Les dossiers de Mèfi : un train de scandales

dossier trasport un train de scandales4

Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité nationale avec la crainte de voir la SNCF mise à mal par le gouvernement. Ce qui serait un véritable scandale.

Et le tandem Gazay-Barthélémy ne fait pas mieux que Macron, et même pire avec l'aide de leur mentor : Gaudin. C'est là aussi une histoire de rails.

Depuis 4 ans, les scandales s'accumulent dans le dossier des transports en commun en Pays d'Aubagne et de l'Étoile. Au travers de notre dossier d'avril, nous vous proposons de voyager dans cet univers à scandales.

Les responsables politiques du Pays d'Aubagne et de l’Étoile, le duo Barthélémy-Gazay, démontrent leur savoir-faire pour prioriser leurs intérêts partisans et politiciens, sans ambitions pour notre territoire, sans aucune vision globale d’une politique de transports.

Par leur décision de tuer le tramway aubagnais dans sa phase de réalisation, ils ont mis en route un processus catastrophique qu'ils n'ont pu maîtriser.

Cet arrêt du tramway, rendant plus de la moitié des rames achetées inutiles, les a conduits à abandonner aussi le projet de Tram Train sur la voie de Valdonne et à proposer un Val'Tram mal ficelé à l’avenir condamné.

Les retards pris, à la fois pour entraver la réalisation du tramway, et par le temps passé à faire les nouvelles études du Val'Tram, alors que celles du Tram Train étaient bien avancées, ont amené la perte de la maîtrise par les élus locaux et les citoyens avec le transfert à la métropole de la gestion du projet.

Une métropole très technocratique, qui loin des pratiques démocratiques de ce territoire, avance des projets qui ne résoudront pas les problèmes de qualité de vie des habitant(e)s de notre territoire.

En marge des scandales, notre dossier s'attardera également sur une autre forme de mobilité : le vélo. Doux et écolo, nous ferons le point sur ce qu'il pourrait être à Aubagne si nos édiles s'occupaient d'autres choses que leurs propres intérêts.

C'est donc un voyage au travers de toutes ces dérives que nous vous proposons à partir de la semaine prochaine. 

La rédac

 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1