Auchan Aubagne réclame 300 millions à la Métropole


gargue chemin

"Privé d'extension, Auchan Aubagne réclame 300 millions à la métropole", c'est par ce titre que Marsactu et Le Ravi démarrent un article publié le 5 avril et qui concerne l'aménagement des Gargues à Aubagne.

Cet article nous confirme qu'après avoir fait invalider devant le Tribunal le Plan Local d'Urbanisme d'Aubagne, le 15 mars dernier, la Société Aubagnaise Pour l'Aménagement des Gargues (SAPAG) a engagé une nouvelle procédure en justice pour réclamer une indemnisation de 300 millions d'euros en compensation de la rupture de contrat de concession.

Certes le Directeur Général des Services de la métropole tente de se rassurer en déclarant "Ce n'est pas parce qu'il y a une demande d'indemnisation de 300 millions que l'on va être automatiquement condamnés". Mais son président et maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, lui, avoue "l'inquiétude, c'est d'avoir à payer in extenso ce qu'Auchan demande".

Sylvia Barthélémy raconte qu'elle a "négocié avec la SAPAG pour arriver à quelque chose de plus acceptable" mais "La nouvelle proposition a été rejetée par le maire d'Aubagne", mettant l'accent, une fois de plus, sur la guerre qui l'oppose à Gérard Gazay.

On peut mieux comprendre pourquoi la métropole s'acharne sur tous les projets proposés par la ville d'Aubagne (nous y reviendrons dans un prochain article).

De son côté, Paul Des Longchamps, directeur général d'Immochan, souhaite "que le bon sens revienne sur le sujet", laissant entendre qu'il est prêt à une nouvelle négociation et à une modification du projet.

Les Gargues, ce n'était pas une simple extension d'une surface commerciale, mais la création d'un véritable éco-quartier : des logements en accession et en location à des prix très acceptables (le prix des terrains étant dans les coûts d'aménagement) avec toutes les normes environnementales au plus haut niveau : plus de 3000 emplois pouvant largement bénéficier aux Aubagnaises et aux Aubagnais ; un parc naturel avec un parcours sportif de plusieurs hectares totalement pris en compte par le financement de la zone ; un complexe cinématographique qui s'engageait contractuellement à assurer la pérennité et le développement du cinéma en centre ville ; un immense équipement public culturel entièrement financé par la ZAC.

On peut compléter par une recette fiscale attendue de 17 millions annuels. De quoi payer les annuités de la dette d'Aubagne (environ 5 millions d'euros), le remboursement des emprunts pour le tramway (entre 4 et 5 millions), ceux du Val'Tram (4 millions) et quelques 2 ou 3 millions supplémentaires pour les travaux annuels.

Enfin, un organisme, totalement financé par l'aménageur, était chargé du réaménagement et de la redynamisation du centre ville d'Aubagne.

Mais Gérard Gazay, pour faire plaisir à quelques élu.e.s, plus boutiquier.ère.s que commerçant.e.s, n'en a pas voulu et préfère perdre 300 millions d'indemnités à prendre sur les finances publiques, deux fois plus que la dette d'Aubagne.

Après la perte du procès contre la banque RBS, celui sur le PLU, il va, sans aucun doute, perdre celui contre la SAPAG.

En 4 ans, il a tué Aubagne.

Bob Acad

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Festimôme : en avant pour la 17ème édition ! +

    A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont Lire la suite
  • Le Grand Micro de bois : la Poésie en finale +

    Pendant que les esprits étaient tournés vers la finale de la coupe du monde de football, à Aubagne la poésie vivante se mettait, elle, dans la course pour un autre trophée : le Grand Micro de Bois... et sa sixième édition.  Lire la suite
  • Député européen : ça paye ! +

    L'association "Transparency International Europe" vient de publier une étude sur les activités annexes des députés européens. Lire la suite
  • 120 000€ pour un voyage à New York +

    La Commission Permanente du conseil départemental dont Martine Vassal (LR) est présidente et Gazay vice-président, a voté dans sa séance du 29 juin dernier une dépense de 120 000€ pour les dépenses d'une délégation qui doit se rendre à New York du 29 octobre au 2 novembre 2018. Lire la suite
  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • 1