutes ses conséquences en termes de logements, d'emploi. La redynamisation de la zone économique de La Martelle.

C'était l'explosion de la fréquentation des transports en commun (au regard de la fréquentation actuelle sur la simple portion Le Charrel Pôle d'échange), et donc la diminution de la pollution, le gain de pouvoir d'achat pour les usagers, la liberté de se déplacer accrue.

C'était l'ouverture des transports en commun vers Marseille et le clin d’œil incitatif à une trame métropolitaine des transports.

C'était tout cela avant que Mme Barthélémy et M. Gazay ne décident de le saboter.

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1