La mémoire de l'eau

Dans son édito de l’AJJ du mois d’Octobre, intitulé « se concentrer sur les bonnes cibles », monsieur Gazay se propose donc de concentrer l’action de la municipalité sur trois « cibles ».

Le mot n’étant pas choisi au hasard puisque dans ce même édito il met à l’honneur une championne Aubagnaise du tir à la … cible. Que de perspicacité, monsieur Gazay, que de perspicacité… En physique atomique une cible peut être également définie comme l’unité élémentaire de matière (atome, noyau, nucléon) exposée aux chocs d'un faisceau de particules pour étudier des collisions. On apprend donc dans le nouvel AJJ que la nouvelle municipalité va se livrer à certaines expérimentations afin de comprendre l’origine du mal aubagnais. Des experts scientifiques en tout genre se sont donc réunis en conseil « scientifique » municipal pour définir trois axes de travail : une nouvelle orientation budgétaire, la révision du plan d’occupation des sols et enfin la sécurité qui selon ce même cabinet d’experts constitue l’une des priorités de nos concitoyens. L’article qui traite de ce dernier sujet, et dont le titre est « un droit pour tous les aubagnais », est illustré par une photo qui a attiré mon attention perverse. On y distingue deux ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique) postés devant un arrêt de bus et qui regardent tous deux dans la même direction et comme par le fait du hasard leurs regards semblent converger vers une jeune fille noire, main sur les hanches et qui semble elle aussi porter son regard vers eux. Doit-on supposer par cette photo suggérée que cette innocente personne serait en réalité l’origine du mal sécuritaire aubagnais ? Etrange coïncidence docteur Watson …


Pour lutter contre l’insécurité les experts municipaux ont défini trois axes de travail, on notera au passage, que le chiffre trois semble être le chiffre porte-bonheur de la communauté scientifique municipale. Comme chacun sait le chiffre trois est un nombre fondamental en religion ou en philosophie : la trinité ou encore le corps, l’esprit et l’âme ou même le sacré, la force et la fécondité. Pour parodier un poème :

Que ne suis-je né mouche ?
Un de ces êtres privilégiés
En faculté de pénétrer
dans les conseils municipaux.


Les trois axes de travail de la troisième cible prioritaire sont donc : le renforcement des effectifs de la police municipale, le dispositif voisins vigilants et enfin la mise en place d’un système de videoprotection. Mon esprit machiavélique a été encore une fois attiré par quelques détails, anodins en apparence, mais qui mettent en exergue certaines hypothèses scientifiques de travail de nos éminents chercheurs. Le dispositif voisins vigilants, je cite : « se concrétise par le signalement des habitants aux forces de sécurité de tout déplacement ou comportement pouvant paraître anormal, voire suspect dans leur quartier. C’est un dispositif complémentaire de proximité dans la lutte contre le sentiment d’insécurité ». Et c’est là que le bât blesse : il n’y aucune preuve scientifique, objective et rationnelle dans leur hypothèse de travail. Il s’agit de lutter contre un « sentiment » d’insécurité et non de lutter contre un fait avéré dangereux, de dénoncer des personnes « pouvant paraître » suspecte et non pas ayant commis un acte de violence.

Soyons un peu sérieux. N’avons-nous pas déjà entendu ce genre de discours auparavant ? En 1995, 2002 et 2007 lorsque nous avons assisté à un envahissement du discours sécuritaire, relayé voire amplifié par les médias dans le seul but de canaliser toutes les peurs et de contourner les vrais problèmes. Nous savons maintenant que ce discours est un prétexte, qu’il est instrumentalisé. Le projet de société libérale, porté par nos éminents chercheurs, de plus en plus individualiste affaiblit le lien social, détruit la place de la culture et de l’éducation et brandit le spectre de l’insécurité pour réaliser ses desseins. Dans le passé certains scientifiques controversés ont voulu prouver que l’eau avait de la mémoire, nous ne buvons pas que de l’eau mais de la mémoire nous en avons !

Pour ce qui est du système de videoprotection on notera, dans le même article, que la caméra a plusieurs atouts : elle permet de mieux identifier et elle joue un rôle efficace dans la gestion d’évènements publics. Nous savons maintenant que toute manifestation publique sur le cours Foch sera décortiquée sur grand écran afin d’identifier les fauteurs de troubles.

A bon entendeur, salut !

                                                                                 Youssef Baltagi

Articles récents

  • Bilan Gazay le scandale de la dette +

    La messe était dite : Gérard Gazay avait promis de montrer sa capacité à gérer les finances de la Ville. Lire la suite
  • Bilan Gazay : Aubagne sur le podium des villes sales +

    Il suffit de se balader en centre-ville, dans les quartiers ou en zone industrielle, Aubagne est devenue une ville où la propreté fait défaut : pas de doute le modèle c’est Marseille - Le dispositif inventé par Gazay, la Frap, est inefficace... - Les mauvaises relations avec la métropole conduisent à un ramassage Lire la suite
  • Bilan Gazay : Aubagne a perdu sa place +

    Avec Gazay, Aubagne est devenue la 6ème ville du département, désormais dépassée par Salon-de-Provence. Lire la suite
  • Bilan Gazay : on liquide le service public +

    Avec Gazay, nous avons vécu la destruction du Service Public en direct. Privatisation de la Cuisine Centrale, fermeture de la piscine du Bras d’Or et de la MJC, diminution des effectifs, interventions grandissantes des entreprises privées en tant que prestataire de la ville dans tous les domaines, diminution drastique des moyens Lire la suite
  • Bilan Gazay : du béton partout +

    Il disait vouloir garder son âme à Aubagne mais il a montré son vrai visage rapidement. Du bêton partout, sous toutes ses formes. Entre 2014 et 2020 ce sont plus de 600 permis de construire individuels qui ont été instruits (facile à savoir quand on suit l’affichage réglementaire )… Plus de 50 Lire la suite
  • Entretien avec Magali Giovannangeli : quelles seront vos premières mesures en tant que Maire +

    Tous les mardis et vendredis, Magali Giovannangeli, tête de liste de "Rassemblé-e-s pour Aubagne" répond aux questions de Mèfi. Premier entretien : quelles seront les premières mesures lorsque elle sera maire d'Aubagne. Lire la suite
  • Bilan Gazay : priorité Marseille +

    Pas de doute le système Gaudin/Vassal s’est installé à Aubagne. Lire la suite
  • 1