Les dossiers de Mèfi : Ils ont tué le tram


dossier trasport il ont tue le tram

Ils, ce sont les responsables politiques du Pays d'Aubagne et de l’Étoile : le duo Mme Barthélémy et M. Gazay, deux personnes motivées par des intérêts personnels partisans et politiciens, sans ambition pour notre territoire, sans aucune vision globale d’une politique de transports. Par leur décision de tuer le tramway aubagnais dans sa phase de réalisation, ils ont mis en route un processus catastrophique qu'ils n'ont pu maîtriser.

Le tram, c'est quoi aujourd’hui ?

C'est 2,7 km de voie ferrée entre Le Charrel et le pôle d'échange. Certains pour le moquer le disent la ligne la plus courte du monde. Nous n'irons pas jusque là. Mais ce petit bijou est hélas amputé de sa raison d'être.

C'est un fiasco financier provoqué par les personnes qui ont pris la catastrophique décision de son arrêt.

C'est un immense regret pour les milliers d'usagers qui l'utilisent quotidiennement de ne pas le voir dans sa globalité et l'utiliser comme prévu de La Penne sur Huveaune à la grande zone commerciale et industrielle d'Aubagne.

C'est peut être le remords des habitants et des commerçants du centre ville au regard de la réhabilitation des quartiers qu'il traverse.

C'est malgré tout le rapprochement de la périphérie et du centre ville et probablement les retombées économiques pour ces commerçants.

C'est malgré tout 2 112 550 personnes transportées en 2016 et 37% de la fréquentation des transports de l'Agglo pour seulement 6% du kilométrage du même réseau.


Le tram c'était quoi avant le sabotage de Gazay et Barthélémy ?

C'était un transport en commun déclaré d'utilité publique par l’État.

C'était un maillon essentiel d'une vision globale de la politique des transports en commun du territoire du Pays d'Aubagne et de l’Étoile, l'axe est ouest complémentaire à l'axe nord sud de la voie de Valdonne.

C'était la rénovation et la revitalisation du centre ville, sans impact sur les impôts des ménages.

C'était la desserte du nouvel éco-quartier des Gargues, avec toutes ses conséquences en termes de logements, d'emploi. La redynamisation de la zone économique de La Martelle.

C'était l'explosion de la fréquentation des transports en commun (au regard de la fréquentation actuelle sur la simple portion Le Charrel Pôle d'échange), et donc la diminution de la pollution, le gain de pouvoir d'achat pour les usagers, la liberté de se déplacer accrue.

C'était l'ouverture des transports en commun vers Marseille et le clin d’œil incitatif à une trame métropolitaine des transports.

C'était tout cela avant que Mme Barthélémy et M. Gazay ne décident de le saboter.

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Partie de campagne +

      C’est ce que proposent les animatrices et les animateurs de l’appel pour Aubagne, le dimanche 24 juin prochain au Parc Jean Moulin dès 11h30. Une auberge espagnole où chacun amène ce qu'il est et ce qu'il a... Lire la suite
  • Handicapés : moins de gratuité pour les parkings +

    Depuis la mise en place de la Délégation de Service Public pour les parkings souterrains, la ville fournissait un badge qui assurait la gratuité totale des parkings pour les handicapés à 80% et non imposable sur le revenu. Gazay vient de décider de retirer ce badge. Lire la suite
  • Privatisation du rail en Grande-Bretagne +

    Trains supprimés par centaines, usagers très mécontents, un fiasco total de la réforme des horaires, tel est le constat alarmant que font les élus et la population de Grande-Bretagne après la privatisation du réseau ferré. C'est sans doute pour cela que Macron et son gouvernement veulent aller vite... avant que Lire la suite
  • Les jeunes veulent quitter Marseille +

    Selon un sondage Ifop-La Marseillaise, 67% des jeunes de 18 à 30 ans se disent prêts à quitter Marseille. Renaud Muselier, président LR de PACA, député et 1er adjoint au maire de Marseille pendant de très nombreuses années et même ministre, se dit "désolé mais pas étonné par les résultats". Lire la suite
  • Selon l'OCDE, en France les pauvres restent pauvres +

    "Sommes-nous revenus à l'époque des ordres figés de l'Ancien Régime ? ", c'est la question que l'on peut se poser après la publication du rapport de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) rendu public vendredi 15 juin. On peut lire en effet que dans les pays de l'OCDE, "les revenus, Lire la suite
  • Elections européennes : ça se prépare +

    Après avoir désigné Ian Brossat, adjoint au maire de Paris, comme tête de liste, le secrétaire national du PCF vient de s'adresser aux organisations de gauche, hors Parti Socialiste pour leur proposer "une plate-forme commune et la construction d'une liste large en vue des élections européennes". C'est un truc politicien Lire la suite
  • GRATUITE, LA MARCHE EN AVANT +

      Les organisateurs du débat sur la gratuité des transports en commun pour le territoire métropolitain peuvent être satisfaits. Les échanges qui ont eu lieu lors de cette soirée étaient d'un très bon niveau malgré une participation qui n'a pas atteint leur espérance d'une cinquantaine de personnes. Lire la suite
  • 1