Le silence des agneaux


La nouvelle municipalité UMP-UDi d'Aubagne a-t-elle fait ses devoirs de vacances ? Parents, enseignants, Atsem sont en droit de se le demander après plus de deux mois de conflit autour des rythmes scolaires.

Voilà près de deux mois que l'école et tous ses acteurs sont en ébullition. Les  Atsem et personnels des écoles demandent de meilleures conditions de travail et de véritables moyens pour mener à bien leur mission auprès des enfants surtout après la mise en place de la nouvelle organisation des rythmes scolaires. Ils ont été rejoints, depuis, par les  parents d'élèves qui ont comme le sentiment d'avoir été bernés voire  menés en bateau, par Gérard Gazay et son équipe. Ce dernier  leur avait promis un programme alléchant pour leurs enfants qui s'avère finalement une coquille vide. Il a même réussi à les mettre en colère en glissant un tract politique dans les cartables de leurs minots en dépit du bon sens et du respect de la neutralité  de l'école publique. Les enseignants ne sont pas en reste et un bon nombre manifeste déjà son soutien et sa solidarité aux personnels municipaux. Quant au maire d'Aubagne, il dit une chose et son contraire et joue la montre contre le personnel mécontent mais aussi,  ne l'oublions pas, contre les enfants qui sont les grands perdants de cette politique du pire. 

Pourtant dans ce grand tintamarre, bizarrement  des voix se font silencieuses. D'abord, celle de Monsieur Bruno Foti, adjoint au maire délégué à l'Education. Il brille par son silence. Un silence si assourdissant qu'on a du mal à l'interpréter. Monsieur Foti, qui n'est pourtant pas complètement étranger à l'Education Nationale puisqu'il est chercheur au CNRS, se tait  pour marquer son désaccord avec les orientations et les choix politiques de Gérard Gazay ? Ou bien se tait-il tout simplement parce qu'il n'a pas droit au chapitre et qu'il n'a pas son mot à dire face au maître absolu de la majorité municipale, le seul apte à prendre toutes les décisions, bonnes ou mauvaises, sans concerter personne ? Auquel cas cela confirme les témoignages qui affirment qu'il s'agit bien d'un maire autocrate et autoritaire qui n'admet pas qu'on puisse le contredire.

On se souvient aussi du silence, du même acabit, de Monsieur Mohammed Salem, adjoint au maire, délégué à la santé. Connu pour ses actions et son engagement "humanitaires", pourtant bizarrement silencieux face à l'intervention musclée d'Israël  à Gaza.  Il faut dire que Gérard Gazay est un adepte de la démocratie version UMP et est très inspiré par son maître à penser,  Nicolas Sarkozy. Il arrive à imposer silence et discipline à tous.  Mais, tout de même, drôle de conception de  la démocratie et de la gestion politique à l'échelle d'une collectivité.

Autre silence tout  aussi assourdissant,  celui du groupe d'opposition "PS, apparentés et démocrates". Il est vrai que ce groupe  comporte un élu qui avait  voté, en juillet dernier un projet municipal comprenant bien  la remise en cause de la gratuité de l'école laïque et républicaine. Mais depuis, les choses  ont bougé, et pas toujours dans le bon sens, et la donne et l'enjeu ne sont plus les mêmes. On peut légitimement se demander si le silence de ce groupe exprime son accord avec  la manière dont le maire UMP d'Aubagne mène cette affaire. N'ont-ils rien à dire contre la violation de la neutralité de l'école et du devoir de réserve des fonctionnaires de l'Etat mis à mal par le maire d'Aubagne ? N'ont-ils rien à dire à propos du mépris qu'affiche Gérard Gazay face au personnel communal et à la communauté scolaire ? N'ont-ils vraiment aucune position à exprimer, collectivement, en direction de ces  parents d'élèves et de ces  enseignants qui ne comprennent pas la manière dont on les traite ?

Drôle d'opposition aussi qui assiste en spectatrice à une bataille politique autour de la défense des valeurs de l'école et d'un service public de l'éducation de qualité. Triste constat  pour tous ces élus condamnés à faire de la figuration dans un combat qui, lui, est bien réel.

Aymen Nadal

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Audace écologique et proximité : le rôle indispensable du service public territorial +

    J'ai connu un service public territorial où la majorité des agents étaient motivés, engagés au service de la population. Chacun connaissait le fondement du service public, sa mission et son rôle. Depuis 2014, le personnel a été en grande partie renouvelé par du personnel contractuel n'ayant aucune notion de service Lire la suite
  • Conseil municipal : on aiguise les couteaux +

    Nous avons assisté au premier conseil municipal de campagne électorale, et ce en plusieurs occasions, nous y reviendrons dans ce compte-rendu. En commençant par une présence importante des élu-e-s et notamment par le retour de Mme Mélin que nous n'avions pas vue depuis quelques temps. Lire la suite
  • L'Humain d'abord +

    Pour Aubagne et ses habitant·e·s la liste des sujets à améliorer est vaste. La prochaine mandature devra être à la hauteur des enjeux de demain. Lire la suite
  • Municipales : que vont faire les gilets jaunes d'Aubagne ? +

    Mercredi 13 novembre, les gilets jaunes d'Aubagne qui depuis un an se retrouvent au péage de Pont de l'Etoile s'étaient donné rendez-vous pour réfléchir aux conditions et à la forme de leur présence pour les futures élections municipales à Aubagne. Lire la suite
  • La Provence en campagne +

    Mercredi 13 novembre, la réunion du conseil municipal avait à son ordre du jour le vote du Rapport d'Orientations Budgétaires 2020. A 4 mois des élections municipales, c'était bien sûr pour les divers groupes d'élus l'occasion de rentrer en campagne. Dans son compte rendu du 14 novembre, La Provence en Lire la suite
  • Des cantines bio à Aubagne +

    La nourriture de nos bambins est un sujet très en vogue partout en France. Certaines municipalités ont tenté le 100 % bio pour le plus grand bonheur des familles et des enfants. Les médias en font leur cheval de bataille, alors pourquoi pas à Aubagne ? Lire la suite
  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1